Symptômes du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate ne donne aucun signe lorsqu’il est au stade où on peut le guérir. En revanche, les signes apparaissent lorsque le cancer est déjà à un stade bien avancé
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg

Les symptômes sont partagés avec deux autres maladies : la prostatite (inflammation de la prostate) et l’hypertrophie bénigne de la prostate, également appelée « adénome prostatique ». Ces pathologies sont nettement plus fréquentes que le cancer de la prostate, ce qui peut nuire au diagnostic.

Les symptômes du cancer de la prostate sont peu spécifiques.

Les symptômes proviennent de l’augmentation du volume de la prostate qui empêche le passage de l’urine par compression de l’urètre. Cependant, le cancer se développant le plus souvent en périphérie, la compression n’est pas systématique et le cancer est alors silencieux.

Concernant les troubles de la miction (la miction est le fait d’uriner), ils sont trop souvent associés à tort au cancer de la prostate. En effet ces troubles sont bien plus souvent la cause de l’adénome de la prostate.

Des troubles de l’érection ou de l’éjaculation (douleurs) peuvent également être retrouvés dans le cancer de la prostate.

Enfin, le cancer est parfois révélé par des douleurs osseuses dues à la présence de métastases dans les os : le cancer est alors à un stade déjà avancé.

Article rédigé sous la supervision du Pr. François HAAB, chef de service urologie de l'hôpital Tenon à Paris, membre du conseil scientifique de l'Association NAtionale des MAlades du CAncer de la Prostate (ANAMACAP).

Commentaires

S’inscrire pour laisser un commentaire