https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

sevrage de la morphine
1

Membre Carenity
Posté le

@pseudo-masqué‍ 

Comment vivre normalement ?

Toute ma vie, j'ai souffert de choses et d'autres. Et très tôt la fibromyalgie est venue. Je ne savais pas à cette époque que c'était cela, mais la souffrance était là. 

J'ai toujours fait tout comme tout le monde, travailler, avoir 3 enfants dont 1 qui handicapé cognitif. J'ai eu à coeur de tenter de faire encore plus que les autres. Une réponse à la maladie. Un déni. On ne vit pas normalement, on s'en donne l'illusion. On refuse d'écouter son corps, son esprit, son coeur. On ne fait qu'aider la maladie à nous détruire. Mais, on donne sans compter. Moi c'est ce que j'ai fait et que je fais encore. J'ai fermé mes oreilles aux gens bien intentionnés. Je n'ai pratiquement jamais parlé de mes souffrances aux autres. C'est mieux. De toute façon, les autres savent mieux que nous. J'ai préféré ignorer leurs remarques et leurs conseils. Ils ne comprennent pas. Alors à quoi bon leur expliquer.

J'ai vécu pour mes enfants, j'ai trouvé la force pour eux. Aujourd'hui encore j'essaie de la trouver quand ils viennent à la maison.

Votre fille trouvera cette même force pour ses enfants, j'en suis certaine. Même si c'est dur, même si ça lui paraît impossible. Elle y parviendra. Elle trouvera tous les moyens pour y parvenir.

Qu'elle garde l'espoir. Mais surtout qu'elle n'écoute qu'elle. Elle seule sait.

À  bientôt Maya 

sevrage de la morphine
Membre Carenity
Posté le

Bonjour tout le monde, 

En tout les cas vous êtes très courageuse ☺️, j’essaie de trouver des personnes comme vous qui ont un traitement comme le mien car malgré que je suis bien entourée et que j’ai tout le soutien de ma famille par moment là douleur est tellement intense que comme j’ai pu le lire plus haut, on a envie que ça cesse et pour ça la solution serait de s’eteindre Définitivement mais je ne peux pas leur faire ça... 

Malgré mon parcours difficile qui est je le répète stipuler dans mon dossier médical j’ai l’impression par moment de me faire mal voir par le personnel soignant parce que je prends de la morphine mais toute ses personnes ne sont pas passé par là et c’est tellement facile de juger une personne quand on est pas dans la situation... puis le faite de toujours devoir aller à la Pharmacie pour acheter les boites qui partent vite étant donné qu’il y en a 10 dans une boîte et que c’est 4 par jour à 10mg je me dis que ça pourrait être pire mais pour moi c’est déjà énorme surtout vis à vis des gens du milieu médical qui me regarde pas toujours d’un bon œil, et ça fait mal surtout quand on a toujours tout fait pour être au top, j’ai fait mes études secondaire puis supérieur j’ai 4 diplômes en ma possession que je ne peux exploiter du à la maladie et les nombreuses opérations et hospitalisations, je ne suis jamais sortie en boîte ni dans les rues d’ailleurs, j’ai rencontré mon mari à 14 ans mon premier amour et mon seul et mon unique, je ne bois pas et n’ai jamais aimé l’alcool mais étant ado je ne cache pas que j’ai déjà eu une cuite 😅, je n’ai jamais prit de drogue mais à leur yeux et leur dire la morphine c’est de la drogue alors que pour moi ça ne reste que un anti douleur et ça me fait très mal au cœur quand on me dit que je me drogue! 

C’est pour tout ça en quelque sorte que j’aimerai pouvoir prendre un autre traitement mais je souffre trop, je ne peux pas dire que je n’essaie pas car j’ai ouvert ma recherche pour moins souffrir et j’ai commencé il y a 3 semaines maintenant l’acupuncture, j’ai prit rdv pour la chiropraxie on verra si ca m’aidera un peu... je commence à être prise en charge au centre de la douleur, je vois une psy 1 fois par mois pour parler justement de tout ça enfin j’essaie vraiment de mettre toute les chances de mon côté mais au final je suis tjs au même point à souffrir à peine les yeux ouverts jusqu’a ce que je les ferme et c’est fatigant! 

Je suis vraiment au bord du gouffre car le pire dans tout ça je n’osais pas le dire car je me sent encore plus mal de ce fait et coupables, je suis enceinte de 5 mois et demi et c’est pour cela que l’on m’a remit des injections de morphine depuis février car de octobre à février j’avais un traitement, un cachet à prendre un jour sur deux et je gérais ma douleur comme ça mais étant enceinte on ne peu pas prendre ce traitement là, vous allez vous dire mais enceinte dans cet état??? 

Avec mon mari on a toujours voulu avoir 3 petits amours, on a eu nos deux premiers il y a 9 et 8 ans mais j’étais pas encore malade, sportive enfin tout était nickel même pas un dafalgan! Ici certainement à cause de mon traitement au porte à cathéter (comme l’avais dit le gyné) je n’étais plus disposé depuis 7 mois à peu près et il n’y avait plus aucune activité des ovaires donc je ne me tracassais pas du tout de ce côté la... Mais je perdais assez bien de poids, je ne mangeais quasi plus car j’etais aneantie et ne trouvant pas de porte de sortie pour moi je me laissais plus beaucoup de temps... puis avant l’une de mes opérations au mois de janvier malgré que ça faisait 8 mois que je n’étais plus disposé j’ai eu des signes qui ne trompe pas (les seins sensibles, les nausées...) et j’ai voulu faire un test pour me rassurer et il s’est avéré positif mais j’ai eu peur d’abord avec tout les traitements que j’avais eu jusqu’a octobre je voulais d’abord m’assurer Que tout allait bien pour lui et qu’il n’y avait pas de risques surtout... Mais j’étais déjà de 7 semaine et tout allais bien à part qu’il a fallut arrêter le traitement anti douleur qui fonctionnait bien, j’étais tellement contente de ne plus avoir eu de morphine depuis octobre et là on devait arrêter ce traitement obligé pour le bébé... mais après avoir arrêté les douleurs sont revenues mais encore plus violentes et là comme on ne peu pas prendre ce que l’on veut étant enceinte on m’a remit dès injections de morphine un Gros échec pour moi... Mais étant croyante je me dis que si je suis tombé enceinte maintenant, ce n’est pas pour rien, mais pour venir me relever étant donné que je ne suis plus seule et me reprendre, je remange bien j’ai déjà repris 10kg et à part mes soucis de santé et mes douleurs du côté dû bébé tout ce passe bien il fait déjà 500g et le gyné m’a dit que j’avais un col de compétion (une chose de positive et là plus importante car le plus important c’est qu’il soit bien) donc pour moi c’est pour venir nous donner du bonheur à tout les 4 et voir autre chose que la maladie...

Alors le gyné me dit qu’il n’y a pas de risques tératogène pour le bébé mais à la naissance il y a le risque de sevrage alors je me dis que quoi qu’il se passe pour ne pas avoir ce risque je devrais 2 mois avant faire de tout pour ne plus en prendre mais comment faire avec les douleurs qui me paralyse et me coupe la respiration!?! Je suis totalement perdue me dit que c’est honteux devoir prendre ce genre de traitement étant enceinte, je me dis que à mon avis je dois être une des seules à prendre ce genre de traitements enceinte et me sent seule face à cette situation et ça me ferais bcp de bien de pouvoir échangé avec des personnes qui comme moi sont dans la même situation et se sentent diminue à cause de devoir prendre ce traitement, si possible pouvoir échanger aussi avec des mamans qui ont eu une grosssese difficile comme la mienne et qui ont dû prendre également ce traitement malheureusement...  

Désolé pour la tartine mais c’est difficile de s’exprimer et de se faire Comprendre de cette manière... 

Courage à toutes ce qui nous tue pas nous rend plus fort chaque jour ☺️😉😚