https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/bpco.jpg

Patients BPCO

13 réponses

331 lectures

Sujet de la discussion


Posté le

Bonjour 

Je m'appelle marcnot et en 4 ans, j'ai perdu 40% de ma capacité respiratoire. Ça me fait peur mais en même temps je n'arrive pas bien à réaliser . J'ai 64 ans et je me dis qu'à ce rythme il ne reste pas beaucoup d'années  

Début de la discussion - 21/03/2019

Inquiétude

Posté le

@marcnot Bonjour Marcnot tu en es à quel stade  ? est ce que tu fumes encore ?  Au début de la maladie j'étais à 66%  10 mois après j'avais perdu 6% et pourtant j'ai arreté de fumer et je marche presque tous les jours. C A+ Berihlomme toi je me pose des questions et je vais avoir dans moins d'un mois 66 ans 

Inquiétude

Posté le

@berihl‍ Bonjour Berihl

Merci d'avoir répondu. J'ai arrêté de fumer il y'a 8ans et demi. L'arrivée de la bpco a été insidieuse. C'est mon médecin traitant qui me l'annoncé il y'a quelques mois mais il m'a dit qu'à  ce stade ce n'était pas grave. Et il y'a un mois  la pneumologue  m'a annoncé le verdict. Je pense être un peu dans le déni. Je ne sais pas si tu as commencé une thérapie . Moi je vais digérer la pilule et m'y mettre.

Inquiétude

Posté le

@marcnot Marcnot si tu as perdu 40% de ta capacité respiratoire ton médecin ne peut pas te dire que ce n'est pas grave . Qu'est ce que ta pneumo  t'a annoncé comme verdict ? Mais si tu ne fumes plus depuis 8 ans 1/2 c'est très bien ,moi j'ai arreté il y a bientot  1 an et ma seule thérapie en dehors d'ultibro c'est la marche minimum 1/2h par jour  tous les jours si c'est possible et bouger au maximum  Après tu as les stages de réhabilitation respiratoire dans des cliniques spécialisées qui sont très recommandée et si tu es en ald  tout est remboursé .C'est sur l annonce d'une telle maladie est très difficile à accepter mais ça ne sert à rien de se voiler la face il faut réagir et préserver ce qu'il te reste de capacité respiratoire  . Je te souhaite bon courage et je suis à ta disposition pour des renseignements complémentaires dans la mesures de mes moyens  A+  Berihl

Inquiétude
1


Posté le

bonjour a tous ! je comprends votre désarroi lorsqu'on vous annonce qu'il vous reste peu de capacité respiratoire ! mais il ne faut pas se focaliser sur ce peu de capacité ! il faut surtout se dire "je vais au maximum utiliser cette capacité par tous les moyens qui me sont offerts afin de stabiliser cette capacité. Je suis moi-même bpco stade 4 avec 30 pour cent de capacité mais ce taux ne m'inquiète pas du tout. il a fallu comme vous a  m'adapter à une nouvelle vie. Savoir que je vais devoir réduire beaucoup de choses que je pouvais faire avant et que je ne peux plus.. DITES VOUS toujours "je peux faire ceci ou cela " et ne pas se dire "je ne peux plus faire ceci ou cela"

vous savez j'ai du m'adapter depuis 2 ans maintenant a l'oxygénothérapie journellement 24 sur 24 et la nuit sous vni. Il a fallu du temps et beaucoup de détermination. Une fois cela acquis j'ai décidé de vivre comme tout le monde, profiter de la vie (peu etre au ralenti mais on s'y fait) Le plus grand danger c'est de ne plus rien faire en se disant "si je vais ceci je vais attraper celà. la vie est un cadeau ! profitons en!  bon courage a vous tous !(je n'ai jamais fumé,) alors surtout ne vous culpabilisez pas ! c'est un frein pour avancer. 

Inquiétude
2


Posté le

@patsi56 Bonjour et merci Patsi pour ce message très positif c'est la meilleure attitude que l'on puisse adopter quand on à cette maladie A+

Inquiétude
1


Posté le

Je sais pas si c'est la meilleure solution mais c'est celle qui m'aide à vivre au mieux au quotidien ! c'est une maladie irréversible. On ne guérit pas de la BPCO   Mais je trouve ce forum constructif. Bonne journée

Inquiétude

Posté le

@patsi56 Bien sur que c'est la meilleure ,l'inverse serait catastrophique c'est peut etre une maladie irréversible ,et dégénérative ,mais on en meurt pas irrémédiablement ça dépend souvent de notre volonté a la combattre, bonne soirée .

Inquiétude
1


Posté le

Bonjour y a-t-il des personnes qui vive avec une personne qui a la BPCO et qui as soi des problème de nutrition ou d'alcoolisme.

Merci

Inquiétude

Posté le

 Je m'explique peut-être mal, je vais être plus clair, ma femme à la BPCO, et elle as des problème de boulimie, d'alcoolisme et de depression, peut-on obtenir de l'aide d'un organisme.

Merci