Causes et facteurs de risque du cancer du sein

Il n’y a aucune certitude sur les causes exactes du cancer du sein. Toutefois, certains facteurs de risque ont été identifiés.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360



Parmi les facteurs de risque du cancer du sein on retrouve:

- L’âge : le risque de cancer du sein augmente progressivement avec l’âge. Cependant, le cancer peut survenir à des âges très différents.

- Le pays : la prévalence du cancer du sein est bien plus élevée dans les pays d’Europe de l’ouest et d’Amérique du Nord que dans les pays en développement.

- Antécédents personnels ou familiaux de cancers ou d’affections du sein : Deux gènes de prédisposition en particulier ont été identifiés dans la survenue du cancer du sein : ce sont les gènes BRCA1 et BRCA2 pour BReast CAncer (cancer du sein en anglais). Lors de la mutation de BRCA1, le risque de développer un cancer du sein au cours de la vie est de 60 à 70%. Il s’agit donc d’une prédisposition génétique mais cette mutation n’entraîne pas systématiquement un cancer. Ces cancers héréditaires ne représentent que 10 à 15% de l’ensemble des cancers du sein.

- Mode de vie : L’excès de poids et l’obésité sont des facteurs de risque de survenue d’un cancer du sein après la ménopause. En outre, une consommation d’alcool au-delà de 2 verres par jour et un tabagisme régulier augmenteraient également le risque de développer un cancer du sein.

- Des règles précoces ou une ménopause tardive : Les femmes qui ont eu leurs règles jeunes ou qui sont entrées en ménopause tardivement ont un risque légèrement accru de cancer du sein du fait de leur exposition plus longue aux hormones sexuelles.

- La contraception orale : Le risque serait légèrement augmenté pendant la prise de contraception. Ces hormones contraceptives pourrait contribuer à la prolifération des cellules cancéreuses déjà présentes dans le sein.

- L’absence de grossesse ou d’allaitement : Pour une femme qui n’a jamais été enceinte, ou qui l’a été tardivement (après 40 ans), le risque de cancer du sein est augmenté. En revanche, les femmes qui ont allaité au total pendant plus d’un an ont un risque de cancer du sein légèrement plus faible que celles n’ayant pas allaité.

Article rédigé sous la supervision du Dr. Marc Espié, responsable de l'unité fonctionnelle des Maladies du Sein à l'hôpital St Louis à Paris.

Dernière mise à jour : 01/11/2019

avatar Équipe éditoriale Carenity

Auteur : Équipe éditoriale Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Qui a revu : Marc Espié, Oncologue

Le docteur Espié est oncologue et responsable de l'unité fonctionnelle des Maladies du Sein à l'hôpital Saint Louis à Paris depuis les années 2000. Il milite pour une meilleure prise en charge pluridisciplinaire des... >> En savoir plus

Actualité - Cancer du sein