Schizophrénie : prévention et conseils pratiques

L'observance et le suivi du traitement du patient sont importants pour éviter les rechutes. Une bonne hygiène de vie est aussi conseillé pour réduire les symptômes.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le traitement étant chronique, il est essentiel de le suivre de manière régulière et de ne surtout pas l’arrêter. Parfois il peut sembler possible pour le patient d’interrompre son traitement du fait d’une diminution des symptômes mais cette amélioration n’est due qu’au traitement ; l’arrêt aura l’effet inverse de provoquer une rechute.

Une bonne hygiène de vie diminue les symptômes et le risque de rechute. La diminution du stress et une bonne hygiène du sommeil (repos suffisant, à des heures stables) sont deux éléments importants de la thérapie non médicamenteuse.

La consommation de substances psycho-actives telles que le cannabis est fortement déconseillée voire contre-indiquée. Elle favorise la désinsertion et majore le risque de rechute.

Il n’existe actuellement aucun moyen de prévenir l’apparition de la schizophrénie.

Aucune cause n’ayant été identifiée, il est impossible de prévenir les troubles schizophréniques. Cependant, la prévention des risques liés à la toxicomanie par exemple associés à un repérage et un traitement précoce permettent d’améliorer l’efficacité du traitement et d’éviter ainsi certaines complications.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Guy GOZLAN, psychiatre à Paris.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 164 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme