https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

11 réponses

88 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le

Liste donnée par le magazine prescrire..

En fichier ci-joint

Début de la discussion - 02/02/2014

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le
Anti-inflammatoires : la commercialisation du nimésulide (Nexen° ou autre) a enfin cessé en FranceLes patients auraient pu être protégés plus tôt contre ce médicament pas plus efficace que d'autres mais exposant à des atteintes hépatiques graves.

Fin 2013, les médicaments à base de nimésulide (Nexen° ou autre) ont cessé d'être commercialisés en France. Comparé à d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), le nimésulide n'est pas plus efficace et expose à un risque d'atteintes hépatiques graves multiplié par 2.

Dès 2002, le nimésulide a été retiré du marché de certains pays d'Europe en raison de ce risque. S'en sont suivies plusieurs réévaluations par l'Agence européenne du médicament, à l'issue desquelles les autorisations de mise sur le marché (AMM) pour le nimésulide ont été maintenues, avec quelques restrictions d'utilisation, des obligations d'information aux soignants et la mise en place d'un suivi pour recenser les greffes hépatiques liées au nimésulide.

En France, fin 2011, sur proposition de la Commission de la transparence, les médicaments à base de nimésulide ont tous été radiés des listes de médicaments remboursables et agréés aux collectivités. Cette mesure a probablement contribué à diminuer les prescriptions de nimésulide et incité les firmes à en cesser la commercialisation en France.

Les tergiversations autour de l'autorisation du nimésulide en Europe ne sont pas rassurantes sur la volonté et la capacité des autorités de santé à protéger les patients. Il est inacceptable de laisser des patients si longtemps exposés à un surcroît de risques graves alors qu'il existe d'autres options moins dangereuses, tels l'ibuprofène et le naproxène.

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le
Comportements violents envers autrui : des médicaments parfois en causeCertains médicaments exposent des patients à un comportement violent, avec parfois des conséquences dramatiques.

Les comportements d'agressivité, de violence, ont des causes très diverses : trouble neuropsychiques tels que démence, retard mental, etc. ; origine toxique telle que cocaïne, alcool, sevrage de cannabis, etc. Certains comportements violents, y compris chez les enfants, sont parfois d'origine médicamenteuse. Sont notamment en cause les médicaments du sevrage tabagique et les neuropsychotropes : antidépresseurs inhibiteurs dits sélectifs de la recapture de la sérotonine (fluoxétine, etc.), amphétaminiques, anxiolytiques, antiépileptiques, etc.

D'autres médicaments non psychotropes sont impliqués aussi : corticoïdes, antiviraux (tels que l'éfavirenz, l'atazanavir, la ribavirine), antipaludique tel que la méfloquine, les interférons alfa, la testostérone, un antiasthmatique (le montélukast), l'insuline quand elle provoque une hypoglycémie importante, etc.

L'association d'un médicament exposant à des comportements violents avec une substance ayant cet effet, en particulier l'alcool et certaines substances illicites, majore ce risque.

Les manifestations d'agressivité exposent parfois à des conséquences graves pour le patient et son entourage. Des cas d'homicides associés ou non à des suicides ont été imputés à la prise de médicaments.

Lorsqu'un patient est traité par un médicament connu pour exposer à des comportements violents, il est judicieux d'en avertir le patient et l'entourage afin de rester attentif à des changements de comportement, en particulier à l'apparition d'une agressivité, d'une irritabilité, d'une agitation. L'augmentation du risque par l'alcool est à rappeler.

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Merci Blandi,

Intéressant

Je reçois tout çà par abonnement !

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

Tu es abonnée ?

Donc tu es au courant....des infos !!! Ca c'est super.

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

 ..Nous ne pouvons tout de même pas nous substituer au corps médical, qui ne fait pas son travail, et compulser toute cette littérature indigeste en permanence. Chacun son métier, à part de rare personne, nous ne pouvons exceller en tout et je pense que nous nous y perdrions très vite.

Sans prendre bêtement n'importe quelle médication, il faut essayer de trouver un soignant de confiance et avant d'ingérer de nouvelles molécules faire le point avec lui sur les bénéfices-risques sinon beaucoup de personnes vont arrêter aveuglément leur traitement ce qui sera beaucoup plus grave.

Rien ne nous empêche, en fonction de nos moyens, de prendre connaissance d'articles intéressant et compréhensible à la néophyte que je suis.

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

Tu as raison Chatoune, mais nous sommes acteurs de notre santé...Les personnes qui ont pris du Médiator regrettent de l'avoir fait (du moins celles que je connais et qui sont toujours vivantes!).

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

Mes posts ne sont que des infos......

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

Coucou Blandi...........Merci pour tes infos...........j'ai constaté qu'on parle du Cymbalta.........du Valdoxan pour la dépression.......et plein d'autres............toujours intéressant ce genre d'infos............bonne soirée à toi..........

les 68 médicaments à écarter
Membre Carenity
Posté le

coucou Romane et Blandi  vous parlez du valdoxan et ils en disent quoi ???????  merci de me répondre car j'en prends et moi il me convient très bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! donc je voudrais savoir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bonne soirée !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!