https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/lupus.jpg

Patients Lupus

10 réponses

258 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Je lance le sujet, car je suis un peu inquiète ... 

Je dois consulter prochainement, un endocrinologue, car depuis le mois d'août, j'ai des bouffées de chaleur de plus en plus importante, en particulier la nuit.

La dermatologue qui me suit, me dit qu'il n'est pas rare que des cas de ménopause précoce apparaisse à cause du Lupus. Oui, je n'ai que 34 ans ! 

Est-ce que quelqu'un a été confronté à ces symptômes et/ou à ce diagnostic.

Merci 

Début de la discussion - 24/01/2012

Lupus et ménopause


Posté le

bonjour

c'est possible car moi j'ai eu la ménopause à 43 ans. des médecins m'ont dit aussi que le lupus induirait une ménopause précoce très souvent.

Lupus et ménopause


Posté le

Bonjour, 

Les médecins ainsi que les infos recueillies dans le livre sur le Lupus en 100 question, confirment malheureusement cette possibilité. 

Lupus et ménopause


Posté le

Après de nombreux et divers tests pour comprendre d'où venaient ces bouffées de chaleur, il s'avère que cela a rien à voir avec une ménopause. En fait, je fais ce qu'on appelle des hypoglycémies fonctionnelles. Donc pas de traitement, mais diminution du sucre.

Lupus et ménopause


Posté le

Bonjour à tous,

Depuis quelques jours, j'ai ces memes symptomes que vous décrivez et notamment des sueurs qui ressemblent à des bouffees de chaleur toutes les nuits et j'ai un taux de prolactine qui  est fluctuant. Avez vous déjà eu connaissance s'il y existait un lien ?

Je m'interroge aussi, faites moi part de vos témoignages en me precisant si ce que vous affirmez est confirmé par les medecins.

Merci de votre aide

Lupus et ménopause


Posté le

c'est bon à savoir

pour ma part il me faut beaucoup de sucre et sel mais c'est comme un besoin que je n'explique pas. J'ai aussi comme vous des sueurs nocturnes et je ne sais pas si c'est lié à ma pathologie....

Lupus et ménopause


Posté le

OUI ,car moi j'ai ete en ménopause précoce  aprés mon diagnostique du lupus, j' ai 45 ans  et je suis ménauposé depuis 1ans

Lupus et ménopause


Posté le

Bonsoir ch.78,

J'ai tout comme toi un lupus+SAPL et d'après mes infos le traitement hormonal substitutif n'est pas compatible avec nos problèmes de coagulation et multiplie les risques vasculaires et cardiaques.

Tu as raison d'en reparler à ton médecin car tout traitement n'est pas à prendre à la légère.

Tiens moi au courant car la ménopause me guette!!!!(j'ai 40 ans et dans ma famille les femmes sont ménopausées autour de la quarantaine)

A bientôt.

Francine.

Lupus et ménopause


Posté le

Bonjour, à 34 ans, le diagnostique d'une IOP a été posé depuis peu... C'est très difficile à gérer, surtout que je n'ai pas encore d'enfants... Je prends du Plaquényl et de l'aspirine pour le lupus (anticorps antinucléaires et anticorps antiphospholipides) .Le docteur qui me suit me dit qu'il n'est pas contre un traitement hormonal (THS) car mon lupus est "maîtrisé" , mais en lisant la notice du THS délivré par une spécialiste en gynécologie, j'ai vu que les effets secondaires étaient importants, pourtant je sais également que je risque gros en ne prenant pas de traitement hormonal (ostéoporose et compagnie...) : je suis donc perdue et J'ai décidé de ne pas prendre ce traitement pour le moment et je vais revoir le docteur dans un mois pour en reparler.

Je voulais savoir si lupus avec antiphospholipides et THS sont compatibles, êtes vous dans ce cas et comment le vivez-vous?

Je voulais savoir s'il y a des traitements alternatifs, médecines douces (phytothérapie ou homéopathie) ?

Merci d'avance pour vos témoignages et vos conseils !

Lupus et ménopause


Posté le

Effectivement le traitement hormonal substitutif durant la ménopause est déconseillé pour les lupiques, car hormones et lupus ne font pas du tout bon ménage...

personnellement ayant eu la ménopause à 43 ans, donc depuis 10 ans, je n'ai jamais pris d'hormones (mon gényco me l'avait déconseillé tout comme le spécialiste qui me suit pour le lupus). Tant pis, les bouffées de chaleur ne m'ont génées que durant les 2 premières années et elles se sont calmées. 

Discussions les plus commentées