RCH et voyages à l'étranger

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Rectocolite hémorragique

6 réponses

87 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Lorsque l'on est atteint par la maladie de Crohn ou la RCH et que l'on voyage à l'étranger, ce n'est pas toujours simple.

Quels médicaments emporter ? Comment gérer les trajets en avion ou en bus ? Quelles précautions pratiques prendre sur place ou avant le grand départ ?  (alimentation, accès à des centres de soin, coordonnées de son médecin...)

Merci pour votre retour.


Début de la discussion - 29/03/2013

RCH et voyages à l'étranger


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance le sujet !

Merci

RCH et voyages à l'étranger


Posté le
Bon conseiller

+1

RCH et voyages à l'étranger


Posté le

pour moi pas simple comme a plus de gros intestin fait attention avoir si il y a un chu pas loin

RCH et voyages à l'étranger


Posté le
Bon conseiller

Bonjour à vous tous

Je vois qu'il y a peu de réponses à la question posée.

Je pense c'est parce que nous avons tous des difficultés différentes face a nos maladies, alors difficile de donner des conseils. Ce qui marche très bien pour moi ne sera pas forcément efficace pour quelqu'un d'autre. Malgré que la période estivale touche à sa fin et donc veut dire qu'on n'est plus dans la grande période des voyages, je vais quand même expliquer comment je fais quand je voyage en espérant que ça puisse être utile aux autres.

Depuis que ma RCH a été stabilisée j'ai voyagé en avion plusieurs fois, le vol le plus long a duré 11 heures aller et bien entendu 11h de retour, he he..... plusieurs trajets de train (8 heures chaque trajet), autocar (-2h) et plusieurs déplacements en voiture de 500 kilomètres.

Avant chaque départ je m'accorde au moins une heure supplémentaire pour les "préparations". D'habitude je stress avant le départ d'un voyage et le stress a les propriétés d'agir sur moi comme le meilleur des laxatives, alors il est impérative que je me "vide" pour être tranquille pendant mon voyage. Par la suite je mange peu pour éviter de donner matière à mes intestines.

Pour mes médocs....je prends des médocs tous les jours alors j'emporte un peu plus qu'il me faut pour couvrir la durée de mon séjour + j'emporte du Colofoam au cas où j'ai une petite poussée pendant mon séjour. Je n'oublie pas d'emmener une ordonnance valable au cas où j'ai un pépin avec mes médocs que je puisse chercher dans une pharmacie française. Quand je voyage en train je sors mes médocs de leur emballage pour gagner de la place pour pouvoir les mettre dans mon bagage à main.  Quand je voyage en avion,  j'emporte dans mon bagage à main l'équivalent d'un minimum de trois jours de traitement. Ceci dans le but d'avoir assez de médocs lors d'une éventuel perte temporaire de ma valise (ceci m'est déjà arrivé et j'ai eu ma valise livrée à mon adresse sous 48 heures). Colofoam est un corticoïde qui n'est pas forcément autorisé dans tous les pays. A mon arrivée à l’aéroport de la ville de destination, les agents m'ont demandé de présenter mon ordonnance et ils ont fait des recherches pour voir si j'avais le droit de faire entrer ce médicament dans le pays...heureusement c'était ok. Encore mieux, je n'ai même pas eu besoin de mon Colofoam mais au moins j'avais l'esprit tranquille en sachant que j'avais le médoc avec moi.

Si vous envisagez un séjour en dehors de la France qui va durer au delà d'un mois, il faut aller chez votre médecin généraliste ou votre spécialiste pour vous faire prescrire une ordonnance en prenant soin de calculer le nombre de médicaments nécessaires pour couvrir la durée de votre séjour. Ensuite il faut apporter l'ordonnance à votre CPAM pour obtenir la formulaire pour demander l'autorisation de procurer la quantité de médicaments sur votre ordonnance. Après il faut attendre l'accord de la CPAM avant d'aller à la pharmacie cherchez vos médicaments. Et encore il ne faut pas attendre la dernière minute pour les chercher,  la pharmacie du quartier n'a peut-être pas en stock vos médocs et donc doit les commander.  Ce qui  peut être embêtant si votre train/avion etc.. part avant l'ouverture de la pharmacie le lendemain.

Si vous voyagez dans la Communauté Européen alors il serait sage d'obtenir une Carte Européenne d'Assurance Maladie. On fait la demande à la CPAM, c'est gratuit et est valable un an.  Quand j'étais en Angleterre j'ai dû voir un médecin généraliste pour un petit soucis. J'ai présenté ma carte et je n'avais pas besoin de payer la consultation. Par contre pour les médicaments il a fallu payer. Il y a un procédure pour se faire rembourser les médicaments par la CPAM une fois de retour en France, mais je ne me souviens plus des conditions, désolée.

Autrement  j'ai la "chance" que je reconnais les signes qu'une crise se prépare et que ça va être la fiesta aux toilettes une bonne partie de la nuit. Ca me laisse le temps de rentrer à la maison.  Mes crises surviennent soit le matin quand je me lève ou pendant la nuit, alors je suis du tout façon près d'une toilette. J'avoue que cette façon de fonctionner me permet de voyager assez tranquillement. Il est clair que quand j'ai une grande poussée qu'il m'est impossible de voyager.

Voilà j'espère que ces infos vous seront utiles.

Bonne route :D

RCH et voyages à l'étranger


Posté le

OUI TA RAISON IL FAUT SE PRÉPARÉ A L'AVANCE

RCH et voyages à l'étranger


Posté le

hello, dès l'arrivée en avion prévenez les hôtesses ( toutes ou presque) qu'il faut vous donner la priorité aux wawa, au besoin avec doc. du medecin en anglais. c'est pas très glam, mais mettre pour les filles une maxi serviette nuit pour le voyage, ça rassure! 

Discussions les plus commentées