https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/bpco.jpg

Patients BPCO

8 réponses

126 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Une interview intéressante sur le site web du Nouvel Observateur :

http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/La-BPCO-tue-en-silence-2000.html

Qu'en pensez-vous ?

Début de la discussion - 06/03/2013

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

C'est vrai que cette maladie est méconnue, invisible et qu'on ne fait pas toujours attention au premier symptômes (toux quotidienne le matin au moment du lever, un peu de mucus dans les poumons (crachats), essoufflement lors d'un effort (monter les escaliers, portée une charge lourde …)). A mon avis, je pense qu'arriver vers la quarantaine on devrait un avoir systématiquement un dépistage annuel (Spirométrie) lors des visites médicales du travail. Cela éviterait peut être que cette maladie BPCO soit en 2020 la 3e cause de décès dans le monde. C'est à nous les malades avec les médecins et le personnel médicale de tirer le signal d'alarme auprès des autorités qui vont bien. Et de les pousser à faire le nécessaire pour que les futurs générations ne tombent pas dans le panneau de cette maladie. Où respirer devient un enfer !

Cordi@lement

Jjj

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

Bonjour

Merci pour ce lien très intéressant. On peut aussi y trouver une video très bien faite sur la Bpco, à voir absolument. Les généralistes qui ont des patients fumeurs, surtout s'ils ont des infections respiratoires à répétition, devraient systématiquement demander une spirométrie de contrôle, quel que soit l'âge ou le sexe.

Dès que d'autres symptômes apparaissent comme l'essoufflement, la toux, perte de poids etc la maladie est souvent déjà là. Or les médecins se contentent de tout mettre sur le dos de la cigarette,("si vous arrêtez de fumer vous grossirez", "vous ne serez plus essoufflé" etc etc..) sans faire ce contrôle qui est indispensable. Il devrait être obligatoire, et annuel, passé 40 ans,, comme dit TripleJ,, que ce soit dans le cadre de la médecine du travail ou pas.

Courage à tous !

Divya

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Merci Julien pour le lien, je l'ai diffusé à tous mes amis/famille....afin qu'ils sachent ce que l'on vit, car personne ne s'en aperçoit.....ma maladie à été déclarée au moins 4/5 ans après mes premiers symptômes car je faisais des bronchites et je toussais beaucoup....il a fallu que je dise que j'étais très essoufflée pour que l'on s'affole, mais on s'est affolé plutôt du côté de mon coeur alors qu'il n'y avait rien, perte de temps....

C'est vrai que cela pourrait être dépisté plus tôt, on nous fait bien la radio des poumons facilement alors....pourquoi pas les tests de spirométrie....

Bon courage à tous,

Béa

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

Béa,

Tu sais que les radios pulmonaires on en fait plus du tout dans le cadre des visites médicales Santé au Travail en plus ces visites médicales sont maintenant  tout les 2 ans. Mais les radios plus du tout ou quand il te la prescrive c'est que tu as quelques choses aux poumons donc il est trop tard.  

Bon Courage à tous

Jjj

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

mais justement , pour moi c’était le médecin de travail qui a trouvé chez moi l'anomalie et a insisté pour aller voir cardio et pneumo

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

Bonjour tout le monde.

Effectivement l'article est très bien dans la définition de la BPCO...... mais je rajouterais.... et après ? Il serait intéressant de savoir le après lorsque sa vie continue avec cette maladie. Pour ma part, je n'ai eu aucune réponse à mes questions... la BPCO n'a pas l'air d'inquiété plus que ça le corps médical et comme je l'ai souvent senti en réponse à mes questions..... "si j'avais pas fumé toutes ces années, je n'en serais pas là....". Je suis d'accord pour qu'un test soit proposé chez les fumeurs (je suis même prête à ce qu'il ne soit pas remboursé) mais il faut savoir que d'autres agents accélères l'apparition de cette maladie. J'ai arrêté la cigarette il y a 3 mois maintenant, je me sais BPCO depuis 4 mois. J'ai une algoneurodystrophie depuis 2 ans et depuis 2 ans je suis sous opiacé pour diminuer la douleur (oxycodone puis codéine)..... opiacés qui m'ont bien soulagés d'un côté pour ma douleur mais qui ont accéléré ma BPCO, puis il y a eu un betabloquant contre l'hypertension et là encore en me soulageant d'un côté, je me suis abimée de l'autre. La cigarette y est pour beaucoup (et même pour un grand pourcentage) mais Il faut savoir que certains traitements accélèrent l'encombrement des bronches et ça on ne le sait qu'après... Merci de m'avoir lu et merci pour vos articles.

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

bonsoir,

pour la bpco,je suis atteinte depuis 7 ans!mon pneumo m a toujours dit,pour l instant ,vu qu il y a aussi la fibro,vous seule saurais le moment ou il faudra  arreter la cigarette,vous ne pouvez pas tout gerer en meme temp!et cet ete j ai vu ma soeur,que je n avais pas vu depuis trois ans,elle aussi a une bpco,avec un appareil pour respirer la nuit,et elle continuait a fumer!!!

 en novembre j ai encore fait une bronchite,et juste avant un emphyseme!j ai pris peur car un autr pneumo m a dit a ce rythme la,vous ne passerais pas par la case appareil de respi mais directement a l oxygene 24h/24!et la j ai eu tres peur!!du jour au lendemain je suis passee d un paquet et demi a 5 cigarettes par jour,et je m aide avec une vapotte!!je suis obligee d y aller douceent car depuis je suis tombee en depresion et chez moi,on fume donc dur d arreter comme ca,qd il y a des fumeurs a cote de vous!!mais c est sur,je vais encore diminuer,pour fiir a arreter!car etant deja handicapee par la fibro,je n ai aps envie d avoir en plus une bouteille d oxygene!!

 il est vrai que la bpco n est pas seulement du au tabac et je me pose la question s il n y a pas aussi un cote hereditaire,car ma soeur + moi,ca fait beaucoup?

bonne soiree a tous

bisoux .

La BPCO tue en silence
Membre Carenity
Posté le

En réponse à Cathy j'ai aussi dans mon entourage une femme de 64 ans avec BPCO et sa sœur, 59 ans, également BPCO, alors l'hérédité joue t'elle un rôle ? Ce serait intéressant de poser la question à un professionnel.

Cordialement

Divya