https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/epilepsie.jpg

Patients Epilepsie

4 réponses

30 lectures

Sujet de la discussion


anonymous avatar Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Ne savant pas très bien vers qui me tourner, je décide donc de venir discuter de ma situation ici..

Je suis étudiante en deuxième année de droit, j'ai 19 ans et suis épileptique depuis que j'ai l'âge de 7 ans. Mes crises se sont manifestées principalement par des absences, puis ont commencé à disparaître vers le milieu du collège, et j'ai ensuite refait une crise sous forme d'absence lorsque j'avais 16 ans, mais mes parents ne m'ont jamais emmené consulter un neurologue. Pendant toutes mes années lycée j'ai eu une santé assez fragile, notamment à cause d'une fatigue assez intense et de "crises" se manifestant par des sensations de malaises (idées confuses)

J'ai finalement obtenu mon bac ES avec mention très bien à mes 18 ans. J'ai donc décidé de commencer des études de droit. Premier semestre, beaucoup de travail, rythme intense, mais tout se passe bien, j'obtiens 12,4 de moyenne générale. Puis, très fatiguée à la suite de mon premier semestre, j'ai fait une crise convulsive assez violente. Depuis j'ai l'impression que ma vie a basculé: après cela, mes sensations de malaise sont devenues plus fréquentes (environ deux par semaine), j'ai commencé à avoir des difficultés d'apprentissage et troubles de mémoire, et comme d'habitude une fatigue extrême et les idées de plus en plus confuses.

Je me dirige donc vers une neurologue qui m'annonce sans surprise que je souffre d'une épilepsie, du lobe temporal gauche vraisemblablement. Mon IRM est parfait. Nous avons donc commencé les traitements, qui ne s'avèrent pour le moment sans aucune efficacité. En l'espace de 6 mois, nous avons modifié au moins 4 ou 5 fois les traitements et doses, je n'ai pas l'impression que ça s'arrange. Depuis cette grosse crise j'ai l'impression que ma situation s'est aggravée, j'ai de plus en plus de difficultés d'apprentissage, de mémorisation, de ne jamais avoir les idées claires et la fatigue se fait de plus en plus ressentir. En début d'année, j'ai demandé un aménagement à l'administration de ma faculté, qui me l'a refusé.. J'ai récemment reçu les résultats de mon premier semestre de L2: sans surprise, je suis ajournée.

Je ne sais plus quoi faire, j'ai l'impression que cela est en train de foutre en l'air ma scolarité.. J'aimerais donc avoir des témoignages pour savoir si certains malades ou proches de malades ont déjà constaté des difficultés scolaires chez les personnes atteintes d'épilepsie. 

Merci d'avance.

Début de la discussion - 01/03/2017

Epilepsie et études supérieures

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour, Je suis une ancienne épileptique et j'ai complètement râté mon cursus scolaire à cause de mon épilepsie ou plus exactement mon traitement médical, qui m'abrutissait.

J'ai repris le chemin de l'école vers 25 ans. J'étudié la naturopathie, où j'ai appris que l'alimentation avait un grand rôle dans l'épilepsie.

Je te conseille dans un premier temps de ne pas manger de sucreries. Avec le recul, je prends conscience que je faisais des crises , quand je mangeais mal et que je mangeais des sucreries.

Les personnes que je suis, ont arrêté aussi de faire des crises dès qu'elles arrêtaient les sucreries, et qu'elle baissaient la consommation des produits laitiers. 

Essaie d'abord ça et si tu veux d'autres conseils, contacte moi dis le moi

Epilepsie et études supérieures

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

L'épilepsie n'est pas un frein pour tes études. Je n'ai pas le BAC mais mon côté autodidacte m'amené à me comparer avec des gens qui ont des Master2 et visiblement je connais davantage de choses qu'eux.

En ce qui concerne ton problème de concentration c'est fréquemment une action psychologique, dans l'appréhension d'une crise qui pourrait survenir mais ne se manifeste pas, sous quelque forme que ce soit. La mise ne place d'un traitement qui se fait progressivement, je reconnais qu'il y a un phénomène d'échec de la thérapie. Mais le corps humain a besoin un peu de temps pour accepter ce nouvel "aliment" qu'il ne connaît pas. Il faut compter en moyenne 2 mois pour que le corps humain accepte ce traitement.

Pour plus d'infos, écris en PM

Epilepsie et études supérieures

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le

Bonjour, merci pour vos réponses.

Bertilia: Pour ce qui est de mon traitement, les effets secondaires semblent persister (ou alors le traitement ne fonctionne pas et les effets secondaires s'ajoutent).. Je fais des insomnies, donc je suis très fatiguée en journée (ce qui me fait plus penser aux médicaments), maux de ventre (avec diarrhées), essoufflement (le médecin m'a diagnostiqué une forte tension, je dois passer des examens), douleurs musculaires assez intenses.. j'ai entendu parler du rôle de l'alimentation, j'ai déjà supprimé le café et certains excitants de mon alimentation. Je reconnais que c'est dur de bien s'alimenter étant donné que je passe beaucoup de temps à travailler du fait de mes difficultés de concentration et troubles de mémoire. Y-a-t-il un régime bien spécifique que je peux tenter de suivre?

Merci beaucoup

Aiduba974: As-tu fait des études? Et si non comment peux-tu donc affirmer que cela n'est pas incompatible? Je suis totalement d'accord sur le fait que la réussite scolaire et l'intelligence sont bien souvent deux choses distinctes, mais ma question n'était pas là. Bien que moi même je me cultive autant que je le peux, je souhaite tout de même réussir ma scolarité.

Et pour ce qui est de l'adaptation des deux mois, mon dernier traitement fonctionnait très bien, puis au bout de deux mois de traitement, les crises sont revenues avec les mêmes symptômes de fatigue, troubles de mémoire, de concentration..

Epilepsie et études supérieures

anonymous avatar Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour BiquetFM,

Comment vas-tu depuis si longtemps que je ne t'ai pas répondu?

En ce qui concerne ton traitement je dirai que la molécule de base de tes médicaments ne sont adaptés à ta forme de crises, donc création d'effets secondaires. Quels sont tes médicaments prescrits actuellement?

Pour ma part je ne ressens aucune effet secondaire particulier sinon les effets contraires de ceux décrits dans la notice. Par exemple le Fycompa est sensé m'assommer peu de temps après son absorption, alors que ce médicament me maintient éveillé assez tardivement, je me réveille vers 6h30 et je me couche pas avant 23h30 et sans sieste dans la journée. Toutefois le Fycompa n'empêche pas des absences mais a fortement diminué mes crises. Je suis passé de 5 crises mensuelles à 10 crises annuelle. Voilà un petit résumé.

En ce qui concerne mes études j'ai atteint le niveau BAC Gestion Comptabilité (G2 en 1986). Je n'ai pas le BAC. C'est pénalisant pour les employeurs français qui recrutent selon le niveau de diplômes plutôt que les compétences : une erreur de recrutement à la française.

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 148 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme