Hyperparathyroïdie : tout savoir

L’hyperparathyroïdie est définie comme étant une condition d’excessive sécrétion de parathormone (Pth), causée dans la majorité des cas par un adénome parathyroïdien sécrétant (hyperparathyroïdie primaire).

/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Hyperparathyroïdie

La maladie peut aussi être la conséquence d’une diminution chronique du calcium extracellulaire, et dans ce cas-là (hyperparathyroïdie secondaire), l’hypersécrétion de Pth correspond à une réponse physiologique qui maintient les taux calcémiques dans la norme, mais provoque en même temps l’hyperplasie des glandes parathyroïdiennes.

L’hyperparathyroïdie primaire est due dans 80% des cas à la présence d’un adénome parathyroïdien (qui est une tumeur bénigne) qui sécrète la parathormone, ou encore à l’hyperplasie des parathyroïdiennes ; l’hyperparathyroïdie est très rarement provoquée par un carcinome parathyroïdien.

L’hypercalcémie est le principal facteur pour l’apparition de l’hyperparathyroïdie, parmi un cadre symptomatologique varié ; et grâce à ce symptôme, des examens de routines permettent aujourd’hui de diagnostiquer plus précocement la maladie. Il n’existe pas une corrélation quantitative précise entre la calcémie et l’apparition des symptômes de l’hyperparathyroïdie, car il existe une variabilité très importante d’un patient à un autre. Cependant, avec des valeurs calcémiques de 11,5-12mg/dl, des troubles suggestifs peuvent se manifester, alors qu’à partir de 13 mg/dl, cela correspond à une hypercalcémie grave qui nécessite une intervention médicale immédiate. Le cadre symptomatologique de l’hyperparathyroïdie inclut : une atrophie musculaire des membres, de l'asthénie, des vomissements, des douleurs épigastriques, une chondrocalcinose, de l'arthralgie, des calculs rénaux, des néphrocalcinoses, de l'ostéoporose, des pertes de mémoire récente, une somnolence, une labilité émotionnelle et de la kératite à bande dans la cornée.

En savoir plus sur l'Hyperparathyroïdie

Un examen sanguin permet de mettre en évidence une hypercalcémie et un taux de Pth immunoréactives supérieur à la normale. De la même manière, la présence de phosphaturie plus élevée que le phosphore est aussi un indice suggestif d’hyperparathyroïdie ; d’autres examens sont cependant nécessaires afin de rechercher d’éventuelles complications au niveau des organes qui peuvent être touchés. Une scintigraphie est aussi nécessaire pour localiser avec précision les zones glandulaires à retirer chirurgicalement.

Le traitement de choix de l’hyperparathyroïdie est la chirurgie qui permet l’ablation de l’adénome ou des adénomes responsables de l’hypersécrétion de parathormone.

Sources : Rhumato.info

La communauté Hyperparathyroïdie

Répartition des 33 membres Hyperparathyroïdie sur Carenity

Moyenne d'âge de nos patients Hyperparathyroïdie

Répartition géographique de nos patients Hyperparathyroïdie


Vous souhaitez échanger avec nos membres à propos de cette maladie ?


Rejoignez les 164 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme

Hyperparathyroïdie sur le forum

Forum
18/09/2018 à 14:38

Un membre a réagi à la discussion Hyperparathyroïdie

Forum
02/09/2018 à 22:23

Un membre a réagi à la discussion Maladie d'addison

Voir le forum Hyperparathyroïdie

Les médicaments pour Hyperparathyroïdie

Médicament

MIMPARA

En savoir plus
Médicament

UN ALFA

En savoir plus
Voir plus de médicaments