Acromégalie et grossesse

Les femmes atteintes d’acromégalie peuvent, comme toutes les autres femmes, vouloir fonder une famille. Les questions qui se posent alors sont nombreuses : puis-je tomber enceinte ? Mes médicaments peuvent-ils être nocifs ? Le médecin est là pour aider les patientes à répondre à ces questions et mener à bien leur projet.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Les problèmes hormonaux associés à l’acromégalie peuvent engendrer des difficultés (impuissance, absence de désir, absence d’ovulation) qui peuvent rendre le projet de concevoir un enfant difficile.  Mais il existe des traitements médicamenteux qui permettent de normaliser le cycle et rendent possible la grossesse. Certains traitements permettent  parfois de réduire les troubles sexuels. Le médecin est là pour conseiller les femmes concernées et adapter leur suivi.

La vigilance est de rigueur pendant la grossesse

Certaines complications ont pu être observées durant la grossesse, mais essentiellement chez des femmes dont l’acromégalie n’était pas contrôlée. Par exemple, les risques de diabète gestationnel ou d’hypertension peuvent augmenter dans ce cas.
Occasionnellement, on constate aussi une augmentation de la taille de l’adénome hypophysaire chez la femme enceinte.
Le suivi étroit par un médecin est donc recommandé.

En ce qui concerne le traitement de l’acromégalie, encore un fois, c’est l’endocrinologue qui établira avec la patiente, la meilleure conduite à tenir.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 151 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie
ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

Rejoindre

C'est gratuit & anonyme