Fin de production du Marsilid (iproniazide)

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

6 réponses

110 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Je prends l'antidépresseur IMAO Marsilid® (iproniazide) depuis deux ans et cela marche très bien. Malheureusement la production de cet antidépresseur a été arreté au mois d'avril 2012 !

Je comprends qu'il y a des molécules équivalentes comme le Nardil® (phenelzine) ou le Parnate® (tranylcypromine).

Quelqu'un aurait-il plus d'information ?

Cordialement,

Deckard

Début de la discussion - 23/07/2012

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

Bonjour à tous,

Une de mes proches est dépressive depuis de nombreuses années et prends depuis plus de quarante ans le Marsilid qui effectivement n'est plus produit depuis avril 2012.(il y a quelques années sa production s'était également arrêtée pour des question de rentabilité -ce qui nous a permis d'apprécier l'éthique du labo..-mais avait finalement reprit -avec son prix multiplié par 10 au passage...)
On l'a alors orienté vers le Nardil (appelé aussi Nardelzine), mais celui-ci, non commercialisé en france est en rupture de stock. Le médicament étant importé des Etats-Unis, cela risque de prendre plusieurs semaines, voir des mois avant de pouvoir se le procurer...Bref la situation est critique!

Êtes-vous vous aussi concerné? J'ai pu voir en consultant des forums que beaucoup de gens étaient affectés de l'arrêt brutal de fabrication du Marsilid, mais je n'ai encore rien pu lire à propos du Nardil.
Si oui, il serait judicieux de s'organiser pour faire remonter l'affaire au ministère..(comme d'ailleurs l'a conseillé le psychiatre).
J'imagine que des dizaines d'autres médicaments peu utilisés sont retirés chaque année du marché sans aucune consultation des professionnels de santé, et sans étude rigoureuse permettant de mesurer le degré de dépendance des personnes aux médicaments en question. 
Alors qu'au moins cette situation serve d'exemple et permette dans le futur d'éviter au gens d'être pris au piège de cette façon!

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

bonjour,

Je suis sous marsilid depuis plus de quatre an , et cela m'a permis d'aller beaucoup beaucoup mieux. Je suis effarée d'entendre l'ANSM me dire que nul part dans le monde il n'y a cette molécule et que ils ont tout de même choisi de stopper la distribution. C'est sur que 500 patients psychiatrique ça n'intéresse personnes. 
Personne ne m'avait prévenue et je me retrouve sans psy ( en vacances), l'hôpital psy de mon département ne peut rien faire tant que mon psy n'est pas rentré. (Ils ont trouvé que cet arrêt brusque était dégueulasse).

J'ai eu le labo qui m'a confirmé que c'était pour des raisons administrative ( comme l'ANSM), donc des centaines de patient ayant besoin de médicament rares se retrouvent sans traitement car il n'y a pas que le marsilid. En Hollande les médecins ont réussi à avoir gain de cause et à re-obtenir un medoc ( http://psychiatrie-nederland.nl/word/category/medicatie/antipsychotica-medicatie-artikelen/). 

Je viens de tomber sur un site où une personne propose que nous rassemblons pour faire pression et ré-obtenir ce qui nous permet de vivre:  voir le dernier post http://www.doctoralia.fr/medicament/marsilid-6678/forum/rupture-de-stock-11170

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

A lire important et à diffuser:

http://pelissolo.over-blog.com/

http://www.guide-medicaments.org/suspension-dalkopharm-une-patiente-sinquite-pour-sa-sant.html#Scandalisée+et+sans+mots

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

Bonjour,

je suis sous Marsilid depuis un an et j'ai encore 2 mois de traitement car au mois de juin quand ma pharmacie m'a dit qu'elle n'arrivait plus à me trouver du Marsilid, j'ai fait marché mon réseau d'amis "Facebook" et ils tous demandés à leur pharmacie (ville campagne, amis...) et j'ai pu trouver plus de 4 mois de traitement d'avance. (ayant été en plus hospitalisée 1 mois, j'ai pu gagner un mois de traitement!) mais voilà je commence à avoir très peur, car il n'y a toujours pas de nouvelles positives quand à la date de la remise sur le marché! La semaine prochaine je dois être de nouveau hospitalisée et j'espère avoir un peu plus d'information, car mon psychiatre ne veut absolument pas entendre parler d'un nouveau médicament pour moi même celui qui est en belgique et j'avoue moi non plus je n'ai pas envie de risquer de changer, ça a été tellement difficile d'arriver à me stabiliser plus ou moins que j'ai très peur de ce futur incertain.

Courage à toutes et à tous

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

Ce matin pour la énième fois j'ai appelé le labo alkopharm où l'on m'a annoncer que la reprise se ferais par le labo anglais primius. Donc pour avoir des information je me suis donc adressé au pôle d' information des professionnels et du public où monsieur Delorme n'a que peu de temps à m’accorder car il est en entretien ( je m’estime heureuse car pour une fois il a pris le temps de répondre plutôt que de laisser son répondeur). Il m’a dit que justement il devait dans la matinée mettre de nouvelles infos sur le site l’ANSM ; toutefois il n’a pu répondre à mes questions car pas le temps et trop compliqué !!!!

 Ah la bonne blague ! Je dois être, en plus d’être une malade mentale, trop stupide pour comprendre. De plus l’info mise en ligne, ne dit rien. On peut juste remarquer qu’ils sortent le parapluie à chaque paragraphe.

J’ai pu remarquer une petite brève de ce qui se passe sur  le site du quotidien du médecin: http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/medicament/forte-inquietude-des-medecins-en-rhone-alpes

Le réalisateur soviétique Andreï Tarkovski  « le pessimiste est un optimiste informé », en ce qui me concerne je suis bien pessimiste les non-informations que l’on me donne.

Fin de production du Marsilid (iproniazide)


Posté le

Bonjour à tous,

J'espère que vous êtes toujours actifs sur ce site.

Traitée par Marsilid 50 mg (Iproniazide) depuis fin 1997 (névrose d'angoisse), voilà plusieurs fois qu'en raison d'une rupture de sa fabrication je suis obligée de me rabattre sur le Nardelzine 15 mg (Phénelzine) par le biais d'une ATU (Autorisation Temporaire d'Utilisation) délivrée par un praticien hospitalier et à récupérer à la PCH de l'hôpital (Pharmacie Centrale de l'Hôpital). En l’occurrence une psychiatre de l'hôpital Tenon à Paris.

Aucuns soucis avec le Marsilid.

De nombreux effets indésirables sous Nardelzine, apparus ces dernières semaines ; c'est la première fois que je prends ce médicaments sur une aussi longue période. Cela m'a valu quinze jours d'hospitalisation afin de s'assurer qu'il n'y avait pas de causes physiologiques ni d'apparition d'angoisses sous une nouvelle forme...

Voici la liste des effets indésirables que je ressens (il s'agit bien de "ressenti") :

- forts tremblements "internes" ;

- sang "déboulant" à fond dans les bras ;

- cage thoracique et crâne prêts à exploser ;

- étau de chaque côté du crâne ;

- maux de tête ponctuels, variés ;

- picotements diffus ;

- étourdissements plus ou moins intenses ;

- agitation des mains, brusquerie ;

-  réactions vives lors de contacts sur les pieds et/ou les mains (comme si quelqu'un me  touchait alors que... je suis seule !).

Alors si quelqu'un a ce genre de symptômes, merci de communiquer avec moi. J'aimerais bien, si cela n'existe déjà, fonder une association de patients sous Marsilid et désœuvrer sous Nardelzine.

Merci beaucoup.

Discussions les plus commentées