Diagnostic de la schizophrénie

Il repose sur un examen clinique, complété avec des tests neurologiques.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Il n’existe pas d’examen biologique qui permette de diagnostiquer la schizophrénie. Le diagnostic repose sur un ensemble d’arguments lors d’un examen clinique réalisé par un psychiatre et pouvant être complétés par des tests neuro-psychologiques.

L’IRM est un examen permettant d’éliminer des causes neurologiques mimant la maladie ; des recherches sont actuellement réalisées sur les possibles modifications morphologiques associées à la maladie. Les signes cliniques doivent être présents depuis plus de 6 mois avec de possibles répercussions sociales, professionnelles et scolaires.

Reconnaitre la schizophrénie

Il est notamment nécessaire d’éliminer d’autres pathologies qui pourraient donner les mêmes symptômes : c’est le diagnostic différentiel.

C’est par exemple le cas de certains troubles métaboliques, de troubles thyroïdiens, de tumeurs cérébrales ou encore de toxicomanie. Le médecin devra donc veiller à éliminer ces diagnostics à l’aide d’investigations plus poussées si nécessaire.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Guy GOZLAN, psychiatre à Paris.

Dernière mise à jour : 03/03/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Guy Gozlan, Psychiatre

Le Docteur Gozlan exerce en tant que psychiatre à Paris. Il est particulièrement impliqué dans les réflexions concernant les troubles psychiques chez les jeunes, notamment les questions de coordination, d’intégration... >> En savoir plus

Actualité - Schizophrénie