https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

482 réponses

6 242 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Ayant un caractere tres bileux et souffrant tres fort,le moindre soucis m'apporte des

douleurs que je ne peu plus supportee.J'ai pris plusieurs sortes de medicaments

mais plus rien n,y fait.Jai vu un psy mais il faudrais que je change de caractere

Avez-vous des idees,?en attendent merci

Début de la discussion - 22/02/2014

accepter sa souffrance


Posté le

Bonjour, un caractère ne se change pas.Parfois les souffrances peuvent venir de mauvaises choses dans notre passé, mais cela ce travaille avec un bon psychiatre qui te permettra de peut être moins souffrir si tu as du mal à accepter certaines choses.Sinon, essaie de te consacrer des moments pour toi que tu aime ou essaie la sophrologie pour te détendre.des conseils à prendre ou à laisser.A bientôt en espérant que tu trouvera un peu de serenite.

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Tu ne pourras pas changer de caractère mais avec un bon psychiatre, tu pourras prendre des distances et du recul et moins souffrir à cause des contrariétés et des soucis. Ça ne se fait pas en un jour, mais j'y suis un peu parvenue après plusieurs années de suivi.

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Dany, je suis dans la même situation que toi, nous allons dire un peu anxieuse ! Il faut relativiser mais cela s’apprend peu  à peu même si nous ne pouvons pas nous refaire et changer notre caractère. 

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Dany,

Il faut laisser le temps au temps pour accepter les douleurs tout d'abord et la maladie ensuite. Il ne faut surtout pas t'enfermer dans la douleur. Sois à l'écoute de ton corps et essaie de continuer à faire ce que tu aimes pour préserver ton moral. Après en travaillant sur toi avec ou sans psy selon tes besoins, en pratiquant la sophrologie,l'hypnose ...tu pourrais déjà parvenir à détendre ton corps ou au moins être obligée de prendre du temps pour toi. Les médicaments ne font pas tout, bonne continuation

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

bonsoir dany,

je vois que l on habite pas loin l une de l autre !pour les douleurs,sans aucun traitements ,pas evident a gerer!tu n es pas suivie au centre anti douleurs?

pour ton caractere,tu as raison,on ne peut pas se changer,,je suis comme toi,toute contrariete fait flamber mes douleurs et n ayant aucun soutien,je suis en depression et suivi par une psy!mais comme te dit si bien mocouk,il faut d abord penser a toi!qd tu as trop mal, repose toi,essaye de te mettre du chaud ou tu as mal!moi, c est ce que je fais !je me suis achete des objets comme un dossard chauffant,que j utilise des que mon dos me fait trop souffrir comme ce soir!la ,je l ai car j ai souffert toute la journee,et la chaleur me fait beaucoup de bien!et puis prend soin de toi ,comme un bon bain chaud;des massages doux chez une kine,et puis nous sommes la!!pour moi,le forum est tres important !avant je n avais personne a qui parler!depuis que je me suis inscrite,je passe presque tous les jours,ca me fait du bien ,je me fais des amies qui sont toujours a l ecoute qd je vais mal!c est comme ma bouee de sauvetage!!comme je ne peus pas parler de maladie chez moi,je viens ici ,et il y a toujours quelqu un avec qui communiquer!!

alors n hesites pas,on sera toujours la pour te soutenir,que tu ailles mal et meme les jours ou ca va mieux,car les bons jours,sont aussi tres importants!

prends soin de toi et n hesites pas a venir nous parler!!

bon courage et bonne nuit!

bisoux   

accepter sa souffrance


Posté le

Cathy,

En théorie, je partage tes idées sur le fait que lorsque nous allons mal, c'est mieux de ne pas s'isoler et de venir par exemple sur le site pour partager. Certes il y a toujours quelqu'un qui répondra présent mais cela est tellement difficile, lorsqu'on est mal de faire la démarche et puis parfois, je viens et au vu de ce que je lis sur le vécu de l'une ou de l'autre, je n'ai plus envie d'écrire mes souffrances, mon ras le bol etc.... Pourtant, je ne voudrais pas me renfermer.... Je vais prendre un rdv chez un psy sur conseil d'une carénitiste ; je pense que j'en ai grand besoin... je la remercie au passage (elle se reconnaîtra...) pour les bonnes adresses qu'elle me donne, c'est important de savoir que les unes ou les autres sont satisfaites d'un kiné, d'un médecin et surtout que ces derniers sont  à l'écoute et reconnaissent la fibro... Je sais toutefois que ce n'est pas parce qu'une personne est satisfaite d'un professionnel de santé qu'il en sera forcément de même pour moi mais au moins, j'irai avec moins d'appréhension... 

En revanche lors de ces mauvais moments, je prends soin de moi : bain, massages etc... pour moi, le plus dur c'est d'aller vers les autres ; j'ai toujours peur d'ennuyer et je me dis que chacun a son fardeau à porter donc je ne veux pas en rajouter. Pourtant, je sais combien le soutien des autres est très important : un petit mot, une marque d'attention et l'on se sent exister... J'arrive plus facilement à donner (et c'est un vrai plaisir) qu'à recevoir.

"Faîtes ce que je dis mais  ne faîtes pas ce que je fais..."

Je vous souhaite à toutes et tous une bonne fin de nuit et ensuite une très belle journée

Biz

Coucou

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

Bonjour, tout comme Coucou, je pense aller voir un psy, peut-être un hypnothérapeute. Il y en a peu dans ma région (Côtes d'Armor) et j'ai peur de faire le mauvais choix mais c'est mieux que de rester sans rien faire. J'aimerais également essayer la gemmothérapie. Si quelqu'un pouvait me donner quelques conseils en ce domaine, ce serait sympa. Je n'ai jamais eu un tempérament à prendre soin de moi. C'est génétique. Mais je m'y mets petit à petit car je prends conscience que c'est très important dans la fibro. La peur d'ennuyer je connais aussi. Récemment, une "amie" m'a dit qu'à trop parler de ma maladie, je n'étais plus que cette maladie. J'ai trouvé cela dur d'autant plus qu'à ce moment précis, j'étais ma maladie. C'est vrai que nous existons en dehors de notre pathologie mais à certain moment nous souffrons tellement que nous ne sommes pas autre chose que notre maladie. Pourtant lorsque mes amis me demandent comment je vais, je n'arrive pas à mentir. Je donne de mes nouvelles en deux ou trois phrases maximum et je passe à autres chose car je ne manque pas d'humour et de joie de vivre malgré tout. 

accepter sa souffrance


Posté le

pas facile

accepter sa souffrance


Posté le
Bon conseiller

moi en ce moment je ne peux cacher que je vais mal cela se voit 

Discussions les plus commentées