https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/fibromyalgie.jpg

Patients Fibromyalgie

26 réponses

198 lectures

Sujet de la discussion



Posté le
Bon conseiller

Bonjour à toutes et à tous,

Hier soir, j'ai vu ma psy et on a discuté de mon enfance.

J'ai reçu énormément de giffles en pleine figure (des allers et retours sur le visage) à partir de l'âge de 6 jusqu'à 18 ans.

Ma psy me dit que cela m'a peut-être provoqué mes douleurs surtout au cou et la fibromyalgie ainsi que la dépression.

Je vous remercie pour vos témoignages.

Amitiés. Angelina.

Début de la discussion - 26/10/2012

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

Coucou Angelina,

Pour ma part, je crois fermement qu'un choc psychologique puisse être le facteur déclenchant de la fibromyalgie !
En tout cas, avec le recul, j'en suis certaine en ce qui me concerne !

Quant aux coups reçus (gifles) en pleine croissance, on peut également penser aux conséquences !

Je suis d'accord avec ta psy

Bon courage et toutes mes amitiés 

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

Merci Gigi. Toutes mes amitiés aussi.

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

les traumatismes de l'enfance car traumatismes il y a eu!!

sont a 90/100 des cas resposable de fibro!!

mais d'en paeler cela va au moins te permettre de te liberer et de comprendre pourquoi certainnes situations de provoquent davantage de douleurs

bravo pour avoir reussit cette demarche

elle n'etait pas evidente!! continue!!!

amitiées et courage +++++

yvette

GIFFLES


Posté le

MOI MON PARCOURS J AI U BEAUCOUP DE SOUFFRANCES ENFANCEBEAUCOUP DE DE CHOSES VECUS QUE JE NE PEU PAS METTRE A PART EN PRIVE  JE SUIS UNE EX FEMME BATTUE ET JE PRECISE SANS RAISON ET JE DISAIS AUX GENS JE SUIS TOMBER DANS LES ESCALIERS POURQUOI JE LE CACHER ? IL Y EN A BEAUCOUP COMME MOI QUI NE DISAIT RIEN ET SUBISSER ALORS JE PENSE QUE LE TOUT EST BIEN LA CAUSE DE CETTE MALTRAITANCE J AI VECU DES CHOSES HORRIBLES ET JE SUIS A VEC TOUT CA EN MOI JE PENSE QUE JE DEVRAIT EN PARLER ALLEZ VOIR UN PSY OU DU MOINS EN PARLER A MON DOCTEUR IL SAIT QUE J ETAIS BATTU MAIS IL NE SAIS PAS LE PIRE  AMITIEES ET COURAGE ET IL EN FAUT DU COURAGE  HUGUETTE

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Guetteguette,

Tu sais, tout comme moi, qu'il ne faut pas garder tout ce lourd fardeau sur tes épaules !

Aller parler de tout celà avec un psy t'enlèverait, très certainement, une partie de tes douleurs !
Certes, ce n'est pas une partie de plaisir mais à l'issue de cette thérapie, ton corps te remerciera

Ce n'est que mon humble avis et je ne peux pas me permettre de juger ton comportement actuel !
A chacun(e) son ressenti et ses limites de tolérance

Bon courage, qu'elle que soit ta décision !

Bon week-end !

Amitiés

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

pou guetteguette

c'est un grand moment d'aller en parler a un psy

j'ai moi meme vecu l'horreur!!!! je suis en therapie depuis 18 ans maintenant !!je ne vivrait pas sans elle !! de je ne serais plus la ou alors folle

courage guette

je sais au combien cette demarche est douloureuseuse et combien de larmes tu y laisse dans le cabinet!!

mais je t'assure cela en vaut la penne !!! pour TOI!! rien ue pour TOI!!

il n'y a que toi qui prendre soin de TOI!! fais toi aider si tu y arrives

tu peux me joindre en mp si tu le desire!!!

bissss et courage yvette

GIFFLES


Posté le

Bonjour, pour gueguette, je vais dans le même sens, ce sera sans doute difficile à évacuer, mais la souffrance corporelle diminue quand même lorsque l'on évacue les évènements traumatiques, même si on n’arrive tjs à tout évacuer, il faut parfois du temps. Les médecins psychiatres sont remboursés par la sécu, où aller dans un CMP ( psychiatre et psychologue remboursés). Le choix  du thérapeute est sans doute difficile, il faut en parler autour de soi ( ce qui n'est pas évident non plus).

Au début, c'est difficile d'admettre d'aller voir un psychiatre, nous ne sommes pas folles, mais en souffrance psychique et ce personnel est formé à la relation d'aide, autant en profiter.

 Le corps exprime par sa souffrance ce que la parole n'a pas pu exprimer.

 Bon courage

Be Zen

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Perso j'ai reçu des giffles, mais je ne pense pas qu'elles soient la cause de la fibro.

Par contre elles ont peut-être un impact sur l'arthrose des cervicales mais pas seule auto-tamponneuse, quand je les voient aujourd'hui je rentre ma tête dans mon cou, je pense que mon cerveau n'a pas oublié certain choc, plus accident de voiture, sur que tout réunit à fait que j'ai fait ma première grosse crise d'arthrose à 27 ans.

Les giffles seules je doutes qu'elles puissent être la cause. Mais le cerveau à la mémoire des douleurs, et travail enfin dans mon corps en assimilant le ressentit pour que je puisse continuer à avancer malgrès des douleurs de plus en plus intences. Ce que j'apelle des rémissions.

Pour être plus claire, une douleur au poignet aujourd'hui doit être deux fois plus fortes qu'il y a un an pour que cela me fasse mal et que les cachets n'ai pas d'effets. Jusqu'au jour ou mon cerveau ne pourra plus m'aider car la zone apaisante sera complètement user elle aussi.

(Je ne sais pas si on a une zone apaisante dans le cerveau, là c'est vraiment mon imaginaire qui image mon ressentit.)

Voilà je pense que je suis nait avec un terrain fibromyalgique et que celle ci m'a invalidée quand le corps a eut manger tout son capital, on trouvera peut-être un traitement anti-douleur digne de se nom, mais on ne pourra pas faire du neuf avec du vieux. Par ignorance je n'ai rien fait pour ne pas user mon capital santé. Je n'en avais ni le temps ni les moyens, du coup la rupture a été soudaine.

Voilà c'est comme cela que moi je ressent cet dégradation du corps et les giffles seules ne sont pas responsables de la maladie, car ceux de ma génération et celles d'avant nous serions un nombre considérable de fibro.

GIFFLES


Posté le
Bon conseiller

Bonjour Kinou,

Je pense que l'effet des gifles était plutôt dirigé vers l'impact psychologique qu'elles puissent engendrer !
Quant à déclencher des douleurs cervicales, évidemment, tout dépend de l'intensité des gifles !!!!

Eh oui, nous avons bien une petite zone apaisante dans le cerveau, celle qui sécrète des endorphines qui nous aident à mieux supporter les douleurs !
Le plaisir, le rire, l'activité physique permettent d'en sécréter, alors ne nous en privons pas, dans la mesure du possible
Pas toujours évident

Bon courage et bon week-end à tous !

Amitiés.

Discussions les plus commentées