https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

3 réponses

36 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Je vais essayer de faire rapide et clair.

J'ai découvert pendant ma relation avec lui que mon ex avait un trouble de la personnalité.

A première vue il était borderline mais j'ai constaté qu'il avait des "crises" tous les 3-4 mois environ depuis que je le connais.

Nous sommes séparés depuis 2 ans au moins, nous avons un enfant et il me complique (pour pas dire pourrit) la vie encore maintenant.

Je lui ai récemment tenu tête dans une dispute et il m'a (pour la première fois !) poussée violemment.

En fait plus je tiens tête plus il devient frustré et plus il semble capable de devenir violent (pour l'instant je me faisait juste hurler dessus).

C'est pourtant ce que ma psy m'a dit de faire: poser mes limites. Et je ne crie pas je vous rassure je suis juste très ferme (tu sors maintenant, tu ne me parles pas sur ce ton !)

Nous nous voyons parce que nous habitons à côté et pour que notre enfant puisse bénéficier de nous deux.

Ma question est:

Ces crises à intervalles de 3 ou 4 mois signifient-elles un trouble bipolaire ? Cyclothymique ?

D'autre part, je lis partout comment il faut gérer ce genre de crise, mais franchement, j'en ai un peu assez d'être toujours celle qui prend sur moi.

Je comprends bien le problème mais ça me rend quand même malade (j'ai mal au ventre depuis la dispute, j'ai même la diarrhée tellement ça me stresse)

Pas besoin de vous dire qu'il ne veut pas se faire soigner..;du tout.

Voilà, merci pour vos conseils et aide.

Bonne journée, à bientôt

Annika

Début de la discussion - 14/03/2014

Crises bipolaires ?


Posté le

Bonjour Anika,

j'vais pas pouvoir répondre complètement à ta question :

tu dis : à 1ère vue il est borderline : un médecin te l'a dit, tu as été sur le site aapel.org (tu cliques émophane sur google tu tomberas sur le site à mes yeux le plus sûr et le plus complet et le plus juste sur les troubles borderline)?

admettons que le diagnostic soit le bon : je suis, comme lui, borderline.

Je n'ai jamais eu d'agressivité envers qui que ce soit, en tout cas j'ai jamais frappé qui que ce soit de ma vie. (même dans les disputes avec mes ptits amis j'ai déjà crié, j'ai été dans de belles colères, mais j'ai mon caractère et c'était aussi très rare et en plus justifié à mes yeux)

 Et c'était avant que je sois en hypomanie

(donc j'ai connu pour la première fois la phase "up", "haute" de bipolarité)

Et avec mes insomnies mon hyperactivité, bref une fois seulement, une journée noire

(accident de vélo une heure avant, j'dormais que 9-10 heures par SEMAINE en moyenne depuis deux mois et demi etc)

j'ai failli me battre avec une fille qui était franchement agressive avec moi dans la rue, et c'était franchement pas le bon jour / pour elle non plus visiblement.

ça ne s'est pas passé parce que ma meilleure amie de l'époque (qui est quasi certain borderline elle aussi) m'en a empêché. sans ça j'y allais franco. 

bipolaire = (pour faire simple et du coup grossier) trouble de l'humeur, cyclothymie, donc des moments phases dépressives, des moments d'hypomanie voire de manie, donc phases hautes (joie excessive comportements dans la démesure, et pas forcément violents ça dépend des cas mais c'est effectivement possible)

notre humeur est dérégulée en gros, et l'on réagit brutalement par rapport à la "norme" en cas de stress, de moments heureux, quand il y a l'été qui arrive etc (chaque cas étant différent ne pas oublier)

C'est surtout sur ça que tu dois te baser pour savoir s'il est bipo ou pas. S'il est juste violent et que tu n'as pas constaté des périodes un peu tristounes suivies de périodes un peu plus gaies, sous forme de cycles, il est difficile de savoir vraiment d'où ça vient, les possibilités sont multiples. (et sans contexte en plus, stress au boulot ou pas, son caractère à la base est-il doux ou plutôt impulsif de nature...)

Par exemple s'il a un penchant pour l'alcool, c'est un facteur pouvant svt conduire à la violence (j'ai vu 3 reportages sur les femmes battues, 'ttention je ne dis pas que tu es dans ce cas de figure du tout! ,l'alcool a souvent un rôle, pas tjs)

Dans tous les cas Anika, il faut que tu poses des limites, qlq soit la pathologie dont il souffre.

Moi on me pousse violemment j'mets tout de suite le holà (ça ne m'est jamais arrivé)

Et pour votre enfant au moins, (bon et pour toi aussi faut pas déconner) il faudrait quand même qu'il prenne conscience qu'il engendre de la souffrance même si lui souffre aussi. Pour la façon de le faire, tu le connais mieux que nous tous, je ne sais pas trop quoi te dire du coup.

un ultimatum? la manière douce? (dire ce que tu nous dis, tu stresses tu en tombes malade ça que ça peut plus continuer comme ça)

Et si tu l'as déjà fait, euh franchement j'sais pas. (Es-tu en bon terme avec ses frères et sœurs, sa mère, des amis très proches à lui qui pourraient te guider, voire même essayer de lui suggérer un changement de conduite ou même une consultation juste pour parler?)

En fait c'est pas clair ton expression de "crise" tous les trois quatre mois :

crise de colère?

sur une journée?

une aprèm?

quelques jours?

c'est trop flou pour pouvoir m'orienter, et de plus je ne suis pas psy, j'ai qu'un deug de psycho, et bcp de lectures perso. sur les deux maladies, étant concernée par les deux pathologies.

je termine sur cette amie quasi certain borderline (d'après mon psy au vu d'un échange écrit verbalement super super agressif au moment où j'ai décidé de couper les ponts, de manière très douce pas belliqueuse du tout)

elle a déjà eu des comportements euh, disons excessifs, avec ses ptits copains, elle m'a déjà dit que son mec avait eu un gros bleu lors d'une dispute, elle a déjà eu le comportement que tu décris, oui elle a déjà poussé brutalement son mec, sans être bipolaire.

ps : même pour les psychiatres ce n'est pas évident de diagnostiquer un trouble bipolaire sans que le patient ait connu de phase maniaque ou d'hypomanie, ça met des fois plusieurs années avant d'être diagnostiqué.

ps2: je suis borderline je n'ai jamais eu d'agressivité que mon ex meilleure amie borderline a eu. Tu vois que c'est compliqué tout ça. :-o!

ps3 : les troubles de la personnalité borderline ressemblent sur certains points à de la bipolarite, de plus il est aussi courant qu'un autre troubles soit associé (cette amie est dépendante affective, je l'étais aussi, plus trop voire plus du tout avant de virer bipolaire)

Désolée pour la tartine!!

courage

Crises bipolaires ?


Posté le

Merci Iseult,

En fait c'est vrai j'ai été trop floue.

Donc oui il a des crises lorsqu'il y a trop d'émotions positives ou négatives -là on fêtait les 4 ans de notre fils avec premier jour d'école (on est en Hollande, les enfants démarrent le jour des 4 ans) tout se passait bien, ma mère était là, on a fait une fête sympa etc...

Sinon il a des crises aussi si il entend parler de sa famille avec laquelle il a rompu tous les liens depuis plus d'un an.

Il a aussi eu beaucoup de crises durant la grossesse et lors de mon congé parental (il bossait à domicile et c'était l'enfer)

Il a été maltraité enfant.

Il a une cousine bipolaire.

Il a été diagnostiqué borderline par un psy qui l'a vu 4 fois seulement.

Je connais AApel mais sur d'autres sites on me dit qu'ils sont à côté de la plaque.

On me dit que borderline c'est un peu le diagnostique "facile" fourre-tout..

j'en sais rien franchement.

Donc en résumé depuis 5 ans que je le connais crises cycliques quand même tous les 3-4 mois à un tel point que je peux plus ou moins les prédire !!

Autres caractéristiques: il est compulsif (alcool, shit, chocolat etc...) mais là il a quasiment arrêté l'alcool...

Je sais qu'il y a environ 7 critères sur 9 en commun entre borderline et bipolaire.

Ah oui, il bafouille souvent !! J'ai lu que c'était une caractéristique bipo... (??)

Bref que dire encore ?

Il est très excessif, il réagit démesurément par rapport à des choses qui pour d'autres seraient pas si graves.

Il a du mal avec la critique et ça peut lui générer une crise.

Une crise c'est: agressivité verbale, changement de l'organisation du planning (à sa guise) ex: qui va chercher notre fils à l'école, quand etc... alcool- shit, casser des objets (il a déjà cassé plusieurs de ses ordis !) méchanceté gratuite, harcèlement moral (j'en ai pris pour mon grase des 10aines et des 10 aines de fois ...non plus que ça !)

Quand je tiens tête la situation s'envenime.

Il me dit souvent que dans ces crise il bouillonne dans la tête (? vous savez ce que c'est ça ? moi j'arrive pas à imaginer mais bon)

Dans ses crises il peut replonger style 1 semaine enfermé à picoler et puis comme par enchantement il émerge et tout va mieux.

C'est quoi ça ? Bipolaire ou borderline ?

Voilà, moi aussi j'ai écrit long.

En fait j'en ai marre, j'ai vraiment envie de lui balancer toutes les horreurs du monde tellement il me bouffe ma vie, mais comme je suis la seule personne à qui il peut s'adresser (il n'a plus AUCUN ami, plus de contact avec sa famille...) bah je me prends tout dans la figure !

Moi j'ai coupé le contact avec sa famille aussi car ce sont ses bourreaux et indirectement ce qu'ils ont fait se retourne contre moi et là ça c'est inacceptable. Ils ne le comprennent pas, ils se justifient (c'était un enfant difficile...bah voyons..) y a juste sa soeur avec qui je communique car pour moi c'est une "victime collatérale".

Il a une tendance à faire les mauvais choix et de se retrouver dans la m**** financière, juridique etc...

Bon avec ça peut-être quelqu'un peut me dire ce qu'il a ...plus ou moins... histoire que je sache dans quelles eaux troubles je nage... et que je puisse aussi m'appuyer sur quelque chose...

Bonne journée,

Annika

Crises bipolaires ?


Posté le

re-bonjour Annika,

bon, et bien,

1-pour l'asso dont je t'ai parlé j'suis étonnée.

pour le "fourre-tout" j'ai déjà entendu parler de ça, j'suis pas d'accord, mais des psychiatres m'ont répété que c'est un trouble de la personnalité mais pas une maladie à part entière (j'trouve la limite très mince passons) ça engendre tjs des pbs relationnels ds tous les cas.

et quasi tjs des maladies en csqce si diverses. 

2-en tout cas merci pour tes précisions, tu es franchement très bien informée. Mais pourtant en quête de réponses plus précises. Ça se corse.

ds mon cas j'suis borderline et bipolaire. Tu le sais,

Mais je ne me retrouve dans rien de ce que tu décris. le pb avec les borderline c'est que ça peut prendre des formes très différentes. (bien plus qu'avec les bipo ai-je l'impression)

Bon si tu connais le site j'suppose qu'il est inutile de te mettre le lien de la page : "convaincre" (pour consulter)

(j'mets au cas où, à toi de cliquer ou non)

http://aapel.org/bdp/BLresume.html#convaincre

J'trouve ses symptômes très nbx et il fait preuve d'énormément de violence

(il extériorise bcp dirons nous..., moi j'intériorisais bcp et la violence je la retournais svt contre moi)

Comme toi je sèche : borderline et bipo version manie forte? (je n'ai connu que l'hypomanie ça n'a jamais été jusque là)

J'pense pas pouvoir t'en dire plus, pour moi c'est pas certain qu'il soit bipo, non j'hésite.

les bafouilles : j'bafouille jamais, mais voilà peut-être chez d'autres bipo ça leur arrive. (casser du matos, ou même se battre dans des phases maniaques oui ça arrive c'est certain, agressivité verbale, ai déjà lu aussi pas mal de témoignages allant ds ce sens, la bafouille j'découvre)

(en hypomanie j'parlais super vite à fond les manettes et avais les idées très précises mais passais du coq à l'âne tp d'idées en tête que j'expulsais : tu as déjà vu ça chez lui, ou des insomnies avec augmentation d'activités en tous genres? là on pourra déjà être plus sûrs)

"Il est très excessif, il réagit démesurément par rapport à des choses qui pour d'autres seraient pas si graves." ça se retrouve chez les deux : bipo et borderline.

sur le coup mais vraiment Annika ne prend pas ça pour argent comptant, j'ai pensé à de la perversité narcissique associée au TB, franchement j'te dis juste ce qui m'a traversé l'esprit. Et j'pense être dans l'erreur en plus.

J'crois que j'peux pas t'en dire plus.

J'espère que t'auras des témoignages de personnes ayant eu des phases maniaques, qui se reconnaîtront peut-être en bonne partie dans la description des symptômes que tu décris, c'est pas mon cas, donc ta description ne me parle pas. Même en ayant lu une 100 aine de témoignagnes sur 5 6 forums différents. J'ai l'impression qu'il manque des données pour être sûr qu'il est bipo.

Pour finir, une fois qu'un diagno de façon sûre quasi sûre sera posé (s'il revoit un psy ou même son généraliste enfin j'en sais rien), s'il ne consulte pas ou ne fait rien pour changer, j'sais pas s' il y aura du mieux dans ta vie.

Faudrait trouver une stratégie avec ta psy peut-être?

Désolée je me sens un peu impuissante là, j'suis pas sûre d'avoir fait avancer les choses même d'un iota. (et la piste amis proches et famille pour t'épauler faut oublier d'après ce que tu nous dis...)

re-courage. et bonne journée aussi.

(J'ai bien compris que t'as mis de l'eau ds ton vin et que tu sature sévèrement, oui il faut que tu te préserves ça te ronge bcp)

Discussions les plus commentées