La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

220 réponses

2 261 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

UN SUJET POURTENTER DE REGROUPER TOUTES LES INFORMATIONS MEDICALES ACTUELLES

Fibromyalgie : un désordre neuronal en cause.

Les douleurs inexpliquées des personnes souffrant de fibromyalgie s’expliquerait par un décalage entre les systèmes nerveux et sensoriels.

La fibromylagie est une maladie encore bien mystérieuse qui n’a été officiellement reconnue par l’OMS qu’en1992. Elle provoque des douleurs musculaires et articulaires chroniques associées à des troubles du sommeil ainsi qu’à une fatigue chronique. Elle touche principalement les femmes autour de la cinquantaine, sa reconnaissance tardive, surtout en Europe, fait que le nombre de cas recensés est sans doute en deçà de la réalité mais cette pathologie concernerait entre 2 et5% de la population. La difficulté du diagnostic, qui repose essentiellement sur les compétences cliniques du médecin, retarde la prise en charge des patients trop souvent confrontés à la méconnaissance de la maladie même au sein du corps médical.

Outre cet aspect diagnostic, c’est l’origine de la maladie qui suscite bien des polémiques. De nombreuses hypothèses ont été avancées : trouble psychologique, virus, anomalie du système immunitaire….jusqu’à présent aucune n’a résisté très longtemps. Dans un article publié dans la revue Rheumatology, une équipe de scientifiques expose une nouvelle théorie mettant en cause un dysfonctionnement du système nerveux.

Selon eux, c’est un déséquilibre entre les neurones du système nerveux sensoriel et ceux du système moteur qui est à l’origine de la fibromyalgie. Pour appuyer leur hypothèse, ils ont soumis des patients à différents test sensori-moteur. Ils ont réussi à faire apparaître les douleurs en créant, à l’aide de miroirs, un décalage entre le mouvement effectué et celui observé, ce qui confirme qu’un conflit entre les voies sensorielles et motricesestbien à l’origine du syndrome algique. Plus probant encore, les médecins ont soulagé les douleurs présentes dans un bras en induisant le cerveau en erreur : le malade face à un miroir bouge le bras opposé non douloureux mais visuellement pour le cerveau c’est le bras souffrant qui se déplace.

Cette explication s’avère donc prometteuse mais certainement pas suffisante. En effet, si elle permet de comprendre l’existence de douleurs musculaires voire tendineuses ou articulaires en revanche elle n’explique pas les troubles du sommeil ni la fatigue chronique.

Joël  ignasse
Sciences et Avenir.com

arnica

Début de la discussion - 17/06/2013

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

SATIVEX...UN JOUR....

Comment le cannabis agit sur le cerveau

Créé le 10-06-2013 à 11h46 - Mis à jour à 13h13

Par Sciences et Avenir

Par un décret du journal officiel du 7 juin, le gouvernement autorise l'ANSM à examiner les demandes de mise sur le marché de médicaments à base de cannabis.

le THC (ou Tétra-Hydro-Cannabinol) est la principale molécule active du cannabis. Ses effets, à la fois psychiques et physiologiques, sont nombreux sur l'organisme : sensation de gorge sèche, de faim, yeux rouges,somnolence, sensation de fatigue, sensation d'euphorie...

En réalité, si le THC est la molécule majoritaire dans la plante, elle n'est que l'un des 60 cannabinoïdes que contiennent les têtes de marijuana.

THC. Comme pour le tabac, l'alcool ou d’autres drogues comme la cocaïne ou les opiacés, consommer du cannabis active dans notre cerveau le circuit lié au plaisir. Dans le cas du cannabis, le principe actif responsable des principaux effets est le THC ou tétrahydrocannabinol (plus précisément même le delta-9 THC).

(Infographie Damien Hypolite / Sciences et Avenir)

Le THC se lie à des récepteurs présents sur différents types de neurones dans notre cerveau. L’un des mécanismes les mieux connus est celui qui déclenche la sensation de plaisir. Elle est due à une libération de dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans le circuit de la récompense et du plaisir, qui est au cœur de l’addiction.

La consommation de cannabis a d’autres effets : baisse de la température corporelle, diminution de la douleur, ralentissement des mouvements… Le THC est par ailleurs mauvais pour la mémoire de travail, celle qui nous permet au quotidien et sur des durées courtes d’intégrer différentes informations (sonores, visuelles, etc…). L’équipe de Giovanni Marsicano, du Neurocentre Magendie de l’Université de Bordeaux, a récemment mis en évidence les mécanismes cellulaires par lesquels le THC réduisaient les échanges d’informations entre neurones – et par là les capacités de mémorisation à court terme. 

D’autres effets nocifs du cannabis sont étudiés, comme sur la fertilité masculine. Ces effets sont soient liés au THC soit à la fumée lorsque le cannabis est consommé en joint (lire Le cannabis aussi dangereux que le tabac et Fumer un joint équivaut à 5 cigarettes).

Cependant, d’autres voies de recherches aussi importantes concernent le potentiel thérapeutique du cannabis et les endocannabinoïdes. Notre organisme produit en effet des molécules naturelles qui se fixent sur les mêmes récepteurs que le THC et qui sont impliqués dans différentes fonctions physiologiques, au niveau de la maturation cérébrale ou de la masse osseuse, par exemple. 

Sciences et Avenir, 10/06/13

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

le cannabis

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

le cannabis plante

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

Merci, Arnica

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

http://www.chezsimca.com/infofibromyalgie.htm

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le

Coucou Arnica..............et merci pour tes articles très intéressants......et prometteurs je l'espère dans un avenir très proche..... Si la recherche avance........nous serons enfin entendus........et surtout écoutés et soulagés.........plutôt que chercher nous mêmes ce qui nous convient.............Nous serons mieux pris en charge.........plutôt que galérer à trouver tel ou tel spécialiste ou nous tourner vers telle ou telle médecine parallèle chère à notre porte-monnaie........Je note bien entendu qu'il existe plusieurs formes de fibromyalgie......que la moelle épinière est touchée.....que la chaleur est bénéfique.........etc.......etc..........beaucoup d'infos qui confirment notre vécu.........Croisons les doigts pour que l'année 2013 soit une année charnière pour les découvertes que nous attendons toutes.........Bonne journée à toi..........

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

Merci Arnica,

Paradoxalement cela fait du bien à lire .... vous m'aurez compris je n'en doute pas !

Romane, je partage ton sentiment et j'adhère à 100 %, croisons les doigts (enfin si nos le pouvons ...)

Bon courage à vous toutes et à bientôt pour de bonnes nouvelles, j'en suis certaine, 2013 sera une année porteuse de bonnes choses.

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

merci à vous ! si j'ai peut être ouvert un autre sujet c'est pour que nous l'alimentions toutes par des articles sur la fifro qui nous semblent actuels, parfois "on tombe" sur des infos qui sont necessaire pour mieux comprendre cette pathologie et mieux adapter les prises en charge..

La recherche sur la fibromyalgie et tout autre sujet scientifique en 2013-2014


Posté le
Bon conseiller

Oui, j'ai bien compris cela et je ne manquerai pas de partager ce que j'apprendrai.

Merci pour cette bonne idée !

Discussions les plus commentées