Causes et facteurs de risque de la rectocolite hémorragique

Les causes de la RCH ne sont pas connues, mais certains facteurs de risque existent, influant sur le développement de la maladie.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Au niveau des facteurs génétiques, les recherches ont identifié plusieurs dizaines de gênes pouvant prédisposer à la maladie. C'est à dire qu'ils ne causent pas la maladie, mais ils rendent plus susceptibles de la développer.

Concernant les facteurs environnementaux dans la rectocolite hémorragique, le tabac aurait un effet protecteur, mais ce phénomène reste inexpliqué et ne constitue pas un argument pour favoriser le tabagisme de ces patients.

D'autres facteurs sont actuellement étudiés, comme un déséquilibre de la flore intestinale, le type d'alimentation ou le stress, qui pourraient influer sur le déclenchement des poussées.

Enfin, comme pour la maladie de Crohn, on suspecte la RCH d'être une maladie auto-immune, impliquant une réaction de l'organisme face à un dérèglement de la flore intestinale.

Article rédigé sous la supervision du Dr Harry Sokol, MD, PhD. Service de Gastroentérologie et Nutrition, Hôpital Saint-Antoine, Paris.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel