BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/bpco.jpg

Patients BPCO

34 réponses

1 489 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity • Animatrice de communauté
Posté le
Bon conseiller

L’activité physique est le traitement le plus efficace pour traiter tous les aspects de l’obstruction chronique des voies aériennes provoquée par une maladie grave qu’est la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) : la maladie elle-même, le malade qui en souffre et son isolement social. L’activité physique, avec l’éducation thérapeutique et la maîtrise respiratoire à l’effort, sont les trois piliers de la « réhabilitation respiratoire », essentielle pour ralentir l’évolution de la maladie et conserver une certaine qualité de vie.

Trois millions de personnes en France souffrent de BPCO, cette tueuse silencieuse causée à 90% par le tabagisme. L’activité physique et l’éducation du malade BPCO (sur la maladie, les traitements et la vie au quotidien) constituent la « réhabilitation respiratoire ». Son but ultime est de soulager les symptômes de cette maladie chronique, à savoir les exacerbations (poussées d'aggravation des symptômes habituels) et l’essoufflement à l’effort (dyspnée) en améliorant la capacité respiratoire. C’est aussi de renforcer l’adaptation respiratoire, cardiaque et musculaire à l’exercice ainsi que l’autonomie de la personne pour une meilleure qualité de vie. Sans oublier son impact contre l’isolement social car il est souvent plus motivant de « faire du sport » ensemble.

Dr Mathieu Larrousse, pneumologue à Toulon (Var) : « L’activité physique doit être un des éléments centraux de la prise en charge des personnes BPCO. Les recommandations internationales (GOLD 2015) et nationales (SPLF 2016) confirment le rôle premier et prépondérant de la réhabilitation respiratoire, avant même les indications médicamenteuses. »

Un starter pour se prendre en main

A peine 5 à 10% des personnes BPCO bénéficient de la réhabilitation respiratoire. Un paradoxe : les centres dédiés sont peu nombreux mais faute d’information, les médecins ne pensent pas souvent à la prescrire. Au final, les centres ne tournent pas à plein régime ! Pour autant, le nombre de centres reste insuffisant sur le territoire.

Dans une enquête conduite pour l’Association BPCO, 42% des patients BPCO ne connaissaient pas les programmes de réhabilitation respiratoire. Le chemin est encore long mais il y a de quoi se réjouir, comparé aux 70% d’il y a plusieurs années.

Fréderic Le Guillou, pneumologue et président de l’Association BPCO : « La réhabilitation respiratoire est à la fois un soin et un outil de prévention car elle ne se réduit pas au réentraînement à l’effort. Elle englobe aussi l’aide au sevrage tabagique, une étude nutritionnelle, une éducation thérapeutique et une prise en charge psychosociale. Bien entendu, le séjour de réhabilitation respiratoire n’est qu’un starter : l’exercice physique régulier devant être poursuivi au long cours, sans quoi les progrès sont anéantis dans les six mois ».

La réhabilitation respiratoire en pratique

Tout malade BPCO qui est entravé par son manque de souffle dans les activités quotidiennes malgré les médicaments peut bénéficier de la réhabilitation respiratoire et subira un examen complet pour éliminer toute contre-indication cardio-respiratoire.

Suivant un programme établi au cas par cas, la réhabilitation respiratoire est conduite par une équipe pluridisciplinaire : médecin pneumologue, kinésithérapeute, éducateur en activité physique adaptée, diététicienne, psychologue, infirmière… Toutes les possibilités existent. La personne BPCO peut la réaliser en hospitalisation complète, dans une structure de proximité en ambulatoire ou même à domicile. Avec au programme, des activités physiques adaptées (jeux de ballon, vélo elliptique, bicyclette d’entraînement, tapis de marche, banc de musculation, cours collectifs de fitness, step, gymnastique, balnéothérapie etc.) mais aussi de la kinésithérapie respiratoire et des cours théoriques relevant de l’éducation thérapeutique.

L’Assurance Maladie ne prévoit pas de cotation de l’acte de réentraînement à l’effort. D’où une prise en charge de la personne par les centres qui fonctionnent pour la plupart sur le mode de soins de suite et réadaptation (SSR). En cabinet de kinésithérapie, le remboursement des séances dépend des activités effectuées.

Source : e-santé

Début de la discussion - 04/09/2017

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

merci pour cette explication sur la   réhabilitation respiratoire

 suite a de nombreux conseils par des patients du site ,et atteint de B P C O  qui m'ont tant parlé des bienfaits  de ses cliniques ,et qui en sont revenus plus que satisfait des resultats obtenus ,sur leurs santé   ,et leurs amélioration du souffle, de musculation ,de résistance a l'effort  que  cela ma convaincu

j'en ai parlé a mon pneumologue qui ma lui aussi conseillé d y allé pour en retirer des bénéfices, pour ma respiration et stabiliser la maladie ,  comme  une chimio ou  un très bon traitement ne viendra jamais a nous donner une guérison car cette maladie est irréversible et tout ce dont nous pouvons faire c'est de stabiliser  par le sport et  l’arrêt du tabac ,j’ai pris fais une demande d'admission a la clinique du souffle  a Lodève ou je suis attendu pour le 2 octobre pour une durée de 5 semaines  j'ai tout a gagner,de stabiliser ma maladie que j'ai du mal a  la gérer, tant elle est complexe et difficile a comprendre  la bas je serais dans les mains de professionnels de santé qui m'expliqueront et m'aideront  a mieux vivre avec ma maladie et vont me donner la force de continuer a la combattre et me motiver a bouger a faire du sport et de ne pas rester inactif et ne pas laisser la maladie me prendre dans sa spirale

quand je serais la bas je viendrais  vous dire ce qu il en est ,et comment je  me trouve  avec cette thérapie, pour que tous ceux qui hésites ,ou qui ont besoin d'en savoir plus sur la réhabilitation respiratoire

je suis très motivé pour y allé depuis que j’ai lu les bien fait de la thérapie  par des patients du site que je remercies pour m'avoir bien expliqué le fonctionnement et par mon pneumologue qui confirme ses dires

bonne soirée

ledalle

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

DAN BONSOIR

dans 1 mois tu y es c est bien!tu es allé voir je crois cette clinique en aout je crois??si déja tu as une bonne impression c bien/ Mais je pense que cela s avère indispensable pour mieux vivre:hélas 42% ne connaissent pas  c est lamentable de la part des professionnels qui n imforment pas les patients:on dirait que ça sort de leur poche a moins qu ils ne touchent une ptite prime pour ne pas prescrire de telles formes de thérapies!!!!!C EST AFFOLANT HELAS

j ose espérer que tu en sortiras en meilleure forme la motivation est la volonté sontles clés d une reussite!!

Dici la bon courage!

serai hopsi 18/19 sept pour savoir si dans le SED je ne suis pas atteinte en plus de la forme hypermobile au niveau vasculaire cardia pneumo......on verra bien

rdv chir pour ligamentoplasie cheville a prevoir....

fait beau en AVEYRON??ICI c est déja l automne pluie vent PAS TOP ON VA FAIRE AVEC

BONNE CONTINUATION

BISOUS

CISSIA

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

bonsoir cissia

ici trop chaud encore , 32 c'est aprem  mais a partir demain ça baisse et redeviens normale ouf on a souffert c'est été et toujours pas de pluie c'est dingue

oui je suis allé en visite a la clinique ou j'ai été très bien reçu comme je l'ai écris plus haut toutes les personnes qui sont allées la bas y sont tous revenues en positif et m'encourage a le faire  façon je ne vois que du positive a faire du sport

j'espere que pour toi ça va s'arranger et que tu auras des resultats positifs  après ton hospitalisation tiens nous informés et courage  a toi

a bientot

dan

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué

c'est une très bonne décision, je suis accro à ces réhabilitations, et je ne peux que conseiller aux personnes atteintes de BPCO de se remettre au sport....sous surveillance. Bonne journée.

Amitiés

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

le ministere de la santé avait promis que  les operations endoscopiques pulmonaires pour les bpco

vont etre prises en charge par la SS   apres validation de l'HAAS! CE QUI SOULAGERAIT NOMBRE D'ENTRE NOUS!

ENCORE DES PROMESSES !   comme le gouvernement antérieur, les malades n'intéressent personne .  

SEUL LEURS PRIVILLEGES les intéressent!

je constate aussi la "FRILOSITE"  des associations qui ne font rien pour interpeller les Ministres!

dans quel monde vivont nous?????    

ALAINS

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué

bonjour, je viens de lire ton post. Bon courage à toi pour cette hospitalisation. reviens nous vite en forme.

A bientôt Amitiés

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

Bonjour à l'équipe de CARENITY, merci pour vos vœux pour mon anniversaire, ça fait toujours plaisir. 

J'étais absente ces derniers jours sur le forum et je viens de les voir.

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué

merci de m’encourager  car pour moi c'est l'inconnu

bon weekend

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est cruciale
Membre Carenity
Posté le

surtout n'hésites pas à revenir vers moi, pour des renseignements, mais aussi pour éviter les angoisses inutiles.

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 192 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme