La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

88 réponses

800 lectures

Sujet de la discussion


Posté le
Bon conseiller

BONJOUR... il va s'en  dire que la fibromyalgie a un peu "changé" certains traits de notre caractère.....

Si beaucoup de personnes hypersensibles sont très souvent débordantes de compassion pour les autres, certaines sont aussi particulièrement susceptibles et affirment en souffrir affreusement.

Parfois, cela peut aussi engendrer des mouvements irréfléchis, si ce n'est des décisions regrettables.

Aquoi correspond la susceptibilité? amour propre, orgueil, quant à soi, égoisme, égocentrisme ? 

volonté d'être irréprochable ou parfait ?

difficulté à supporter la critique ou les remises en cause ?

réceptivité et réactivité extrèmes, notamment à la douleur, à la souffrance, aux reproches, aux déceptions, et aux désillusions ? 

surtout comment guérir de la susceptibilité ?

il semble d'abord nécessaire de se détacher du miroir social : à cette importance exagérée accordée à l'image de soi dans le regard des autres.

puis d'accepter de sortir des sentiers battus, par exemple, pour se regarder autrement, pour changer de mode de réflexion, mais aussi pour s'arracher aux justifications, aux préoccupations constamemment autocentrées et ne plus tout ramener systématiquement à soi...

Début de la discussion - 13/01/2014

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

Bonjour Arnica,

Je pense aussi qu'il ne faut pas tout mélanger; la susceptibilité n'est pas une maladie, alors pourquoi faudrait-il en guérir?

Je ne suis pas d'accord pour qu'on fasse le lien entre la susceptibilité et la fibromyalgie. Ni entre fibro et caractère. Ou changement de caractère. En faisant ce genre de relation, nous faisons le jeu de ceux qui disent "La fibro, c'est dans la tête". Nous faisons aussi le jeu de tous ceux qui éprouvent une forme de pitié pour les malades: "Elle est susceptible, c'est normal, elle est malade". Ce qui est aussi une bonne excuse pour ne pas essayer de comprendre les gens!

Je me bats contre ces raccourcis qui font des fibromyalgiques  des personnes dont le caractère est différent des autres:  la maladie n'altère pas la nature profonde d'une personne. Elle altère son état. Je refuse absolument que ce que je suis soit lié à la fibro. Je ne suis pas la fibro, par contre la fibro est ma maladie, à moi de l'apprivoiser, d'apprendre à vivre avec ce nouvel état de mon corps.

Que la fibro ait des conséquences psychiques, c'est certain, mais si nous prenons le cas de la dépression due à la fibro, eh bien, il y a des dépressifs sympathiques et des dépressifs antipathiques. Fibro ou pas. On ne devient pas susceptible ou irritable, ou hypersensible, parce qu'on a la fibro. Ni inversement, être fibro ne rend pas susceptible, ni sympathique, ni méchant.

Par ailleurs, je tiens à dire que la fibro n'a pas changé mon caractère, que je ne suis ni plus susceptible, ni plus coléreuse, ni plus sensible qu'avant. Ni moins. Je dirais même que la maladie a développé certaines qualités que je n'avais pas beaucoup, comme la patience, une certaine forme de lenteur propice à la réflexion et à la prise de distance.

Les fibromyalgiques, nous souffrons déjà d'une mauvaise image, et je ne voudrais pas apporter de l'eau au moulin de ceux qui disent que nous sommes des malades imaginaires et que tout est dans la tête, ou  simplement qu'avec nous, on ne sait jamais si c'est vrai ou si c'est imaginaire. Le doute à lui seul est destructeur.

La vraie question serait: "La maladie, quelle qu'elle soit, change-t-elle le caractère d'une personne?". Et je viens de donner mon opinion.

Arnica, merci de poster ce sujet, car même si je ne suis pas d'accord avec toi, tu m'as donné l'occasion d'exprimer quelque chose qui me gêne vraiment dans la façon d'aborder et de considérer la maladie en général car dans mon entourage, je suis confrontée à d'autres maladies, extrêmement graves.

J'admets aussi que ces sujets sont très personnels, et qu'on peut voir les choses autrement, mais il ne faut pas confondre traits de caractère (susceptibilité, gentillesse...) et état psychique (irritation, excitation, etc)

Bonne après-midi à toutes.

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

merci maria pour ce témoignage...mon grain de sel, ayant eu la chance den'avoir jamais éte malade, et ayant excercé un métier de santé, pour ma part la fibro a complétement bouleversé ma vie ....et mon caractère....j'ai tant donné pendant toute ma vie à beaucoup de gens....j'ai tant été à l'écoute....que lorsque je me suis retrouvée fibro , j'ai réagi mais seule....et je l'avoue maintenant que j'attendais peut être un soutien lors de mes douleurs, de mon désespoir, de ma fatigue exténuante....

 je n'ai rien eu ...le désert pas un coup de fil...même pour tout simplement me dire "bonjour"....par contre ...des coups de fil pour me demander des conseils .....par wagons....

j'avoue je l'ai très mal pris....et une certaine forme de susceptibilité est arrivée....

maintenant j'ai pris beaucoup de recul.....et j'en arrive même à être indifférente sur beaucoup  de choses...des non dits, des mots blessants....

mais ce n'est pas un sujet disons personnel....car j'ai remarqué que certaines malades de fibro du forum pouvaient être susceptibles....

ce n'est pas "propre" à la fibromyalgie d'ailleurs....dans la société de nombreuses personnes le sont du fait des relations par mail, par sms..etc....

on peut parler de susceptibilité en général...

beaucoup de personnes sont extrèmement sensibles à tout ce que l'autre ( par ex les médecins, kiné....pour nous) peut leur dire de négatif, ou même de moins positif. Cela leur est très difficile , douloureux et leur donne " envie de fuir"....et même de vouloir arrêter une relation pour y échapper...le moidre mot les fait réagir de façon disproportionnée...

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le

moi je dirais que ce n'est pas la fibro qui rend susceptible car je pense que toute personne fibro à cette maladie à cause de cette susceptibilité ..

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

volonté de ne pas se remettre en question ? ...

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

c'est peut être vrai mariep, car plus j'y pense plus ce sentiment de susceptibilité se trouve entremêlé avec d'autres sentiments....(don de soi, générosité, engagement, spontanéité....)

j'ai aussi remarqué que beaucoup de personnes atteintes de fibro sur le forum ont ou ont eu des métiers en rapport avec la santé , l'aide à la personne, les enfants, les personnes handicapées...il y a parmi vous des aides médicales , des aides soignantes, des infirmières, des gardes d'enfants....beaucoup de métiers tournés vers les soins pour les autres....pas exclusivement bien sûr..

et ce que nous avons fait ou vécu venait spontanément , et venant droit de notre coeur..devançant parfois l'attente de notre entourage familial ou professionnel... 


La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

Moi je ne le cache pas j'ai toujours été plus ou moins susceptible mais je pense que comme tous nos sentiments ma susceptibilité est exacerbée par la maladie et je dirai surtout par la fatigue due à la maladie, à notre sentiment de ne pas être compris et au fait qu'on se sent voir qu'on se retrouve isolée. Tous nos sentiments (bons comme mauvais), nos comportements deviennent excessifs. Ce n'est pas une excuse mais une réalité. C'est valable pour toutes les personnes qui souffrent, qui sont trop fatiguées, qui vivent un chamboulement désagréable dans leur vie. C'est ce que j'ai souvent constaté auprès de mes patients. Une personne qui souffre est moins agréable que si elle ne souffre pas; et en fonction de son ressenti c'est plus ou moins important. J'ai vu des patients arrivants des urgences suite à un accident de la route non soulagée malgré les antalgiques qui lui avaient été fait aller jusqu'à nous insulter voir être violent et qui 2 jours après une fois opéré et la douleur devenue supportable s'excuser de son comportement

C'est pour ça que d'un jour à l'autre nous ne réagissons pas de la même manière. On peut lire une phrase qui va nous blesser et si on l'avait lu la veille cela ne nous aurai rien fait!

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

non je ne pense pas mocouk...c'est plus profond à mon avis et nous renvoie à notre passé ( si tu veux tu peux lire quelques témoignages dans le sujet "et si on commencait par le début tout simplement...les pseudos n'ont guère d'importance, c'est le vécu raconté humblement, simplement, douloureusement....en pleurant...mais qui nous fait comprendre tant de pourquoi ....) 

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le
Bon conseiller

très juste Patrickette...je vous lis avec intéret...et ce sujet va peut être se croiser avec celui évoqué ci dessus...(ce soir je vous laisse car ma fatigue est là et je vous dis merci et à demain... 

La susceptibilité et notre pathologie "la fibromyalgie"

Posté le

Bonsoir Mocouk,pour ma part,ce n'est pas que je n'ai pas la volonté de me remettre en question, mais c'est l'incapacité (je parle concernant la fibro ).

arnica, la fibro touche beaucoup les pers qui S'occupe des autres mais pas beaucoup d'eux,donc,c'est normal que se soit souvent les pers qui travaillent dans le social,les métiers hospitalier.

bonne soirée à vous