Hygiène de vie et cancer du sein

Une hygiène de vie correcte contribue à réduire drastiquement le risque de développer un cancer du sein.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

En effet, des études ont ainsi prouvé qu’adopter une hygiène de vie saine peut éviter l’apparition d’un cancer du sein sur trois.

Afin d’atteindre cet objectif important et prévenir ainsi l’apparition du cancer du sein, les règles a adopter sont très simples et concernent de différentes manières :

- Le régime alimentaire ;
- L’activité physique ;
- Les mauvaises habitudes, c'est-à-dire les habitudes qui procurent du plaisir mais qui sont dangereuses pour la santé comme le tabac ou encore la consommation d’alcool ;
- La santé psychologique ;
- Le sommeil.

Le régime alimentaire
Avoir un régime alimentaire varié et équilibré. Cela ne requiert pas beaucoup d’efforts : il suffit d’être un peu attentif à son régime alimentaire et d’essayer de ne pas mener une vie trop sédentaire. En effet, maintenir son poids de forme n’est pas seulement un critère esthétique, c’est aussi une manière d’éviter l’apparition de nombreux cancers.

Par exemple, on peut réduire le risque de cancer en suivant le régime alimentaire méditerranéen traditionnel. De plus, il ne faut pas oublier qu’un régime alimentaire varié et équilibré est également la base de la prévention des maladies cardio-vasculaires, et permet ainsi de vieillir en bonne santé. En plus de la qualité de son régime alimentaire, il est aussi nécessaire d’être attentif à la quantité : il est important de ne pas exagérer avec l’apport calorique qui doit être relatif à l’âge, le poids, le type d’activité physique pratiquée, et d’autres facteurs propres à chacun.

Limiter les risques de cancer du sein par une vie saine

Pratiquer une activité physique régulière
Pratiquer une activité physique régulière n’implique pas de se transformer en sportif de haut niveau : il suffit en effet d’effectuer une activité physique modérée de plus de 30 minutes par jour, au moins cinq jours par semaine. Ce type d’activité physique peut comprendre, par exemple, une promenade dans un parc, la montée des escaliers à pieds plutôt que de prendre l’ascenseur, ou encore aller au travail en vélo.

Éliminer le tabac et réduire l’alcool
Une étude récente a en effet démontré que les femmes qui boivent plus de 2 verres de vin par jour ont 75% de risque en plus de contracter un cancer du sein. 

Le rôle de la santé psychologique
Un des facteurs qui favorise la dégénération tumorale est l’inflammation caractérisée par les cytokines, des molécules pro-inflammatoires produites par les mastocytes, responsables non seulement de l’inflammation aiguë, mais aussi de sa chronicisation.

Plus l’organisme est littéralement inondé de molécules inflammatoires, plus le cerveau est ralenti dans son activité et est exposé à la dépression, qui n’est pas seulement un « nuage noir » d’énergie négative au-dessus de la tête, mais est aussi une condition médicale biologiquement précise.

Cette multiplication des inflammations augmente alors la vulnérabilité face au cancer du sein. Ainsi, l’état psychologique, c’est-à-dire le stress, l’anxiété, ou encore la dépression, induisent sur l’apparition du cancer du sein.

Avoir un sommeil régulier
La carence chronique de sommeil est un facteur de stress biologique extrêmement puissant car elle augmente le cortisol et l’adrénaline, responsables de l’augmentation des inflammations, qui elles-mêmes induisent l’apparition du cancer du sein.

Dernière mise à jour : 23/11/2018

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Cancer du sein