/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Infarctus du myocarde

3 réponses

58 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Utilisez ce sujet pour nous en dire plus sur ce jour très particulier ou vous avez subi votre infarctus du myocarde. Où étiez-vous ? Qui vous a porté secours ? 

Début de la discussion - 06/10/2014

Le jour où vous avez subi votre infarctus du myocarde
Membre Carenity
Posté le

Bonjour Julien,

J'ai fais mon infarctus en mai 2012. J'ai 57 ans. Je vis dans l'Ain, Pays de Gex. Guide de montagne, 2 jour avant l'infarctus, j'avais fait une rando dans le jura.

600m de dénivelé, 5h de marche. Couru un peu à la montée et à la descente. Je ressentais une certaine fatigue, mais je ne me suis pas inquiéter. Quelques jours avant,  j'avais ressenti une douleur modérer en bas des cotes, en arrière du dos et au niveau du sternum, mais sans plus.

Le jour de l'infarctus, pas de fatigue particulière. Je suis aller manger à l'extérieur et j'ai ressenti que cela ne passais pas bien. A 14h, j'ai ressenti une forte douleur, d'abord au niveau du dos et du sternum, puis très fortement, de la poitrine à l'épaule droite.

De formation secouriste et de secoures en montagne, j'ai compris de suite que je faisait un infarctus. J'étais en voiture, pas loin des Thermes de Divonne et j'ai compris qu'il me fallait tout de suite chercher du secours. Je me suis garer devant les Thermes, marcher sur 100m. Avec moi, j'ai souvent mon sac à dos avec une pharmacie. J'ai avaler un comprimer d'aspirine.

A l'intérieur, j'ai expliquer que je faisait un infarctus et je pense que la pâleur de mon visage, mon fait vite comprendre. J'ai demander à ce que l'on m'installe, coucher sur le dos, les jambes repliés, dans une pièce au calme, protéger des regards. J'ai demander l'appelle des pompiers et du Samu.

Ma peur, c'était de perdre connaissance. J'ai demander si un personnel connaissait les gestes de premier secours. J'ai expliquer les gestes à faire et de rester sous surveillance. Les pompiers sont arriver en 10mn.

La c'est le soulagement, pour la prise en charge. La Samu est arriver en 20mn.

Ce qui est remarquable, c'est le niveau de douleur très élever, l'état de choc et la fatigue. Le médecin du Samu à fait le nécessaire.

J'ai été conduit au pôle cardiaque de l'hôpital d'Annecy. Le lendemain, je recevais un Sten.

Apres discussion avec le cardiologue, celui-ci ma indiquer que j'avais eu le bon geste avec l'aspirine et que j'avais limité les dégâts et eu un infarctus probablement lier à un stress.

Je dois dire que j'ai eu une certaine chance. Et toute la chaîne de secours et de prise en charge à été au top. Merci à toutes ces personnes qui mon aidé, humainement d'abord, et médicalement.

J'ai eu la chance aussi de faire ma rééducation cardiaque, à l'hôpital de Saint Julien en Genevois. Pole rééducation de très grande qualité.

Mais wouha, ça secoue... Et pour l'instant, tout va, presque bien. A bientôt.

Le jour où vous avez subi votre infarctus du myocarde
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour @Tussilage,

Un grand merci à vous pour ce témoignage !

Vous souhaitez vous aussi partager votre expérience personnelle ? N'hésitez pas à vous lancer !

Le jour où vous avez subi votre infarctus du myocarde
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

bonjour 

juju j'aimerais bien participer, mais je n'ais pas encore eut ça, et, je suis pas trop pressé . J'ai déjà assez de merde comme ça non !!

cordialement, à tous ceux qui ont eut cette s......e bon courage à vous