Cancer du sein et alimentation

Une alimentation équilibrée peut aider à prévenir la formation de cancer du sein et également aider, en complément du traitement, à lutter contre la maladie.
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le cancer du sein se traite grâce à un diagnostic le plus précoce possible, des thérapies médicales, mais surtout par la prévention. Et la meilleure façon de prévenir un cancer du sein passe par une alimentation et une hygiène de vie saine.

Il existe des aliments de tous les jours, qui sont naturellement efficaces dans la prévention du cancer, mais qui ont aussi des vertus curatives, à associer aux thérapies médicamenteuses :

• Les champignons : surtout les champignons de Paris, qui sont capables de contrôler le développement d’une tumeur grâce à leur capacité d’inhiber l’aromatase. L'aromatase est l’enzyme responsable de la biosynthèse des œstrogènes qui peuvent être à l’origine du cancer du sein. Les champignons agissent alors comme un traitement hormonal naturel, s’ils sont consommés régulièrement.

• Les myrtilles : grâce à leur quantité élevée en antioxydants, elles sont en mesure de prévenir efficacement la propagation des cellules cancéreuses dans le sein.

• La grenade : elle contient, tout comme les champignons, des substances capables d’inhiber l’aromatase.

• La cannelle : elle peut stopper la protéine sécrétée et développée par le cancer. Plus précisément la cannelle empêche l’angiogenèse (le processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux préexistants), qui est impliquée dans la croissance des tumeurs.

• L’huile de pépins de raisin : elle est aussi connue pour sa capacité à inhiber l’aromatase.

L’importance de l’alimentation pour les personnes traitées pour un cancer

Avoir une alimentation équilibrée lorsque l'on suit un traitement du cancer du sein est très important. En effet, une alimentation adéquate accroît non seulement l’efficacité du traitement, mais réduit aussi ses effets secondaires en permettant au patient d'avoir une meilleure qualité de vie.

Il est de plus très important que l’alimentation n’interfère pas avec le traitement du cancer du sein et qu’elle soit saine et légère pour favoriser l’épuration des organes, comme le foie et les reins, soumis à rude épreuve avec la toxicité de la chimiothérapie.

Les aliments les plus indiqués dans le cas notamment d’une chimiothérapie sont les fruits et légumes. On retrouve parmi eux les carottes, le fenouil et le céleri, qui sont dotés de grandes propriétés dépuratives, qui vont permettre de « nettoyer » régulièrement notre corps. 

Consommer de la viande d’animaux ou des aliments riches en œstrogènes peut favoriser le développement de certains types de cancer et notamment celui du sein. Il est donc important de limiter la consommation de protéines de provenance animale, en prévention du cancer du sein.

Malgré tout, il est fondamental d’associer une alimentation variée et équilibrée avec une activité physique régulière afin de pouvoir profiter de tous les effets bénéfiques possibles dans la prévention du cancer du sein.

Sources : Inserm

Dernière mise à jour : 14/12/2017

avatar Équipe éditoriale de Carenity

Auteur : Équipe éditoriale de Carenity, Rédaction

L'équipe éditoriale de Carenity est composée de rédacteurs expérimentés et spécialistes du domaine de la santé qui ont pour objectif de proposer une information impartiale et de qualité. Nos contenus éditoriaux sont... >> En savoir plus

Fiches maladies

Actualité - Cancer du sein