Alcool et épilepsie

Les médecins et pharmaciens mettent constamment en garde les patients souffrant d'épilepsie sur les effets néfastes d’une consommation excessive d’alcool.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Bien que la consommation modérée d'alcool ne soit pas associée à une augmentation des crises d’épilepsies ni au développement de celle-ci, une consommation excessive d'alcool et le sevrage qui s’ensuit peuvent provoquer des convulsions et même l’état de mal épileptique, qui est une complication grave.

L'alcoolisme ou l'abus chronique d'alcool, peut être associé au développement de l'épilepsie chez certaines personnes. Ainsi, des personnes qui ont des crises d'épilepsie provoquées par une consommation excessive d’alcool peuvent commencer à faire des crises d'épilepsie non provoquées («épilepsie alcoolique»), indépendamment de leur consommation d'alcool.

En petites quantités, l'alcool ne provoque pas de crises. Un verre ou deux de temps en temps n'augmente pas l'activité épileptique. Pas plus qu'il n'interfère avec l'efficacité des médicaments anti-épileptiques dans le sang ou ne change les résultats de l’EEG.

Lorsque l'alcool est lié à des convulsions, il a été constaté qu'il est presque toujours connecté à un sevrage alcoolique qui aggrave les crises. Le risque de convulsions peut être beaucoup plus élevé après avoir consommé trois boissons alcoolisées ou plus. Les crises de sevrage d'alcool qui s'ensuivent peuvent commencer entre 6 et 72 heures après l’arrêt de la consommation alcoolique. Des études suggèrent que les crises de sevrage se produisent le plus souvent 7 ou 8 heures après l’arrêt de la consommation excessive ou prolongée d’alcool.

Traitements de l’épilepsie et effets de l’alcool

Les médicaments anti-épileptiques peuvent, eux, sérieusement réduire le niveau de tolérance pour l'alcool, de sorte que les effets immédiats de la consommation d'alcool sont plus importants. De même, le taux d'intoxication est beaucoup plus élevé chez les personnes prenant des médicaments anti-épileptiques.

Les étourdissements, la somnolence, les maux de tête sont des effets secondaires possibles de certains traitements de l’épilepsie.

Combinés aux symptômes de l’alcool qui sont similaires (troubles de l'élocution, perte d'équilibre, étourdissements et fatigue) le résultat peut être très dangereux et pénible pour la santé de la personne épileptique. C’est pourquoi il est vivement contre-indiqué de consommer beaucoup d’alcool (plus de deux verres) quand on suit certains traitements médicamenteux contre l’épilepsie.

Sources : Infirmiers.com

Dernière mise à jour : 22/01/2018

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Epilepsie sur le forum

Voir le forum Epilepsie

Actualité - Epilepsie