Maladie de la Goutte : tout savoir

La maladie de la goutte est une inflammation des articulations caractérisée par des douleurs et gonflements intenses aux articulations.

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Maladie de la goutte

Si elles ne sont pas traitées, les crises de cette maladie peuvent devenir de plus en plus fréquentes et douloureuses, alors que si elles sont correctement traitées, on peut empêcher leur dégradation et contrôler la douleur.

Lorsque les tissus d’une articulation sont endommagés ou affectés par une maladie, ils peuvent gonfler et devenir rouges et chauds, et faire extrêmement mal. Ce trouble correspond à une inflammation de l’articulation, c’est-à-dire une arthrite. Il existe plus d’une centaine de types d’arthrites différentes ; la maladie de la goutte est l’une d’entre elles, et touche environ un patient sur vingt parmi ceux affectés d’arthrite.

Elle est causée par des cristaux d’acide urique qui se déposent dans les articulations. Le système immunitaire ressent alors la présence anormale des cristaux et commence à les attaquer, la conséquence est que le patient souffre de douleurs articulaires et de gonflements.

Certaines personnes sont plus à risque que d’autres en ce qui concerne l’accumulation d’acide urique, et donc de la maladie de la goutte. Une alimentation trop riche peut par exemple pousser l’organisme à produire une quantité excessive d’acide urique.

L’alcool, Le surpoids, ainsi qu’une exposition prolongée au plomb, sont aussi des facteurs de risque.

En savoir plus sur la Maladie de la goutte

Les premiers symptômes de la maladie de la goutte apparaissent en général vers 40 ans, lorsque les cristaux d’acide urique commencent à se déposer dans les tissus de l’organisme, sous la peau, dans les articulations et les reins.

Ils sont alors caractérisés par la douleur, une rougeur, un gonflement et une sensibilité du gros orteil. Ce trouble s’appelle « podagre » et touche trois quarts des patients affectés de la maladie de la goutte.

Les crises d’inflammations articulaires dues à la maladie de la goutte durent quelques jours et s’améliorent sans aucune thérapie. Cependant, elles peuvent alors devenir plus fréquentes et durer plus longtemps, si aucun traitement n’est suivi.

Le diagnostic de la maladie de la goutte s’effectue grâce à l’anamnèse du patient et un examen sanguin pour contrôler le taux d’acide urique dans le sang : si l’articulation est inflammée, le médecin peut aussi prélever un échantillon de liquide, sous anesthésie locale, afin de l’examiner au microscope.

Il est possible de traiter la maladie de la goutte avec des médicaments qui :
- Soulagent la douleur : comme le paracétamol. L’aspirine est cependant à éviter car elle peut empêcher les reins d’éliminer l’acide urique.
- Diminuent l’inflammation des articulations : comme les antiinflammatoires non stéroïdiens (AINS).
- Abaissent le taux d’acide urique dans le sang : tels que le Zyloric ou le probenecid.

Sources :  Site d'information médicale sur la crise de la goutte

La communauté Maladie de la Goutte

Répartition des 144 membres Maladie de la Goutte sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Maladie de la Goutte

Répartition géographique de nos patients Maladie de la Goutte


Maladie de la Goutte sur le forum

Forum
20/05/2019 à 12:17

Un membre a réagi à la discussion Plasticité - ma fille est hyperargininémique

Forum
20/05/2019 à 08:26

Un membre a réagi à la discussion Maladie de Biermer

Voir le forum Maladie de la Goutte

Actualité Maladie de la Goutte

Voir plus d'actualités Maladie de la Goutte

Les médicaments pour Maladie de la Goutte

Médicament

ALLOPURINOL

En savoir plus
Médicament

PROFENID

En savoir plus
Médicament

TISOPURINE

En savoir plus
Médicament

BRUFEN

En savoir plus
Voir plus de médicaments