Les causes du syndrome de Cushing

Le syndrome de Cushing est causé par une exposition forte et prolongée à la cortisone et au corticol,  des hormones fabriquées par la glande surrénale.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Ces dernières peuvent être occasionnées par un traitement médical (iatrogène) ou naturellement produites par le corps humain (endogène). Passons en revue les différentes causes de Cushing afin de mieux comprendre cette maladie rare.

Syndrome de Cushing provoqué par un traitement médical

La cause du syndrome de Cushing la plus fréquente est due à un traitement médicamenteux trop lourd en corticoïdes. Les laboratoires pharmaceutiques fabriquent des corticoïdes de synthèse aux vertus anti-inflammatoires afin de traiter diverses maladies. Cependant,  l’administration prolongée de ces hormones synthétiques peut provoquer un syndrome de Cushing iatrogène. Il s’agit d’une cause fréquente, mais prévisible. 
 

Syndrome de Cushing engendré par un dysfonctionnement corporel

Différentes circonstances pathologiques peuvent également être à l’origine d’une sécrétion excessive de cortisol, et donc, d’un syndrome de Cushing endogène. Il existe trois causes principales.
L’hypophyse  est une glande située sous le cerveau qui contrôle diverses fonctions hormonales. C’est l’hormone ACTH, synthétisée et sécrétée par l’hypophyse qui stimule la glande corticosurrénale et contrôle la sécrétion de cortisol. Parfois, une tumeur bénigne (appelée adénome) se développe dans l’hypophyse et provoque un excès de sécrétion d’ACTH, ce qui entraîne parallèlement une production trop élevée de cortisol par les deux surrénales. Ce cas de figure correspond à la maladie de Cushing. 

Syndrome de Cushing par sécrétion ectopique d’ACTH

Dans d’autres cas, une tumeur (qu’elle soit bénigne ou maligne) se développe en dehors de l’hypophyse et se met à sécréter de l’ACTH, ce qui, de la même manière que dans le cas précédent, poussera les deux surrénales à produire un excès de cortisol. Cette situation est connue sous le nom de syndrome de Cushing par sécrétion ectopique d’ACTH.
Il arrive également que des tumeurs présentes sur la glande surrénale se développent et sécrètent un excès de cortisol.
Les causes du syndrome de Cushing sont multiples et difficiles à identifier, mais soulignons qu’en dehors du syndrome de Cushing iatrogène, cette maladie reste une affection rare. 

Orphanet, Association Surrénales, Haute Autorité de Santé, SFE (Société Française d’Endocrinologie)

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme