https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/trouble-bipolaire.jpg

Patients Trouble bipolaire

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

Ravie pour toi et ta petite famille Philippe. Je retire beaucoup de joie et d'équilibre avec ma famille aussi, elle me donne envie d'aller de l'avant. J'ai aussi une amie sincère (certainement bipo mais refusant de se soigner) qui me comprend, on se motive l'une l'autre, j'ai compris à un certain moment qu'il ne fallait surtout pas se désociabiliser,même si pour cela il faut rencontrer toute sorte de gens même occasionnellement. Echanger a été pour moi une porte de sortie. tout cela avec l'aide de ma psychiatre qui éclairait mon chemin je suis dans la phase de reconstruction et je voudrais dire à tous ceux qui souffrent qu'on peut s'en sortir courage!

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

Pour ne pas rester hors sujet : la sexualité est pour moi le sujet délicat difficile de s'engager tout changement me perturbe

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

le seresta a un effet négatif sur la sexualité ??????

merci de me répondre

car je me pose pas mal de questions et ce que je viens de lire

met un doute en moi sur ce médicament ??????

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

Désolée Senga j'en ai pris très peu dans ma vie, mais en tout cas efficace, et pour ce qui est de la libido c est pas franchement un aphrodisiaque!!!!! On se comprend ?

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

merci oui on se comprend mdr

je vais en parler à ma psy

bipolarité et sexualité


Posté le
Bon conseiller

Cahnasty bonjour ! je suis dans le même cas de figure que toi sauf que je suis célibataire quand je rencontre, impossible de passer le cap , ca coince aussi; impossible de savoir pourquoi, une peur laquelle? je vais peut-être moi aussi consulter ou en parler avec ma psy; à part ça je suis tout à fait à peur près "normale" haha

bipolarité et sexualité


Posté le

Moi c'était très présent sous Xeroquel quand j'étais avec mon ami. Envie parfois, mais du genre "Chéri, je fais l'étoile, fais ce que tu veux". Je me sentais tellement lourde. Incapable de me tenir sur mes jambes, d'activer mes bras, ...

Mais ça a tellement duré que maintenant, ça me bloque un peu de devoir repasser par ça avec une nouvelle personne.

bipolarité et sexualité


Posté le

Coucou tout le monde, je viens donner des nouvelles. Eh bien ça a finit par se terminer avec mon (ex) copain (depuis 1an j'ai réussit à m'en remettre). Je n'ai pas trop mal vécu notre rupture ce qui prouve bien que ce n'était pas le bon. 

Et un mal pour un bien, j'ai rencontré l'homme parfait

bipolarité et sexualité


Posté le

Bonsoir,

En effet, la bipolarité joue sur la libido, c'est un des nombreux symptômes possible de la maladie, que se soit dans l'excès ou dans l'absence.

De plus, pas mal de médicaments on aussi un effet "coupeur" de libido (j'ai pu le constater avec certains anti dépresseur notamment).

Il ne faudrait donc pas culpabiliser lorsque c'est symptômes arrivent, mais plutôt prendre vite rendez vous avec notre psychiatre car cela peut être annonciateur de passage en phase haute en cas d’excès ou de phase dépressive en cas de baisse.

bipolarité et sexualité


Posté le

Bon allez je jette un pavé dans la marre. Mon amie est bipolaire (du moins je suppose), et elle fait des choses extravagantes qui la met dans des risques de viols. Par exemple l'autre fois elle me dit qu'elle est resté trois heure à parler toute seule, de nuit,   à une demi douzaine de SDF. et quand l'un d'entre eux a voulu l'emmener dans sa chambre (logement social), elle me dit avec une petite mine de fille sage: "ho! mais j'ai dit non"..... Ma psy me dit que ce n'est pas un trouble sexuel, que c'est beaucoup plus grave que ça mais elle n'a pas voulu me dire quoi. Pulsion d'autodestruction, d'autopunition ???? ET JE NE PEUX  RIEN LUI DIRE. J'ai essayé de lui faire entendre raison et elle a pris ça très mal, en rajoutant : "et d'ailleurs, quand ils ont commencé à me toucher j'ai dit stop"...Elle a dit stop.... comme si elle avait posé un acte très bien et très vertueux. Pour l'instant elle ne veut plus me parler car je l'ai invité à aller se faire diagnostiquer. Elle me rejette pour rejeter l'évidence d'une maladie. Et puis elle a cru que je moralisais et que je la condamnais alors que je l'invitais seulement à se battre.

Discussions les plus commentées