Les symptômes s'aggravent pendant les règles

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

3 réponses

46 lectures

Sujet de la discussion


• Animatrice de communauté
Posté le

Selon une nouvelle étude américaine, les symptômes associés aux troubles bipolaires seraient plus sévères avant et pendant les règles chez les femmes. Explications.

En France, les troubles bipolaires toucheraient environ 2 % de la population adulte, soit 1,3 million de personnes. Ces troubles de l'humeur se caractérisent par une alternance de phases dépressives et de phases d'exaltation (dites "maniaques") qui entraînent des troubles importants, notamment au niveau des émotions et du comportement. Selon une nouvelle étude menée par la University of Illinois at Chicago (aux États-Unis), les symptômes associés aux troubles bipolaires s'aggraveraient de manière significative chez les femmes pendant leurs règles et une semaine avant celles-ci.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs (dont les travaux ont été publiés dans la revue spécialisée Psychological Medicine) ont travaillé avec un groupe de 310 femmes âgées de 18 à 45 ans, parmi lesquelles 17 volontaires souffrant de troubles bipolaires. Les participantes ne prenaient ni médicaments, ni contraception. Elles ont été suivies quotidiennement durant 35 jours.

Verdict ? Au terme de l'observation, les chercheurs ont découvert que les femmes atteintes de bipolarité présentaient, en moyenne, des symptômes plus sévères une semaine avant leurs règles et durant celles-ci : la gravité des symptômes était accentuée de 30 % environ. Les scientifiques expliquent cette découverte par une probable sensibilité plus importante aux changements hormonaux ; les volontaires bipolaires affichaient en effet des taux hormonaux "normaux".

« C'est une découverte importante parce que nous savons que les femmes souffrant de troubles bipolaires présentent un risque de suicide plus élevé que la moyenne, explique Tory Eisenlohr-Moul, principal auteur de ces travaux. En période prémenstruelle et durant leurs règles, ces femmes devraient donc être suivies avec plus d'attention par le corps médical. »

Source : Top Santé

Et vous, avez-vous déjà fait cette constatation ? Comment vous sentez-vous à l'approche de vos règles et pendant celles-ci ?

Début de la discussion - 15/08/2018

Les symptômes s'aggravent pendant les règles


Posté le

Bonjour,

je suis proche de patient. Mais, je souhaite réagir  à cet article qui a été une découverte et un soulagement car je souffre de saut d'humeur pendant cette période.

Je suis d'une nature émotive et hypersensible, plutôt déterminée et  combattante . Mon métier m'a aidé a me connaitre et à trouver un sens a ma vie.

Une semaine avant c'est une pêche incroyable, je suis efficace et mm surpuissante  mais également très irritable, je monte en pression très vite et j'ai déjà ressenti un sentiment de rage. Puis, c'est une grande fatigue, une déprime, je vois tout en noir et j'ai mal dans les articulations, je me traine au travail, c'est terrible.

Quand, je suis comme ca, je m'isole pour ne pas créer de conflits surtout au travail.

Y a t il des pays ou les médecins sont attentifs a ces symptômes car je crois que des millions de femmes souffrent en silence?

J'en ai toujours parlé(médecin traitant et gynécologue)  comme qq chose qui me gène beaucoup dans ma vie, mais ils ne me répondent pas. Cela fait 39 ans que cela dur. Je vie avec.

Les symptômes s'aggravent pendant les règles


Posté le

Bonsoir, Je confirme que personnellement cette période est encore pire chez moi en phase hypomaniaque. 

Les symptômes s'aggravent pendant les règles


Posté le

Bonjour. C est une maladie que l on appelle le trouble dysphorique pre-mentruel. J avais évoqué ces symptomes a mon gyneco il y a tres longtemps. Il n y avait pas prêté attention et pourtant je lui avait vraiment signalé un comportement anormal. C est le psy qui me suis aujourd'hui qui a mis un nom sur ce probleme. Les gynecos ne s en preoccupe pas. En revanche c est plutôt connu en psychiatrie. J ai trouvé bcp d articles sur ce trouble sur internet que je t invite a consulter en tapant le nom de cette "pathologie".  Bon courage. 

Discussions les plus commentées