«
»

Top

Médicaments, cures, sport : les traitements de l’emphysème et de la BPCO

5 déc. 2019 • 34 commentaires

Atteint de BPCO et d’emphysème depuis 2010, notre membre @ledalle s’est vu prescrire plusieurs médicaments ainsi que plusieurs séjours de réhabilitation respiratoire. Il fait le point sur ces traitements ainsi que les activités physiques qu’il pratique à nouveau.

Médicaments, cures, sport : les traitements de l’emphysème et de la BPCO

Bonjour et merci de répondre à nos questions ! Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Je suis un homme 64 ans atteint de BPCO et d’un emphysème depuis 2010. J’ai appris que j’avais un emphysème après une radio ; la BPCO a été diagnostiquée par la suite, chez le pneumologue où m’a alors envoyé la radiologue, lorsque j’ai apporté les résultats de cette radio.

temoignage-bpco-emphyseme

Quels ont été les premiers symptômes d’une maladie respiratoire ?

Des bronchites à répétition, des essoufflements de plus en plus souvent à l’effort.

Vous a-t-on parlé ou aviez-vous des craintes sur votre espérance de vie ?

Non, on ne m’en a pas parlé tout de suite mais oui, j’ai eu des craintes à l’annonce de cet emphysème dont je ne connaissais pas la signification. En effet, on ne m’a rien dit de plus après la radio et je venais de perdre un beau-frère d’un cancer du poumon après 4 mois de maladie. Le pneumologue m’a plutôt parlé de la BPCO en me disant qu’il était impératif que je cesse de fumer.

>> Témoignage : atteint de BPCO, comment j’ai arrêté de fumer

Quels traitements médicamenteux avez-vous suivi jusqu’à aujourd’hui ?

Au début, c’était MIFLONIL et FORADIL en gélule à percer et inhaler puis avec l’évolution de la maladie, j’ai eu INNOVAIR et SPIRIVA. Puis, aujourd’hui, mon pneumologue me prescrit un nouveau remède, l'ELEBRATO dont je n’ai entendu que du bien par mes amis qui le prennent depuis plusieurs mois et qui me le recommande également. En revanche, je n’ai pas été opéré ni testé des médecines douces ou alternatives.

Avez-vous fait des stages de réhabilitation respiratoire et qu’en avez-vous pensé ?

La réhabilitation respiratoire est très efficace pour notre maladie puisqu’elle nous remet aux activités sportives régulières, doucement, en fonction de notre capacité respiratoire. Je n’en pense que du bien ; j’ai gagné en souffle et je me suis remis à avoir des activités journalières (vélo, marche) qui permettent de stabiliser la maladie.

>> Témoignage : mon séjour en clinique du souffle

En cure, j’ai appris beaucoup sur mon emphysème et la BPCO : comment gérer le stress,  mieux respirer, l’évolution de la maladie, comment bien se soigner en cas d’infection et la respiration ventrale qui m’aide le plus aujourd’hui. Grâce à cette méthode, je fais d’avantage de choses en étant moins essoufflé, je bouge aussi, j’ai moins peur de sortir.

Qu’est-ce qui a été le plus dur dans ce parcours, émotionnellement ou physiquement ?

De se remettre aux activités car avec l’essoufflement je ne pratiquais presque plus de sport.

Comment allez-vous aujourd’hui ? L’emphysème est-il douloureux ?

Non l’emphysème par lui-même n’est pas douloureux mais c’est l’essoufflement qui nous fatigue à l’effort. Aujourd’hui, je suis à ma 3ème réhabilitation et je fais beaucoup plus de choses qu’avant. Je gère mieux mes efforts, je respire mieux, j’ai moins peur de la maladie que j’ai appris à gérer là-bas.

Quel conseil donneriez-vous à un patient qui vient de recevoir le diagnostic de l’emphysème ?

Surtout, ne pas s’affoler, se rapprocher d’un pneumologue pour avoir les bons conseils et bons remèdes et surtout ne plus fumer.

avatar Louise Bollecker

Auteur : Louise Bollecker, Community Manager France & Content Manager

Community Manager de Carenity en France, Louise est également rédactrice en chef du Magazine Santé pour proposer des articles, vidéos et témoignages centrés sur le... >> En savoir plus

Commentaires

Hookette
le 05/12/2019

Bonsoir @ledalle‍  Beau témoignage 

ledalle
le 05/12/2019

 merci @Hookette‍   des que je peut aider les autres je répond present car a une époque c'est moi qui chercher a comprendre ce qu' il m'arrivait et grace a des personnes comme toi j'ai remonter la pente car je comprenais ce qu il m'arrivait et ce que je devais faire pour stabiliser la maladie et calmer mon stress 

bonne soirée

Dan 

Régis44
le 06/12/2019

Merci @ledalle‍  pour votre témoignage

Ça me fait penser à une vidéo de patients qui vous plaira je pense : https://youtu.be/4ALnpWTLdXY

Bonne journée

Régis

ledalle
le 06/12/2019

@Régis44 ledalle

merci @Régis44‍  oui cette vidéo de l'association bol d'air je la connais mais tu sais ça na rien a voir avec une clinique pour faire une réhabilitation car on est regroupé avec des personnes du meme niveau en capacité respiratoire avec le meme rythme cardiaque et on est entouré par des profs d aptitude professionnel adapté a chaque cas ,ou niveau de la maladie ,car nous ne sommes pas tous sous 02 , et on a pas non plus la meme v e m s  , mais le but est le meme,  de nous remettre a faire des activités,  et surtout le plus dur , c'est de rien lâcher , et continuer chez soi seul , et la , c'est vraie que la motivation s'en va vite ,on trouve toujours une excuse pour pas y aller, est comme la personne le dit dans la vidéo ,c'est une spirale on en fait moins, et après,  c'est plus dur de s y remettre ,et moins on en fait plus c'est dur d y aller

bonne soirée Regis 

Dan

Hervé49
le 07/12/2019

merci  @ledalle‍  (Dan) 

C'est très important en effet que des malades qui connaissent très bien la maladie ( @ledalle‍ @mamauv‍ @maya78‍  )renseignent volontiers ceux qui la découvrent et qui se posent beaucoup de questions 

J'ai plus appris d'eux que des médecins ou des pneumologues qui ne sont pas très bavards sur la maladie et qui bien souvent nous laissent dans l'expectative ….

Je les remercie de leur disponibilité ,de leur écoute et de leur patience 

Hervé

Vous aimerez aussi