Les symptômes du syndrome de Cushing

Les symptômes du syndrome de Cushing sont nombreux et peuvent affecter le patient sur le plan physique et psychologique. Penchons-nous sur la manière dont se manifeste cette maladie rare.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Les symptômes physiques du syndrome de Cushing

Les symptômes physiques les plus évocateurs sont les suivants : prise de poids importante au niveau du visage et de la partie supérieure du corps, fragilité cutanée (bleus, hématomes, vergetures pourpres, rougeurs sur le visage, difficultés de cicatrisation), fonte musculaire, fragilité osseuse (possibilité accrue de fractures), bosse de bison (amas graisseux à la base du cou),  hypertension artérielle… Soulignons par ailleurs que les signes de virilisation sont très visibles chez la femme. On remarquera notamment une modification de la voix ou encore de l’hirsutisme (apparition de pilosité dans des zones supposées imberbes chez la femme). 
 

Les symptômes psychologiques du syndrome de Cushing

Les symptômes du syndrome de Cushing peuvent également se manifester sous forme de troubles psychologiques tels que des somnipathies, des difficultés de concentration, une irritabilité accrue ou encore une dépression. 
Force est de constater que les symptômes évocateurs de Cushing sont nombreux, mais il convient de rappeler qu’ils ne sont pas spécifiques, ce qui rend le diagnostic de la maladie difficile. 

Orphanet, Association Surrénales, Haute Autorité de Santé, SFE (Société Française d’Endocrinologie)

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme