https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/lupus.jpg

Patients Lupus

1 réponse

43 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Bonjour, je suis atteinte du lupus de manière très modeste, je n'ai que les rougeurs du "papillon" au printemps et en été. 

Constatant en Novembre que je n'avais plus aucune rougeur, et aucune autre manifestation de la maladie, j'ai décidé d'arrêter Plaquenil. 

Seulement, j'aurais voulu savoir si cela comportait un risque, outre le retour des rougeurs ? est ce que Plaquenil est un médicament qui limite juste les rougeurs, ou empêche t-il à la maladie de s’aggraver ?

Devrais-je reprendre Plaquenil ?

Merci d'avance pour vos réponses !

Début de la discussion - 19/03/2014

Arret d'un traitement

Posté le
Bon conseiller

Bonjour Janis33r,

D'une manière générale, la suspension d'un traitement ne doit être effectué qu'après accord de votre médecin. Il serait donc judicieux que vous lui en parlez.

D'autres personnes ont-elles arrêté le plaquenil ? Si c'est le cas, en avez-vous parlé à votre médecin au préalable ?



Arret d'un traitement

Posté le

Bonjour,

J'ai arrêté le plaquénil pendant 3 ans.

En 2006, mon lupus est apparu de manière cutanée donc on m'a mis sous plaquénil et au bout de 4 ans, comme tout allait bien, j'ai demandé à mon spécialiste si je pouvais l'arrêter. Il a été d'accord. J'ai été en super forme pendant 3 ans.

Et depuis janvier 2013, grosse poussée lupique : donc on a repris le plaquénil puis en juillet ajout de la cortisone et maintenant anti-douleurs car rien n'apaise les symptômes. 

Je ne pourrai jamais savoir s'il aurait fallu ou non que je garde le plaquénil. Je me sentais bien à ce moment-là, j'ai passé 3 années superbes et j'ai même pu avoir un enfant. 

Par contre, quand je serai sortie de cette poussée (si j'en sors un jour...!!! car plus d'un an, ça commence à être long !!), je continuerai à prendre le plaquénil car c'est un traitement de fond et quand on connaît des douleurs aussi intenses, on veut tout faire pour ne pas les laisser revenir.

Mais il vaut mieux décider d'arrêter le plaquénil avec l'accord du spécialiste, c'est lui qui a le plus de recul.

Bon courage !