https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

84 réponses

886 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Tous les matin au bout de 30 mn après le levé , j'ai déjà un grand cou de barre , les yeux picote et une très grande fatigue s'installe  . Si je m'écoute je me recoucherais et dormirais encore .

et ceux ci est comme cela malgré une très bonne nuit

raz le bol

Ciclone

Début de la discussion - 28/12/2013

la fatique


Posté le
Bon conseiller

Tout comme moi Ciclone            certain matin je me bouge et ça passe et d'autres matins je retourne me coucher et je plonge pour 1h ou 1h30

certains jours je m'endors devant la télé chaque fois que je me mets devant et d'autres jours pas du tout

Je trouve que faire la différence entre fatigue et sommeil est difficile                             

la fatique


Posté le

hello les filles ..;dans le même cas que vous et pourtant je dors 7h sous médoc...mais je me recouche pas ...sinon journée foutue...c est aussitôt que je prend mes médocs ...je me réserve l après midi ...pour la sieste bonne journée

la fatique


Posté le
Bon conseiller

Coucou CICLONE,

Je me retrouve dans ce que tu décris mais je n'ai pas de sommeil réparateur !

Bon courage et bon repos dès qu'il t'est possible d'en prendre !

 Bon samedi

la fatique


Posté le
Bon conseiller

coucou je me retrouve et comme Gigi le sommeil pas réparateur. il ya desjours que je suis tellement fatiguer que je suis obliger de m'enlonger car les yeux se ferme tous seul.

Bon courage a toi

nadine

la fatique


Posté le
Bon conseiller

cette impression de me lever "déjà" fatiguée! et il faut tenir toute la journée!!!!

je vous rejoints

à bientôt

la fatique


Posté le

Rien que de vous poster un commentaire je suis fatiguée.

Plus sérieusement il y a des jours ou je ne me lève pas le matin tant je suis épuisée et après le petit déjeuner ré endormissement jusqu'à presque 13 h.^et certaine fois je remet ça l'apèrs midi mais il m'est impossible de faire autrement.

De toute manière même les jours ou je ne me recouche pas je suis toujours fatiguée et ce que j'ai à faire à la maison je le fais en me forçant. Il est vrai que le diabète fatigue énormément. J'ai vraiment la sensation de végéter et je pense avec frayeur que c'est la vie qui passe; Quand aurai  je du plaisir à vivre ?

A plus 

la fatique


Posté le

bonsoir tout le monde

Chatoune c est normal cette sensation ...c est la mauvaise période pour toi ..te force pas a faire les choses ...laisse couler ...prend soin de toi avant tout...je te le répète pense qu a toi ...pour te  protéger avant tout ...laisse le temps faire les choses ...bisouxxxxx ma jolie

la fatique


Posté le

Petite fée clochette,

Je vais essayer de suivre tes sages conseils, en attendant même si j'y vais mollo tu m'as redonné  l'envie de venir vous retrouver pour partager un peu avec vous sur le forum mes états d'âme. Pas toujours fameux mais 'même pas mal"

? je n'en mets pas plus mais ce sont des gros bien sincères 

la fatique


Posté le

Merci ma jolie ...et heureuse de te lire surtout ...garde ton humour de Parigo ...que je connais bienje vais remettre la chanson de Gilbert qui nous correspond

{Refrain:}
Si tu rencontres ton étoile
Accroche-toi, accroche-toi
Accroche-toi à ton étoile
Et serre-la
Tout contre toi, tout contre toi
Elle renferme une promesse
De liberté, de liberté
Elle s´appelle ta jeunesse
Et ta fierté, et ta fierté, et ta fierté

Car cette étoile qui scintille
Sur l´épaule du pôle Nord
Fais-moi confiance, elle est gentille
Et tu peux lui confier ton sort

Si tu rencontres ton étoile
Accroche-toi, accroche-toi
Accroche-toi à ton étoile
Elle est à toi, elle est à toi, elle est à toi

Oh, dis-moi, monsieur le savant :
Où je puis trouver cette étoile?
Dans le ciel, il y en a tant et tant
Dans les puits, elles sont trop pâles, pâles
j´ai failli en rencontrer deux
Dans les yeux si bleus de ma mie
Elles se sont enfuies toutes deux
Emportées par un soir de pluie, pluie

Le savant lui a répondu :
Sois patient, attends, petit homme
Tu vois, le domaine de l´inconnu
N´appartient pas aux astronomes
Mais à mon avis

{au Refrain}

Car cette étoile maraudeuse
Suspendue au gré des saisons
Sera pour toi joie merveilleuse
Avec son plein sac d´illusions

Et cette étoile que tu nommes
De noms bénis, de noms bénis
C´est le plus grand rêve des hommes
Vers l´infini, vers l´infini, vers l´infini
Si tu veux trouver ton étoile
Cours vers la vie, cours vers la vie
Elle t´attend, ta bonne étoile
Bien au-delà des cathédrales
Longtemps, longtemps
Après Paris  

CLIC

Discussions les plus commentées