Vivre avec une maladie de Crohn

Quelques conseils sont importants pour les malades de Crohn, notamment l'arrêt du tabac et une alimentation équilibré.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le principal conseil pour les patients atteints de maladie de Crohn est de cesser de fumer (si le patient fume). L’arrêt du tabac a en effet un impact majeur scientifiquement prouvé sur l’évolution de la maladie puisqu’il permet de diminuer très nettement le risque de complications et notamment de chirurgie.

Les conseils aux patients atteints de MICI concerne particulièrement l’alimentation.



Lors des poussées, il peut être bon de diminuer la consommation de fibres et de lactose. Leur effet négatif en cas de poussée est en partie lié à une action sur la flore intestinale.

Cette modification de l’alimentation doit s’appliquer uniquement lors des poussées. En effet, si ce régime particulier est respecté trop longtemps, des carences peuvent apparaître : il est essentiel de suivre un régime équilibré et varié.

Les lésions intestinales peuvent causer une malabsorption : les nutriments, en particulier les protéines, minéraux et vitamines, sont trop peu assimilés et engendrent des carences. Il peut alors être nécessaire d’envisager des suppléments.

Il n’existe pas de prévention spécifique des MICI du fait de l’absence de cause précisément identifiée.

Maladie de Crohn et vie personnelle

Contrairement aux idées reçues, les grossesses sont possibles pour les patientes atteintes maladie de crohn. Cependant, on déconseille la conception en période de poussées. En période de rémission prolongée, la grossesse n’est pas contre-indiquée et les malformations congénitales ne sont pas plus fréquentes que dans la population générale.

Le seul risque existant est une légère prématurité et/ou un faible poids de naissance. Ce risque est faible quand la maladie n’est pas active, mais il augmente lors d’une poussée. Une surveillance médicale et obstétricale renforcée doit alors être mise ne place.

Si la patiente est en poussée au moment de la grossesse, les symptômes peuvent s’accentuer (1/3 des cas), régresser (1/3 des cas) ou stagner (1/3 des cas).

Article rédigé sous la supervision du Dr Harry Sokol, MD, PhD. Service de Gastroentérologie et Nutrition, Hôpital Saint-Antoine, Paris

Dernière mise à jour : 28/11/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Harry Sokol, Gastro-entérologue et hépatologue

Service de Gastroentérologie et Nutrition, Hôpital Saint-Antoine à Paris, spécialisé dans le rôle du microbiote dans l'immunité.

>> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Maladie de Crohn