Traitement du cancer colorectal

Les traitements sont variés, et dépendent de l'emplacement du cancer et de son stade
/static/themes-v3/default/images/default/info/maladie/intro.jpg?1516194360

Le cancer colorectal est traité principalement par la chirurgie : en fonction de la localisation de la tumeur, on procède à une intervention partielle ou, dans les cas les plus graves, à la suppression totale de la partie du côlon ou du rectum concernée.
En comparaison aux interventions chirurgicales destructrices effectuées jusqu’à quelques années en arrière, la chirurgie du cancer colorectal est devenue de plus en plus conservatrice.

La colostomie est une opération chirurgicale : ce n’est que chez les personnes très âgées, ou à haut risque, que l’on procède à une colostomie (c'est-à-dire à l’ouverture de l’intestin sur la paroi abdominale avec la création d’un anus artificiel, une ouverture qui permet de recueillir les selles). Dans ce cas là, la réhabilitation autant physique que psychologique, joue un rôle fondamental pour les patients qui portent une stomie. La radiothérapie préopératoire peut, dans certains cas, réduire le volume de la tumeur, permettant alors des interventions chirurgicales qui conservent l’orifice naturel. Lors de la suppression du rectum, il est possible des créer une poche avec une autre partie de l’intestin (L’iléostomie), afin de permettre au patient d’éliminer les matières fécales de manière naturelle : cette intervention est possible seulement si le cancer n’a pas touché le sphincter anal. La chimiothérapie joue un rôle crucial dans les cas de cancers colorectaux avancés et inopérables, mais pas seulement. Récemment, plusieurs études ont été menées pour évaluer l’efficacité d’un traitement chimiothérapique adjuvant, c'est-à-dire effectué après l’intervention chirurgicale pour diminuer le risque de rechute : les premiers résultats à disposition sont positifs. Les résultats sur la thérapie néo adjuvante, c'est-à-dire effectuée avant l’intervention chirurgicale pour réduire la dimension de la tumeur et faciliter le travail chirurgical, sont aussi positifs. Enfin, dans le traitement du cancer colorectal, la radiothérapie pré et postopératoire, selon les indications, a un rôle très important : il a ainsi été démontré que la radiothérapie est en mesure de faire diminuer les récidives locales et de prolonger la survie.

Les thérapies ciblées contre le cancer colorectal

Les thérapies ciblées ne sont utilisées pour le moment qu'au stade métastatique du cancer. Le Bevacizumab est un anticorps monoclonal, dirigé contre la protéine VEGF. Il est indiqué comme traitement du cancer colorectal avancé en association à la chimiothérapie.

Le Cetuximab et le panitumumab sont des anticorps monoclonaux dirigés contre le récepteur EGFR. Ils ont été homologués pour une utilisation avec l’Irinotecan ou l'oxaliplatine (une chimiothérapie classique) chez les patients ayant le gène KRAS non muté.

Vous souhaitez en savoir plus concernant cette maladie ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme