Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

7 réponses

85 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Moi vero 55 ans, divorcée et toujours solo je ressens depuis mes 50 ans un changement inéluctable sur mon corps, cette peau de moins en moins ferme, je ne peux plus me jeter sur le Nutella, bon pour dire la vérité je le fais quand même mais à mes risques et périls. Et puis ces rides que je trouvais charmantes à 45 ans et bien à 55 ans je les trouve hyper trop nombreuses ces rides, et puis maintenant en plus j'suis nigleuse, sinon maxi grands caractères  !! Et puis on digere plus tout aussi bien . Et quand en plus on  vieillit solo ben pas de mots rassurants du mari qui lui aussi vieillir. Quand en plus votre bipolarité vous tire pas mal vers le bas ça accentue ce côté mal dans sa peau.

Il y a des choses beaucoup plus grave j'ai beaucoup d'humilité par rapport au sujet que je lance, mais J aimerai beaucoup avoir l'avis des femmes mais aussi des hommes.

Voilà voilà  plein de bisous à tous

Début de la discussion - 25/01/2021

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

Bonjour @Vero1965‍,

Je vous remercie pour l'ouverture de ce sujet emoticon Timide J'invite ici quelques membres avec qui vous pourrez échanger :
@adeldz@Lemon!@Lillou09@sephirot2010@Karmen007@Olivcool25@Sixtine46@Croix57@Chipie33710‍ 

Comment vivez-vous le fait de vieillir ? Comment acceptez-vous le fait de voir votre image changer ?

D'avance merci pour vos retours et conseils à @Vero1965‍ !

Belle journée,

Candice de l'équipe Carenity

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

Bonjour @Vero1965‍ 

Le fait de vieillir est naturel ; je me dis que surtout par les temps qui courent (crise sanitaire , économique,  psychologique) il faut s'estimer heureux de ce privilège. 

À 50 ans mon image n'a pas encore trop changée,  hormis 1 petit ventre qui malgré mon hygiène de vie que j'estime plutôt bonne (je mange assez équilibré, je fais un peu d'exercices ) commence à s'installer.

Moi je me dis que tant qu'on reste jeune dans la tête,  on sent moins le fait de prendre de l'âge.  

À la 50aine, on est normalement + mûr  et on sait ce qu'on ne veut plus dans sa vie : faux-amis, perdre son temps , ....

En outre, j'essaie de prendre le + soin possible de mon corps( crème spécifiques pr visage, pour le corps) et de mon esprit (il faut rester curieux de tout) . 

Voilà,  bonne journée 

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

Bonjour,

J'ai 48 ans et je sens l'âge s'installer. Bipolaire, je suis sous neuroleptique depuis 20 ans et j'ai un trouble du comportement alimentaire. Alors j'ai un corps qui ne m'évoque plus rien sinon quelque chose à camoufler. Et dans la tête c'est pareil, au fils des dépressions, nombreuses et très profondes, mon esprit s'est rigidifié et j'ai beaucoup de mal à garder optimisme et foi en l'avenir. Je suis devenu volontiers cynique et désabusé, ce que j'aurais voulu pouvoir éviter. Pourtant je reste curieux de beaucoup de choses, je suis assez éclectique et la cervelle fonctionne encore bien mais l'humeur reste sombre. Heureusement, j'ai ma famille, des boules de bonheur, surtout mes deux filles qui sont très enjouées et débordantes de vie. Je me "branche" sur leur joie de vivre pour en profiter aussi :)

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

@sephirot2010 merci pour votre témoignage, vous exprimez très bien ce que je ressens. Plein de bonnes choses pour vous.

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

Merci Vero1965, de même pour vous.

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le

La vie peut vous apporter encore pleins de beaux moments  !!  Nous pouvons beaucoup  en modifiant notre état d esprit     !!!   Courage a vous     

Vieillir seul(e) 55 ans et plus, comment l'appréhender vous ? Comment l'acceptez vous ? Comment réapprendre à s'aimer, comment apprivoiser ce visage, ce corps de senior ?


Posté le
Bon conseiller

Je ne sais pas pour vous, mais avec l'âge, j'ai besoin de davantage de tranquilité. Les gesticulations de la vie moderne me paraissent absurdes.

Il n'est pas rare que je fantasme d'un retour à l'essentiel, une sorte de vie à la John Wayne, avec une petite baraque rustique en rondins de bois, un vieux poele où faire le café, un chien fidèle pour me tenir compagnie, dans une sorte de retraite où je m'émerveillerais d'un retour à la nature comme un gosse.

Voir peu de visages alentour, comme échoué sur une île où le temps passe différemment. Quelques voisins solidaires avec qui échanger à l'occasion. Les ressources d'une forêt. Une source d'eau proche. Voir une petite bourgade pas trop loin pour les commodités. Mais en gros, une vie simple et sans prétention qui pourrait faire penser à celle des Amish.

Je crois que ce sont dans des conditions similaires qu'écrit Stephen King, dans le Maine, pour accéder à son imagination. Le physique comme le matériel importent moins, car vous n'avez plus d'image sociale. Ce qui n'exclue pas que vous viviez plus sainement, dégagé des contraintes de la foumillère.

Rassurez-vous, je ne me vois pas finir en hermite, mais l'existence dans ce refuge, agrémenté de quelques aventures de voyage ne me déplairait pas. Peut-être une compagne, à condition qu'elle soit une amie non intrusive et désintéressée qui aurait son propre point de chute.

Voilà, je n'aime pas ce qui est compliqué et décris comment je voudrais me voir veillir. Selon moi, on ne peut pas être honnête vis-à-vis de soi-même ou les autres avec soi, dans un environnement où seul compte la réussite. Et à quoi mènent toutes ces réussites personnelles ? A foutre collectivement en l'air la planète. Sincèrement, il me semble que nonobstant notre conditionnement culturel, la recherche de la paix intérieure constitue un objectif de vie supérieur.

Bref, l'existence qu'on nous impose façon "1984" et "La ferme des animaux" (George Orwell) ne m'inspire guère, je préfère les romans de Jack London.

Discussions les plus commentées