https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Gisela,

Eh oui, les rhumes et maux de gorge arrivent ....

Bon courage et prends bien soin de toi

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

.

Douleurs fortes.


Posté le

Bonsoir @G I G I @maritima‍ @Chris31‍ @serpic‍ @chatdoc‍ , à tous,

Où fallait-il placer ce lien ? http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_T_2011_SCHMIT_AURELIE.pdf

La file de @G I G I est sympa, donc pourquoi pas ici ?

On y lit sur le DT2, la SEP, etc.

Douleurs neuropathiques : physiopathologie,
prise en charge et voies de recherche.
THESE
Présentée et soutenue publiquement
Le 14 décembre 2011
Pour obtenir
Le Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie
Par Aurélie SCHMIT
Née le 25 décembre 1986 à Thionville (57)

SOMMAIRE

Table des figures ....................................................................................................................... 10
Table des tableaux .................................................................................................................... 11
Introduction .............................................................................................................................. 12
1. Généralités ............................................................................................................................ 13
1.1. Etiologies des douleurs neuropathiques ........................................................................ 15
1.1.1. Signes cliniques ...................................................................................................... 17
1.2. Principaux modèles de douleurs neuropathiques ........................................................... 19
1.2.1. Polyneuropathie diabétique .................................................................................... 19
1.2.2. Douleurs post-zostériennes .................................................................................... 20
1.2.3. Douleurs d’amputation ........................................................................................... 21
1.2.3.1. Douleurs de moignon ....................................................................................... 21
1.2.3.2. Douleurs de membre fantôme .......................................................................... 21
2. Physiopathologie .................................................................................................................. 22
2.1. Le système nerveux ....................................................................................................... 22
2.2. Mécanismes générateurs de douleurs neuropathiques ................................................... 31
2.2.1. Mécanismes physiopathologiques communs à toutes les douleurs neuropathiques
périphériques .................................................................................................................... 31
2.2.2. Mécanismes périphériques et spinaux .................................................................... 33
2.2.2.1. Dans les douleurs spontanées .......................................................................... 33
2.2.2.2. Dans les douleurs provoquées ......................................................................... 38
2.2.3. Mécanismes au niveau central ............................................................................... 38
3. Prise en charge des douleurs neuropathiques ....................................................................... 45
3.1. Traitements médicamenteux .......................................................................................... 46
3.1.1. Les antidépresseurs ................................................................................................ 46
3.1.1.1. Les antidépresseurs tricycliques ...................................................................... 47
3.1.1.2. Les antidépresseurs sérotoninergiques et noradrénergiques ............................ 50
3.1.1.3. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ................................ 52
3.1.2. Les antiépileptiques ............................................................................................... 53
3.1.2.1. La gabapentine (Neurontin®) ........................................................................... 54
3.1.2.2. La prégabaline (Lyrica®) .................................................................................. 55
3.1.2.3. La carbamazépine (Tégrétol®) et la phénytoïne (Di-hydan®) .......................... 56
3.1.2.4. L’acide valproique (Dépakine®) ..................................................................... 57
3.1.2.5. L’oxcarbazépine (Trileptal®) .......................................................................... 57
3.1.2.6. La lamotrigine (Lamictal®) .............................................................................. 57
3.1.2.7. Les nouveaux antiépileptiques ......................................................................... 58
3.1.2.8. Le clonazépam (Rivotril®) ............................................................................... 58
3.1.3. Les topiques analgésiques ...................................................................................... 59
3.1.3.1. La lidocaïne ..................................................................................................... 59
3.1.3.2. La capsaïcine ................................................................................................... 60
3.1.4. Les antalgiques opioïdes ......................................................................................... 62
3.1.4.1. Le tramadol ..................................................................................................... 62
3.1.4.2. La morphine ..................................................................................................... 63
3.1.4.3. L’oxycodone (Oxycontin® LP, Oxynorm® LI) ................................................ 65
3.1.4.4. La méthadone .................................................................................................. 66
3.1.4.5. La buprénorphine (Temgésic®) ........................................................................ 66
3.1.5. Les antagonistes des récepteurs NMDA ................................................................. 67
3.1.6. Les autres traitements ............................................................................................. 69
9
3.1.6.1. Le cannabis ...................................................................................................... 69
3.1.6.2. La toxine botulinique ....................................................................................... 71
3.1.6.3. La clonidine ..................................................................................................... 71
3.1.6.4. Le baclofène .................................................................................................... 71
3.1.6.5. La mexilétine ................................................................................................... 72
3.1.6.6. Les glucocorticoïdes ........................................................................................ 72
3.2. Traitements non médicamenteux ................................................................................... 73
3.2.1. Neurostimulation .................................................................................................... 73
3.2.1.1. Neurostimulation transcutanée ........................................................................ 73
3.2.1.2. Neurostimulation médullaire ........................................................................... 74
3.2.1.3. Neurostimulation thalamique .......................................................................... 76
3.2.1.4. Dernières découvertes concernant la neurostimulation ................................... 76
3.2.2. Kinésithérapie ......................................................................................................... 77
3.2.2.1. Approche physique et mécanique .................................................................... 77
3.2.2.2. Approche neurophysiologique ......................................................................... 79
3.2.3. Traitements invasifs ................................................................................................ 81
3.2.4. Traitements neurochirurgicaux ............................................................................... 81
3.3. Méthodes psychologiques .............................................................................................. 82
3.4. Modalités pratiques de la prise en charge ...................................................................... 83
4. Voies de recherche ................................................................................................................ 89
4.1. Recherches concernant des anti-douleurs vrais ............................................................. 89
4.1.1. L’opiorphine ........................................................................................................... 89
4.1.2. L’acide alpha-lipoïque : un nouveau traitement des douleurs neuropathiques chez
les patients diabétiques ? .................................................................................................. 96
4.1.3. Les β-2 agonistes .................................................................................................... 97
4.1.4. La kétamine .......................................................................................................... 100
4.2. Recherches concernant la voie de l’inflammation ....................................................... 101
4.2.1. Le TNF-α .............................................................................................................. 101
4.2.2. Les chimiokines, les interactions neuro-gliales, et les processus centraux des
douleurs neuropathiques ................................................................................................. 108
4.2.3. La modulation des douleurs neuropathiques par les cannabinoïdes et
l’accumulation de microglie dans un modèle murin diabétique de type I avec douleurs
neuropathiques périphériques ......................................................................................... 117
Conclusion .............................................................................................................................. 126
Bibliographie .......................................................................................................................... 127


Pas besoin de tout lire ...
Mais il y a beaucoup d'infos.

!!!!!!

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

Peut-être , vas-tu trouver là ton bonheur @G I G I‍      ?  un remède, une solution    .  Les douleurs, toi  tu connais   !   et ...mieux que moi qui ignore jusqu'à  celles  de la neuropathie  diabétique   . D'ailleurs pas pressée de faire connaissance  ..........,mais , je vais lire cette thèse au menu  riche et varié.

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

@SepSepien merci  Ce n'est pas ce soir que je lirai tout çà, les douleurs sont au summum  Néanmoins merci encore et je lirai plus tard.

!!!!!

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

@maritima  lis pour moi   Bon courage et belle soirée 

Douleurs fortes.


Posté le

Bonjour belles et agréables du matin @maritima @G I G I , bonjour à tous,

La température redescend ... oufff, mes douleurs avec ...

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Douleurs fortes.


Posté le
Bon conseiller

@SepSepien j'ai loupé ta gentille attention de ce matin merci mais j'ai été absente toute la journée (je n'ai donc pas pu lire ton lien )  J'ai bénéficié d'un désistement de rdv ce qui m'a éloignée du forun ...

                                           Belle soirée et toutes mes excuses 

!!!!!

Douleurs fortes.


Posté le

@SepSepien 

Salut, 

A partir du résumé,  un accès est possible vers le texte en PDF. Un article certes court mais récent. 

Pensées amicales

https://dea.revuesonline.com/articles/lvdea/abs/2020/02/lvdea_2020_sprdoul000672/lvdea_2020_sprdoul000672.html

Douleurs fortes.


Posté le

Posam

Bonjour  Je voudrais témoigner sur une douleur subie et la plus forte ressentie de ma vie ( j'ai 81 ans et j'ai déjà été opéré 2 fois pour un canal lombaire étroit) Cette douleur est survenue  le 130821  le jour de ma deuxième dose de vaccin Covid 19    . Cette douleur est survenue à 22heures alors que je venais de me coucher et sans avoir fait le moindre effort préjudiciable.Elle a été violente et je n'avais pas le moindre doliprane pour la soulager,je n'ai pas pu dormir de la nuit.Au matin quant je me suis levé..... je devrais dire Quant j'ai mis un pied au sol pour me lever,je n'ai pas eu la possibilité de me mettre debout,à l'appui de ma jambe droite je me suis retrouvé au sol.Ma jambe droite ne portait pus le poids de mon corps.Un scanner après, le Rhumato m'annonça une CRURALGIE .Après être tombé une nouvelle fois, je pris la décision de forcer ma jambe droite à rester tendue pendant la marche dans la maison car il y a  17 marches pour accéder à l'étage ou est ma chambre,malgré cette protection ,je suis retombé quatre fois pendant le mois qui a suivi,faute d'avoir oublié un quart de seconde cette protection.Les séances de Kiné  depuis un mois n'ont rien réglé pour mes douleurs, qui bien qu'atténuées sont présentes exclusivement la nuit en position couché.Est ce une coïncidence ou pas mais la proximité du vaccin et de cet évènement me trouble; surtout qu'en  quatre vingts ans je n'ai rien connu de pareil

Discussions les plus commentées