https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

4 réponses

33 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

bon je suis nouvelle sur site je recherchais déjà un espace pour partagé mon mal être car personne n'arrive a comprendre , j'ai 27ans et en décembre dernier j'ai été diagnostiqué bipolaire suite a mes nombreuse dépression et mes connerie entre autre ,depuis ma vie s'est arrété je suis vidé de tt sentiment incapable de me relevé je suis en état dépressif et ça dure et en regardant dans le passé j'ai du mal a digéré esk c'est moi ou la maladie qui a fait ça ou ça , meme maintenant j'ai des crise de nerf ou bien des crise de panique ou j’arrête pas de pleuré je supporte plus personne et j'en veux a tt le monde et je me demande aussi suis je comme ça ou c ma maladie bref je suis complètement perdu incomprise et j'ai arrêté d'en parlé a mon entourage car j'ai bien ressenti qu'il en avait marre , 

bref dites moi bipolaire veut il dire violence et agressivité veut il dire mensonge et manipulation veut il dire faiblesse mal étre .........

Début de la discussion - 07/06/2017

Help


Posté le
Bon conseiller

@farahf bonjour.Les troubles bipolaires, c'est quoi exactement ?

Mise à jour par Isabelle Eustache, journaliste santé le 23/03/2016 - 18h32   -A +A

Plus connus sous le nom de «maladie maniaco-dépressive», les troubles bipolaires se caractérisent par des fluctuations extrêmes de l'humeur, avec une alternance de périodes d'excitation et de dépression, entrecoupées de périodes normales. Les conséquences d'une telle oscillation peuvent être particulièrement graves dans tous les domaines, financier, social, professionnel, familial, etc.

image: http://www.e-sante.fr/sites/www.e-sante.fr/files/styles/image_490/public/visuels_articles/troubles-bipolaires.jpeg?itok=m6xibkfU

587 SOMMAIRE Troubles bipolaires : alternance d’excitation et de dépression Des conséquences dramatiques Les troubles bipolaires se soignent L’enjeu actuel est aussi l’amélioration du dépistage Troubles bipolaires : alternance d’excitation et de dépression

Il nous est tous arrivé de passer de l'euphorie à la colère, c'est-à-dire d'une humeur extrême à une autre. Cette alternance n'a eu aucune conséquence. En revanche, chez les personnes atteintes de troubles bipolaires, cette fluctuation est persistante, douloureuse et invalidante.

Cette maladie touche 2% de la population, soit près de 1.300.000 Français. Elle se déclare en général entre 15 et 25 ans, autant chez les hommes que chez les femmes. 25% des personnes touchées ont fait des tentatives de suicide, fatales dans 15% des cas.

Les sujets qui souffrent de cette maladie psychique oscillent perpétuellement entre trois états plus ou moins fréquemment et plus ou moins intensément :

1. L'état maniaque
Euphorie ou irritabilité, augmentation de l'estime de soi, idées de grandeur, accélération des pensées, fuites des idées, forte augmentation des activités, diminution du besoin de sommeil, etc. Or cet état d'hyperactivité peut avoir des conséquences fortement dommageables, comme par exemple des dépenses inconsidérées d'argent. À noter que le terme « maniaque » ou « manie » au sens psychiatrique désigne un état d'excitation anormal et non pas les manies au sens populaire désignant des habitudes stéréotypées.

2. L'état dépressif
Tristesse, perte d'intérêt, fatigue, ralentissement psychique et moteur, modification de l'appétit et du sommeil. Cette humeur dépressive peut avoir de fortes répercussions dans le domaine social et professionnel, sans oublier un risque suicidaire.

3. L'état normal

Mais chez certains patients,des troubles peuvnet persister : difficultés de sommeil, hyper réactivité émotionnelle, troubles cognitifs, etc.

Des conséquences dramatiques

Comme indiqué ci-dessus, la période d'excitation extrême, tout comme celle de la dépression, peuvent entraîner des comportements à risques dans tous les domaines.

En plus de la souffrance personnelle et du risque de suicide (qui peut aussi survenir durant l'état maniaque),

les conséquences professionnelles des troubles bipolaires peuvent être sérieuses :
démission irréfléchie, conflits, instabilité professionnelle, comportement agité, licenciement…... les conflits conjugaux au niveau familial sont fréquents :
divorce, séparation, répercussion sur les enfants, mais aussi perte d'amis…, etc. Les prises de risque sont parfois inconsidérées :
rapports sexuels non protégés, excès de vitesse, défis dangereux, délits, agression physique, consommation d'alcool, de drogues…...


En savoir plus sur http://www.e-sante.fr/troubles-bipolaires-c-est-quoi-exactement/actualite/1523#Cll4kO49Vf7ZqhYA.99

Help


Posté le
Bon conseiller
Les troubles bipolaires se soignent

Il est possible de stabiliser l'évolution des troubles bipolaires en régulant l'humeur à l'aide :

de traitements pharmacologiques (psychotropes), d’une psychothérapie (psychanalyse, thérapie cognitive et comportementale) et d’une psychoéducation. Les médicaments Episodes maniaques et dépressifs :
thymorégulateur (lithium), anticonvulsivants (divalproate de sodium), antipsychotiques atypiques (olanzapine, rispéridone, aripiprazole), voire antidépresseurs. Traitement de fond :
normothymique (régulateur de l’humeur), soit lithium ou antipsychotique atypique (olanzapine, rispéridone, aripiprazole). Les psychothérapies

La psychothérapie tient une place importante dans la prise en charge du patient souffrant de troubles bipolaires.
Et les mesures psychothérapeutiques sont spécifiques à chaque patient.

La psychoéducation

Informer le malade et son entourage (psychoéducation), fait également partie du traitement.
L'action personnelle du malade est au moins aussi importante que les médicaments et l'aide psychothérapeutique.

Hélas, la prise en charge est souvent trop tardive avec des retards de diagnostic. D'où l'importance de connaître cette maladie et de savoir la reconnaître.

L’enjeu actuel est aussi l’amélioration du dépistage

En moyenne, la maladie évolue pendant dix ans avant qu’un traitement ne soit instauré (1). Or ce retard de diagnostic est particulièrement délétère, car on considère les cinq premières années de la maladie comme une phase critique au cours de laquelle les chances de rémission sont les plus grandes et la réponse aux traitements la meilleure.

Dans ces recommandations, la Haute autorité de santé confirme la complexité du diagnostic. « Les différents types d’épisodes ne se manifestent pas de manière équivalente : les épisodes dépressifs sont prédominants et plus nombreux tandis que les épisodes de manie - et surtout d’hypomanie -  peuvent passer inaperçus pour le médecin comme pour le patient qui les subit. » De plus, débutant précocement, cette maladie peut être associée à d’autres pathologies psychiatriques (addictions, troubles anxieux, troubles des conduites, etc.) ou être confondue avec une schizophrénie par exemple.


En savoir plus sur http://www.e-sante.fr/troubles-bipolaires-c-est-quoi-exactement/2/actualite/1523#xBbxhmgTK9YBI48o.99

Help


Posté le

@farahf tu as choisi le bon site car ici nous sommes tous bipolaires, c'est le titre du forum d'ailleurs. Quoique que certains ont d'autres maladies.

Je comprends ta douleur pour l'avoir vécu pas plus tard que la semaine dernière. En effet j'étais perdu, je ne savais pas quoi faire de ma "peau", je n'arrivais plus à parler, c'est mon compagnon qui faisait tout à ma place étant incapable de prendre une decision. Puis le temps a passé et ça va mieux.On ne reste pas étérnellement dans la depression et la bipolarité se stabilise à terme malgrè les quelques rechutes. Personnellement je prends un traitement prescrit par mon psychiatre : le matin 5 mg d'abilify et le soir 2,5 comprimés de LP400. Tu verras avec ton psy quel dosage prendre et quel(s) médicament(s) mais tu vas voir ça va aller mieux.

Courage farahf !

Help


Posté le

@farahf D'abord soit la bienvenue !

Perso, je ne suis pas bipolaire mais seulement amoureuse d'un homme qui, lui, a été diagnostiqué il y a plus de 5 ans.

Je ne sais pas si tu as déjà trouvé un ou une thérapeute en qui tu as confiance mais je te laisse ce petit message pour te dire que ce que tu ressens pour le moment est normal mais qu'aujourd'hui tu peux trouver une équipe soignante qui saura t'épauler pour que tu te construises enfin une vie épanouie qui te conviendra alors courage et n'hésite pas à venir sur le site parler car ici pas de jugement, juste des personnes susceptibles de te comprendre 

Discussions les plus commentées