spasmo et fibro... suite logique ?

https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

23 réponses

234 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour à tous et toutes,

Petite question à laquelle j'ai discuté avec une dame atteinte de fibromyalgie. La spasomphilie serait la suite "logique" à la fibromyalgie ? ou la même chose ?

Selon la définition reprise dans le livre du Dr J-Louis Dervaux : spasmophilie signifie "qui a des affiniés pour les spasmes". Cette dénomination est loin d'être adoptée par tous. "Spasmorythmie" serait peut-être plus adaptée.

Dans le livre du Dr Besson "J'ai mal partout" au chapitre 2, on y trouve les manifestations associées à la fibromyalgie : phénomène de Raynaud, candidose chronique, spasmophilie, syndrome de sécheresse des yeux et de la bouche, allergies, syndrome prémenstruel, syndrome du côlon irritable, prolapsus de la valve mitrale, syndrome des "jambes sans repos", bruxisme, vessie irritable, douleurs de poitrine, affections rhumatismales.

Si on revient à la spasmophilie voici ce qu'il se dit :

Dans la fibromyalgie, il est important d différencier les personnes dont l'état psychologique et mental est la cause de leurs douleurs constantes, de leur fatigue et de leur mauvais sommeil, de celles qui souffraient de fragilité psychologique avant d'être atteintes de fibromyalgie. La spasmophilie est une affection fréquemment rencontrée que l'on peut définir comme une anomalie de la réction normale aux stress. Cette affection est souvent liée à une importante carence en magnésium ou en calcium. Lors de situations stressantes, il se produit une anomalie de la ventilation pulmonaire qui est responsable de modifications métaboliques rapides. A leur tour, ces dernières provoquent une anxiété croissante, pouvant conduire à une crise de tétanie ou à une "panic attack". Placée dans des conditions de stress, une telle personne va se mettre à respirer superficiellement, n'utilisant que la partie supérieure des poumons et non le diaphragme. Cette respiration incomplète deviendra par la suite une habitude, même lorsque les conditions de vie ne sont plus stressantes, et même pendant le sommeil. Une telle habitude sollicitera régulièrement une certaine musculature (muscles du cou et des premières côtes) qui n'est normalement utilisée que dans des conditions extrêmesde respiration. Les muscles de ces régionsdeviennent alors sensibles et leurs insertions tendino-musculaires sont douloureuses. Cette hyper-ventilation provoque un excès d'élimination du gaz carbonique et une baisse de l'acide carbonique contenu dans le sang (alcalose sanguine respiratoire). Le sang a alors tendance à s'alcaniser. Il en résulte un état d'anxiété, d'appréhension qui augmente le rythme de la respiration, ce qui tend à aggraver la situation psychologique. Ainsi, il se crée un cercle vicieux, générant en principe des attitudes phobiques (souvent claustrophobiques). Il faut toujours rechercher une spasmophilie assosicée à une fibromyalgie.

Depuis très longtemps, mon médecin m'a toujours dit que j'avais de la spasmophilie. Et régulièrement, je faisais des crises de tétanie jusqu'à ce qu'on me déclare fibromyalgique. Et vous, à la base êtes-vous spasmophiles ?

Je pense que spasmophilie et fibromyalgie ont un lien très étroit et qu'après tout, ce n'est peut-être que le mot qui a changé...

Début de la discussion - 23/10/2011

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

 moi, ma spasmophilie a été diagnostiquée, en 1978 ou 1979, je ne me souvient plus très bien. Ma 1ère année de seconde. Je m'évanouissais tout le temps, alors j'ai été hospitalisée 15 jours, le temps de faire des examen médicaux. Après, les médecin m'avaient mis sous magnésium à haute dose. Mais à l'age adulte, lorsque je me suis mariée, j'ai laissé tomber le traitement et les crises de tétanie (tremblement...) ont repris. je suis diagnostiquée fibromyalgique depuis 07/2002. :)

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

Merci trottie pour ton témoignage :)

J'ai été moi aussi mise sous magnésium (en intraveineuse) pour réduire ces crises de spasmophilie. Au début, ça m'a soulagé, mais au fil du temps, mon corps s'est habitué et les crises ont refait surface.

Maintenant, je n'ai plus de crise à faire de malaise (tremblements, sensation d'étouffement, oppression thoracique) mais bon, pas mieux j'ai mal partout et je dirais même que je regrettrais presque la spasmophilie !

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

 j'ai encore des crises par moment, lorsque je cumule les coucher tardifs avec la fatigue, la chaleur et le stress (la dernière remonte à Noël dernier). Ca a été jusqu"au malaise et à la perte de connaissance, comme d'habitude, mais je sent venir à l'avance, àlors je m'isole, en général dans les toilettes quand je suis pas chez moi, je m'assois et j'attends que ca passe!

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

Je constate qu'on a les mêmes symptômes, je sentais la crise arriver à l'avance, en fait ça montait, ça montait... après, tout comme toi, je m'isolais, pour être au calme, me relaxer, respirer par le ventre, bref tout ce qui pouvait calmer la crise qui allait exploser. Mon homéopathe m'a prescrit en cas de crise justement de l'aconit 9ch (prendre 10 granules). Ca me faisait beaucoup de bien.

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

moi, j'ai rien de spécial, une cure de magné b6 tous les ans et éviter au maximum les situations à risque. :)

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

coucou j ai fait de la spamophilie vers l age de 24 ans durant 2 ans de rang et apres ca c est espace et la dreniere remonte a mes 37 ans je sentais venir aussi mes crises chez moi j arrivais a gerer mais dehors c etais dingue je me laissais glisser le long d un mur et je perdais consience alors les gens appelait les pompiers et a chaque fois je me retrouvait a l hosto me remetant assez vite je devait signer une decharge pour sortir  j avais beau aux pompiers c est pas grave ils ne voulaient me ramener chez moi le docteur m avait donner du stimorol en ampoules  j avait toujours un verre et de l eau tout ce qui etait trop fort comme le bruit les parfums les rires la douleur la chaleur le froid declenchait une crise c etais affreux 

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

coucou et bien de vous lire je viens de m'apercevoir que je fais aussi de la spasmophilie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je fais des crises comme cela mais je n'en ai jamais parlé à mon médecin car pour moi c'était nerveux et puis voilà ;mais hier soir  j'en ai fait une trés grosse mon corps tremblait je ne pouvais pas l'arrêter et j'avais un mal fou à respirer!!!!!!!!!!!!! et ce soir je vous lis !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est venu aprés un trés gros état de stress!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bisous  

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

Dans la spasmophilie, la respiration est capitale, bien respirer par le ventre et éviter l'hyper-ventilation. Chose facile à dire me direz-vous... quand je faisais des crises je ne pouvais même plus parler, tellement tout se spasmait

Pour en revenir à la spasmo-fibro, ça se confirme, il semblerait que ça ait un lien très très étroit, ou tout du moins la continuité.

Dans tous les cas, prenez soin de vous et gardez courage 

spasmo et fibro... suite logique ?


Posté le

en parlant avec mon mari, il m'a rappelé que nous avions vu il y a quelques temps un article, mais je ne me souvient pkus où qui disait que la fibromyalgie pourrait être dans certains cas une aggravation de la spasmophilie.

     Bisous

Discussions les plus commentées