Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Schizophrénie

16 réponses

197 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour toutes et tous,

je n'ai pas beaucoup le temps pour écrire sur Carenity car j'ai toujours à m'occuper actuellement de mon livre "Guérir de la schizophrénie".

Je n'indique sur Carenity aucun médicament pour ma schizophrénie commencée en 1966 et avant terminée en 2007 : pourquoi ?

C'est qu'en accord avec mon actuelle psychiatre psychothérapeute (en réalité une pédopsychiatre que je consulte depuis 2016 à raison d'un entretien de 30 minutes environ une fois tous les quinze jours) je ne prends plus depuis fin 2020 aucun médicament pour cette maladie psy.

Je ne constate aucun indice de trouble psy quel qu'il soit, ma femme non plus, et cette psy, elle non plus.

Je me considère guéri de cette schizophrénie mais personne n'y croit.  

Bien cordialement à vous,

ÉCRIVAIN AMATEUR

Début de la discussion - 16/07/2020

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Bonjour @PLUME-DE-SCHIZO‍ ! 

Merci pour l'ouverture de ce sujet ! 

Voici des membres avec qui vous pourrez échanger : @mammifere‍ @Shcaa-en-ciel‍ @chocop‍ @Charlene44‍ @fradbenjamarie‍ @hibouchauve‍ @Varicelle‍ @Kiri13‍ @Alexandrine1‍ @Oceane497‍ @Vanessa‍ @Rapha23‍ @gentiane‍ @Ludigaga‍ @aliealie‍ @May68100‍ 

Merci d'avance pour vos avis et témoignages 

Très belle journée à tous, 

Alexandre de l'équipe Carenity

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Bonjour monsieur,

Vous avez dit vous-même que votre psy et votre femme croient bien à votre guérison. Qui est donc cette personne ( ou ces personnes ) qui n'y croient toujours pas ? 

Cordialement, 

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Bonjour Shcaa-en-ciel

J’ai l’impression que vous êtes un peu choquée par certains de mes propos dans mon article : « Schizophrénie : aucun médicament ». Je vous comprends mais à mon avis c’est signe que vous n’êtes pas bien informée me semble-t-il sur le problème de la guérison de la schizophrénie en France.

En effet je peux vous assurer qu’en dehors de quelques exceptions vraiment rarissimes pratiquement personne actuellement dans le corps médical en France tout entier (de l’infirmier au professeur) ne croit en quoi que ce soit à la possibilité d’une guérison de toute schizophrénie quelle qu’elle soit.

Si vous visitez tous les sites tenus par des médecins ou par des psys au sujet de la schizophrénie vous verrez bien que justement tous ceux-ci prétendent d’une part que la schizophrénie est avant tout génétique et d’autre part toujours inguérissable. C’est comme ça dans la culture médicale en France.

Je ne connais actuellement qu’un seul site de schizophrénie qui croit à la guérison possible de la schizophrénie mais celle-ci de toute façon qu’à titre exceptionnel. Cliquez sur le lien suivant :

https://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Troubles-Maladies-psy/Reponses-d-expert/Peut-on-guerir-de-la-schizophrenie

J’ai regardé votre présentation sur le site de Carenity et j’y ai vu sur celui-ci que votre pays d’origine c’est la Russie. Savez-vous qu’autrefois en URSS les psys avaient alors inventé la « Schizophrénie sans symptôme » ? Cela permettait d’interner abusivement n’importe qui même en réalité qui n'était bien sûr pas malade du tout.

Bien cordialement à vous,

ÉCRIVAIN AMATEUR

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Bonjour Alexmreau 

Je n’ai jamais pu déposer beaucoup d’articles même autrefois sous d’autres pseudonymes sur le forum de Carenity car mon livre depuis plusieurs années ne cesse de me prendre un temps fou. 

Merci d’avoir pris me semble-t-il au sérieux le peu que j’ai écrit récemment sur celui-ci et aussi de m’encourager à témoigner davantage sur le problème de la schizophrénie et de sa guérison.

Pour l’instant il me reste à publier mon livre (environ 3 300 pages en dix tomes) sur le site de deux hébergeurs. Cela devrait me prendre environ huit jours ou peut-être un peu moins ou un peu plus. 

Je vous demande donc de patienter encore un peu et puisque comme je vous l’ai dit ci-dessus vous prenez le contenu de mes articles me semble-t-il au sérieux dans huit jours je commencerai à déposer de nouveaux articles. Ceux-ci seront d’abord des extraits de mon livre et dans l’avenir je publierai sur votre forum de nouveaux articles qui ne seront peut-être pas reproduits alors dans celui-ci.      

Je vous signale qu’à propos de celui-ci j’ai encore une fois modifié sa quatrième de couverture (notamment par rapport à celle que j’ai déposée il y a quelque temps sur Carenity) laquelle devient : 

« L’auteur se prétend depuis au moins 2007 guéri de sa schizophrénie diagnostiquée à l'âge de 21 ans en 1966. Ce qui lui a fait dire ceci : "La schizophrénie est une maladie d’amour mal vécu dans la petite enfance (forclusion du Nom-du-Père de Jacques Lacan et forclusion du Sein-de-la-Mère de lui-même) que seule à l’âge adulte une relation humaine telle que la sexualité ou l’amour peut éventuellement guérir. La génétique n’a rien à voir avec celle-ci ou n’a que peu à voir avec celle-ci." Pour lui sa structure mentale psychotique d’autrefois a effectivement disparu. Sa femme et sa psy ne voient toujours pas venir, elles, le moindre indice de rechute dans sa schizophrénie d’autrefois. Ce livre en dix tomes est son journal intime commencé en 1962 et terminé en 2020.

L’auteur est né en 1945 à Paris. Il a été réformé du service militaire en 1966. Il a exercé le métier d’employé de banque de 1965 à 1997 alors qu’il était aussi bien abruti que suicidaire du fait des effets iatrogènes de ses médicaments. Il a eu six ans et demi d'arrêts de travail et seize hospitalisations pour raison de santé psychiatrique dont la dernière pour dysthymie en 2000. Sa psy ne lui prescrit guère de médicaments car d’une part il refuserait de prendre ceux-ci et d’autre part à chaque nouvel entretien de celui-ci avec elle il n’est jamais en réalité pire alors qu’auparavant. "Votre parcours est unique !" lui a déclaré un jour l'une de ses ex-psys. Sa femme et lui vivent actuellement une retraite bienheureuse. Photo : Chantal, son meilleur médicament depuis 1973. » 

J’ai remarqué que des articles déposés par moi ou par d’autres sur Carenity n’étaient pas visibles sur Internet grâce aux moteurs de recherche et que ceux-ci n’étaient lisibles que si l’on est inscrit sur Carenity. C’est pourquoi ceux-ci de moi-même dans l’avenir seront aussi reproduits sur mon blog […]. 

Un hébergeur bien connu sur Internet me cherche bien des ennuis en me demandant des documents prouvant que j’ai bien les droits d’auteur sur certains de mes articles extraits de mon livre et reproduits par moi-même sous des pseudonymes sur d’autres sites Internet que le sien. J’ai demandé la résiliation de mon contrat avec celui-ci et espère que cela solutionnera tous les ennuis que celui-ci me crée. 

Je vous signale que si je me considère guéri de ma schizophrénie (cela depuis au moins 2007 alors que j’ai commencé le sevrage de mes médicaments contre avis médical en 2005) je souffre maintenant d’autres pathologies que bien sûr je n’avais pas quand celle-ci a été diagnostiquée autrefois en 1966. Ce sont entre autres : hypertension artérielle, diabète, irritation à l’estomac, dermite ocre aux bas des jambes, stéatose hépatique n’ayant rien à voir avec l’alcool, etc. Je n’ai pas mentionné cela sur le site de Carenity car même si ce n’est alors pas long à faire je ne trouve en réalité jamais le temps pour cela. 

Enfin j’ai bien une souffrance psychologique mais à mon avis celle-ci ne résulte pas pour autant d’une maladie psy. Il s’agit de ceci :  si jamais je meurs (j’aurais 75 ans au mois d’août) avant ma femme (elle a eu 74 ans au mois d’avril) celle-ci se retrouve SDF parce qu’elle n’aura pas les moyens alors de subvenir à ses besoins de logement, d’alimentation, etc. grâce à sa pension de retraite très faible. Et elle ne pourra pas bénéficier alors de la réversion de ma pension pour elle. En effet ma retraite à l’origine était privée et mon employeur à l’âge de 20 ans m’a demandé (rapidement) de choisir : soit que ma future femme touche après mon décès ma réversion soit que je touche moi-même un peu plus lors de ma retraite mais ensuite sans réversion pour ma femme. Je ne peux pas tout expliquer ici car ce serait trop long et j’ai fait une erreur (de jeunesse ?) pensant que j’étais incapable de rencontrer une femme car à l’époque j’étais justement terriblement bloqué psychologiquement vis-à-vis du sexe opposé. Et c’est le Covid-19 qui m’a fait comprendre que même dans un délai de huit jours je pouvais moi aussi mourir dans ce même délai et donc de cette façon mourir justement avant ma femme. À cela s’est ajouté que ma cardiologue m’a déclaré récemment que compte tenu des chiffres de ma tension artérielle je pouvais très bien faire à mon tour moi aussi un accident vasculaire cérébral … J’ai vraiment peur pour l’avenir de ma femme et il en résulte que bien sûr j’en suis vraiment très démoralisé. Précision : mon employeur en son temps a bien vendu ma retraite privée de celui-ci à la Sécurité sociale me permettant alors enfin d’avoir une retraite comme tout monde mais celle-ci a alors repris sans même ne jamais m’en avertir toutes les clauses de mon ancienne retraite privée. 

Je vous souhaite une bonne continuation. 

Bien cordialement à vous Alexmreau 

ÉCRIVAIN AMATEUR

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Salut PLUME DE SCHIZO,

plus je te lis et moins j'te cerne...(ou l'inverse)

T'es un ancien schizophrène ? Un écrivain amateur ? Un psychanalyste ? Franc-maçon ?  Tout à la fois ?

Cordialement,

chocop

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Je suis soit un ancien schizophrène guéri soit un schizophrène toujours malade. Il n'existe aucun examen médical actuellement (prise de sang, radiographie, etc.) ni aucun test (monde imaginaire, taches d'encre, etc.) permettant de prévoir l'avenir de qui que ce soit même reconnu par la science ou par la psychiatrie en parfaite santé mentale. J'ai beaucoup écrit dans le but aussi bien d'en savoir plus sur moi-même que d'améliorer ma santé psychologique. Je confirme qu'actuellement et au moins depuis 2007 que je  prenne peu de médicaments ou que je n'en prenne aucun comme c'est le cas actuellement personne de mon entourage n'a jamais constaté le moindre indice de rechute dans ma schizophrénie d'autrefois diagnostiquée en 1966. C'est bien sûr mon vécu et mon ressenti de ma vie de tous les jours depuis au moins 2007 qui me fait dire que je ne suis plus porteur de ma structure mentale psychotique d'autrefois.   

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

@PLUME-DE-SCHIZO 

bonjour monsieur ! 
Non, je n'étais pas choquée, seulement comme vous n'avez pas précisé que c'était le corps médical qui ne vous croyait pas, je vous ai posé ma question.

Il me paraît que si votre psy partage votre avis à propos de votre "statut mental", et votre femme aussi, ça veut déjà dire que vous avez fort probablement raison et donc vous n'avez pas vraiment à vous inquiéter. 
D'autre part, je comprends que vous ayez envie que votre guérison soit communément reconnue. Ou peut-être c'est surtout un problème social pour vous et vous voulez vous débarrasser du statut de handicapé ( si vous l'avez ) ? Ça n'est pas très claire, dans ce que vous dites.

Quand aux psychiatres qui pensent qu'une schizophrénie soit inguérissable, je peux vous dire que j'ai entendu, il y a quelques jours seulement, deux psychiatres français dire qu'il y existe des guérisons spontanées de la schizophrénie.
Dans une autre émission, une femme, autrefois schizophrène, témoignait de son parcours vers son RÉTABLISSEMENT, devant un groupe d'étudiants futurs infirmiers en psychiatrie, invitée par leur professeur. Et eux tous, ils la croyaient bien.

Quant à l'évolution possible d'une structure psychotique vers une structure plus adaptée à notre société actuelle, il est incontestable que cela est possible, dans certains cas.

En plus, je connais personnellement deux psychiatres russes ( ils sont aussi psychanalystes ) qui affirment que guérir d'une psychose chronique est possible, et qui l'ont déjà prouvé, dans leur pratique personnelle de psychiatres.

Oui, je connais assez bien l'histoire de cette "schizophrénie sans symptômes" à URSS. En réalité, c'est le psychiatre allemand Eugène Bleuler ( début du 20ème siècle ) qui est à l'origine du concepte de la "schizophrénie latente". Repris par les psychiatres soviétiques, ce concepte a attiré l'attention des pouvoirs de l'URSS qui s'en est servi pour créer un nouveau moyen de contrôler les gens.

Je pense que si la majorité des psychiatres évitent ce mot "guérison" par rapport à la schizophrénie, c'est parce qu'il est assez logique, lorsqu'une personne a produit une réaction psychotique, de s'attendre que cela puisse se reproduire. Ils préfèrent alors parler de "rémission". Ce n'est pas non plus un mauvais mot, à mon avis !..
Puis, il y a ceux qui estiment que la sch. est une maladie du cerveau, qu'il n'y a rien comme raison psychologique.... mais là, on s'engage dans des concepts psychiatriques plutôt bornés.

Je veux dire, pourquoi donc l'avis général des médecins ( qui n'existe pas puisqu'ils ne sont jamais d'accord, entre eux ) vous est si important personnellement, après tout ce qu'on connaît ?
N'est-ce pas votre expérience de guérison elle-même qui est le plus important dans votre parcours ?

P.S. si vous voulez je peux aller chercher les liens pour les émissions que j'ai évoquées, et vous les communiquer.

Bien cordialement, 

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

Bonsoir Shcaa-en-ciel, 

Vous êtes vraiment une femme très cultivée, vous expliquez vraiment très bien ce que vous avez à dire, et pour ma part je n’ai vraiment rien à rajouter à tout ce que vous m’avez dit. Je souhaite que vous me communiquiez les liens auxquels vous faites allusion dans votre réponse à moi-même. Et cela d’autant plus que cela sera utile à bien d’autres que moi-même. 

Bien cordialement à vous, 

ÉCRIVAIN AMATEUR

Prise d'aucun médicament et schizophrénie guérie


Posté le

@PLUME-DE-SCHIZO 

Comme vous préférez, sinon les questions que j'ai posées n'étaient pas toutes rhétoriques ! 

Une émission consacrée à la schizophrénie ( où les psychiatres qui évoquent la question de guérir ) : https://youtu.be/9U45QYr5w94

Un reportage sur le phénomène de l'entente des voix : https://youtu.be/IbYWl_Dkx0o 

Bien à vous,

Discussions les plus commentées