Les traitements de l'acromégalie

Le traitement de l’acromégalie répond à un triple objectif : stopper la progression de la tumeur, atténuer les symptômes, et maitriser le taux d’hormone de croissance pour enrayer la maladie.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

L’objectif du traitement de l’acromégalie est de normaliser les niveaux d’hormone de croissance autant que possible, afin de prévenir les risques importants de complication, et aider les patients à mieux vivre avec leur maladie. A ce titre, les médecins peuvent faire appel à trois types de traitements : le traitement médicamenteux, la radiothérapie et la chirurgie.

Le pronostic de l’acromégalie s’est amélioré ces dernières années grâce à des traitements plus agressifs et à la meilleure gestion des complications.

Le plan de traitement initial dépend de l’âge du patient et des éventuelles complications qui le touchent, ainsi que de la taille et de l’emplacement de la tumeur. Les besoins en termes de traitement peuvent évoluer au cours du temps.

La chirurgie est généralement le traitement de première intention. En retirant l’adénome hypophysaire les médecins vont chercher à rétablir une sécrétion normale de l’hormone de croissance. Le succès de la neurochirurgie dépend de la taille de la tumeur et de son emplacement.

Le traitement médicamenteux : il a notamment pour but de réduire le taux d’hormone de croissance et il est en général utilisé en association avec d’autres traitements. Il ne peut pas inverser la croissance des os, mais la prévient et limite ainsi le risque de complications.

La radiothérapie : elle est utilisée pour empêcher les cellules de la tumeur de se développer et ainsi d’en stopper sa progression.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 149 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme