comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le

Coucou!

Vous êtes adorables!

J'ai été élevée d'une manière très stricte. Il ne fallait pas se plaindre...

Mes problèmes ont commencé en faisant de la danse classique de manière intense. J'ai commencé à 12 ans à avoir super mal dans les pliés, les étirements et les sauts. Les prof. disaient que c'était tout à fait normal pendant la croissance, qu'il fallait savoir souffrir en silence dans la danse! Alors mes parents pensaient que j'étaient un peu trop douillette...  J'ai donc continué la danse plusieurs mois, en restant coincée par terre parfois, etc, mais surtout en me taisant , en ne me plaignant jamais...Jusqu'au  moment où il a fallu m'opérer des ligaments croisés des 2 genoux! Et oui, c'était bien vrai, je souffrais réellement... Mais j'ai appris à me taire, à ne pas déranger...

C'est vrai que notre souffrance est interne. Moi aussi, on me dit souvent que j'ai pourtant bonne mine... J'ai pris l'habitude de mettre un masque. Il y a des poudres qui font de l'effet!

Je me sens très incomprise...

J'aurais bien aimé qu'on m'aide à me relever lorsque je tombais, mais non... Je n'ai pas compris pourquoi? Je ne pense pas faire peur, je suis propre,... Je me suis alors dit que je n'étais pas assez âgée pour qu'on accepte de m'aider. Mais des personnes âgées du quartier ont eu le même problème. J'habite pourtant un quartier paisible, mais avec les demandes de rentabilité de notre société, les gens sont stressés et doivent se dépêcher...

On n'a pas le droit d'être diminué, cela fait tache...

Merci pour votre lecture et vos encouragements!

Bonne semaine xxx

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir Ayam,

Merci de ton message !

Dorénavant, tu fais partie des TAMALOUS et tu ne seras plus jamais seule, ni incomprise

Bonne soirée et douce nuit

A bientôt.

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le

Ayam,

Merci à toi, de ton message.

L'éducation stricte jette les prémices d'une pathologie future, j'ai toujours eu coutume de me dire (car j'ai eu le temps de faire l'analyse des réactions humaines dans mon enfance car très stricte donc seule avec moi-même !!!) : " Si tu veux détruire un adulte commence ton oeuvre dès son enfance !"...

J'ai, donc, tentais de faire attention de m'en prémunir, mais un esprit jeune est, hélas, plus malléable et influençable et l'endurance dans ce combat n'est pas encore acquise... Seules les larmes apportaient un havre de paix mais était-il nécessaire de nous en faire tant couler ?

Lors des chutes, oui, il aurait été tellement beau d'être relevée, mais pour cela, il aurait fallu être avec quelqu'un... Seule, tu te raccroche à des chimères que tu ne voient en illusion que lorsque tu as grandi... Et le spectacle est miséreux, être une âme en peine qui erre fut la suite de mon chemin... Une fois que le mal a été bien fait,installé, inculqué, pfiouuuuu ! Envolée de ce couple de géniteurs et les mains sur le visage, c'est seule que j'ai dû, désormais, continuer mon chemin... Mais, la force de l'instinct de survie s'est animée et ce que j'ai construis, alors, là, ça, je ne le dois à personne d'autre qu'à mon coeur et c'est ceci la fierté de mon futur...

Alors, sachons retomber sur nos pieds, certes, la démarche sera bancale mais elle se fera DEBOUT !!!... Car les chutes ne sont plus à craindre puisque l'on a appris à se relever seule... C'est plus simple de contrecarrer une éducation, du coup, car nous, nous savons relever l'autre...

Bon, j'arrête de noircir les esprits !!!! Hauts les coeurs !!!

Amitiés et

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

Fleurdelys,

N'aies aucune crainte d'avoir noirci les esprits !

Mon éducation ressemble trait pour trait à la tienne, j'ai tout refoulé ! Je jouais quand j'en avais le droit, je riais, je chantais pour faire croire que rien ne m'atteignait et ces refoulements m'ont menée droit à la psychanalyse !!

Maintenant, je suis retombée sur mes pieds et depuis que l'opération récente m'a permis de me libérer des douleurs dans les jambes qui m'empêchaient de marcher, eh bien je vais tenter, d'ici peu, le marathon

Bon courage à toutes et hauts les coeurs, comme le dit Fleurdelys

Bonne journée et gros

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

tu n'as pas noirci les esprits helas fleurs de lys!!ta phrase "SI TU VEUX DETRUIRE ...... est helas je pense d'actualité pour bon nombre de fibro!! j'ai connu une enfance horrible pour ma psy en 26 ans de liberal elle dit que mon histoire est la plus sordide qu'elle aie pu entendre!!

elle me dit cela quand je tombe dans mon gouffre fait de détritus et que je me sens coupable!! de quoi!! il y a des jours ou je sors de mon corps de victime pourtant 18 ans de therapie et la coupable revient hantée mes nuits mes jours mon corps

mais je suis DEBOUT bancale comme tu dis!! souvent a terre!! mais je peux depuis qq années enfin dire JE SUIS avant je n'étais RIEN

amitié a tous et surtout beaucoup de courage++ ondes positives si vous en avez besoin

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

Oui, chouette !!! des ondes positives !!!

Ma mère était très dure : des gifles avant que je fasse les bêtises, des obligations et des interdictions.

Elle avait tout le temps peur pour moi et, de ce fait, elle m'interdisait de faire ce que les autres enfants faisaient de peur que je tombe et me fasse mal.

Par contre, du fait qu'elle n'était pas en super forme avec sa dépression, elle ne m'aidait pas à ne pas avoir peur : elle ne m'a jamais tenue sur un vélo à 2 roues et j'ai donc attendu l'âge de 13 ans qu'une copine de vacances me pousse pour apprendre à en faire.

Elle n'a pas su me donner d'assurance, de confiance en moi physiquement ni moralement.
D'ailleurs, je n'ai jamais eu confiance en moi mais, par contre, j'ai confiance dans les autres. Il suffit que l'on me tienne la main pour que je dévalle une pente mais je suis incapable de le faire seule ; je reste bloquée devant cette même pente comme une petite fille qui attend de l'aide.
Je suis extrêmement timide et j'ai beaucoup de mal à demander quelque chose.

Pourtant, paradoxalement, elle me faisait confiance et me laissait sortir très facilement du moment qu'elle savait où j'étais.

Ce n'est vraiment pas simple.

Amitiés.

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

notre passé nous a progarmmé!! amiscomme comme nous dit si bien Fleur de lys

le passé est un phare et non un port !!! mais helas combien de fois notre bateau n'arrive pas a s'éloigner des quais qui nous collent a la peau!!!

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le

Nous avons des difficultés à quitter ce port car l'amarrage est fortement fixé, il ne faut pas avoir peur d'aborder la houle pour savoir garder la coque hors de l'eau en cas de tempête. Pour beaucoup, nous essuyons les échouages et nous retrouvons couché(e)s sur babord ou tribord mais une nouvelle marée nous remet à flot et le clapotis sur la proue, nous avançons en déployant la voile de notre souffrance qui affole le compas qu'est notre corps douloureux de chercher le pied marin...

Coupons les cordages qui nous retiennent au port de nos affects en berne et prenons le gouvernail pour fendre les flots et voir notre pavillon flotter au vent comme une délicieuse envie de liberté...

Osons envahir l'île de notre être en errance pour y apporter la culture du bien être... Osons coloniser notre coeur pour lui insuffler une brise qui le fera voguer fièrement sur l'océan de nos désespoirs...

Voguez petits navires...

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

Fleurdelys,     tu viens de dire ce que je voulais dire       mais toi tu l'as dit tellement mieux que ce que j'aurais fait que je ne rajoute rien.                      

                    Si   Déployez vos ailes et osez.     A force de ténacité vous allez décoller et là se sera le début du bonheur

comment les gens interprètent t'ils la fibromyalgie ?


Posté le
Bon conseiller

Coucou,

Ben..moi..il ne me reste plus qu'à adhérer à vos deux messages

Vive le début du bonheur

Discussions les plus commentées