Évolution des syndromes de Cushing

L'évolution des syndromes de Cushing dépend de la précocité de leur prise en charge. 
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Pris à temps, ils peuvent être soignés efficacement et parfois guérir totalement. Mais les syndromes de Cushing sont de diagnostic souvent difficile, les symptômes n’étant pas spécifiques. Un traitement efficace est donc souvent initié alors que la maladie évolue depuis plusieurs années.

L’évolution du syndrome de Cushing et ses risques

Le traitement des syndromes de Cushing est à prendre sérieusement en considération par le patient et son entourage. En effet, ce syndrome expose à des risques importants, certains même très graves, pour plusieurs raisons :
• la rareté de cette affection, qui entraîne souvent des dépistages tardifs
• les symptômes nombreux de la maladie de Cushing, qui comportent des risques de complications graves de type cardiaques, diabétiques, infectieuses et même psychiatriques (conséquence des insomnies et stress du patient…)
• l’ostéoporose, qui est une complication observée du syndrome de Cushing
• des tumeurs malignes (cancer du poumon ou cancer de la surrénale), qui sont parfois à l'origine de ce trouble. 
 
Sous traitement (chirurgical ou médicamenteux),l'évolution positive du syndrome de Cushing est progressive. Les symptômes disparaissent à un rythme variable selon leurs natures :
 
On observe la disparition en quelques semaines des :
• symptômes physiques : ecchymoses, hématomes, vergetures, visage enflé
• insomnies
• hypertension artérielle
• diabète
• ...

Le délai est plus long pour d'autres symptômes (mois / années) :
• affaiblissement physique et musculaire
• obésité de l'abdomen
• os fragiles
• ...

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & confidentiel