Fatigue continuelle : des idées ?

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@DOMAINEDUCROS‍  

J’ai demandé une mise en disponibilité pour quitter le public, si des fois je changeais d’avis pour revenir... mais je ne pense pas. 

On vit dans l’Essonne (91), mon mari et moi avec notre chat et notre chienne. Les enfants, je vais peut-être choquer quelques uns mais « un enfant me condamnerait à la vie » : je ne pourrai pas mettre fin à ma vie en laissant un enfant derrière. Du moins, c’est ce que je pense à ce jour. La maternité n’a jamais été un but dans ma vie (je me suis même dit pendant des années que je n’aurai jamais d’enfant) mais mon mari veux être père... Un autre problème, bref...

Quant à la famille, moi aussi c’est mitigé comme toi. Parfois je dois expliquer que la dépression est une maladie comme tout autre maladie, on ne choisit pas d’être malade. Une personne croit qu’il faut « juste de la volonté » pour me sortir de là. Une autre a dit (avant de savoir que j’étais dépressive) : « de toute façon, les TS c’est juste une façon d’attirer l’attention c’est tout ! ». Mais il faut dire aussi que toute ma famille n’est pas au courant, je ne crois pas que quand on est hospitalisé pour TS, on aime le crier sur tous les toits...

Des personnes de ma famille m’ont grondées après ma 1ère TS car ma tante s’est battue contre un cancer et moi, des années après, je veux me supprimer. C’était violent psychologiquement, car je n’ai pas eu de questions comme : « ça va maintenant ? » ou « pourquoi tu en es arrivée là ? ». Donc après ça, c’était clair, les seules personnes que je mets au courant de mon état de santé sont mon mari, mes parents, mes frères, mes plus proches amies et basta. 

20ans quand même ! Ton mari a essayé de te soutenir, il n’y arrivait pas ? C’est ça ? Ou il n’a jamais compris ? 

Si je ne me trompe pas, si j’ai bien compris, ta maladie s’est déclarée quand vous étiez déjà en couple... Si c’est bien ça, on est dans 2 cas de figures différents. 

C’est vraiment horrible d’être malade et d’être quittée parce qu’on est malade, double peine ! Je t’admire de t’être relevée de ça. Moi franchement, j’aurais abandonné. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

Ma maladie a toujours été là mais je ne le savais et personne ne s'en est aperçu. À 48 ans, grosse dépression, clm, hospit, déclarée borderline, rupture avec mon conjoint, reprise à mi temps thérapeutique, déménagement, vis seule avec ma fille, ça se passe mal, je de compense grave et depuis hospit depuis 14 mois. J' espère sortir au printemps. Reconnaissance rqth. Ma fille partie à l'étranger. J'ai donné mon chat que j'adorais, plus de voiture, plus de boulot, permis en suspend, pas d'amis, pas de copain, juste ma mère de 74 ans et 2 sœurs. Les autres frères et sœurs éparpillés dans la France. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@DOMAINEDUCROS 

Je ne sais pas quoi dire, je n’ai plus de mot. 

Cette maladie fait de sacrés dégâts, je suis vraiment peinée pour toi.

Ils te traitent bien en hospit ?  

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@N.A.Infirmière Oui, quand je suis dans mon bureau, boh je n'ai pas l'énergie pour travailler, à moins de boire un bon café ( ce qui est contre-indiqué par la psy à cause de l'anxiété )...et encore, ce n'est pas gagné. 

Pour l'année prochaine, eh bien je commencerai à chercher du travail ailleurs à partir de janvier. Mais...ça me terrorise. Je ne le sens pas, d'aller bosser ailleurs, tout était bien là où je travaille actuellement. Je ne veux pas partir, d'ailleurs ce serait bête, parce que je connais les lieux, les gens, je connais la maison...Si je partais, je ferais quoi...??! J'aurai deux ans pour trouver du travail...

L'anxiété me bouffe la vie. Surtout en ce moment avec le virus. 

Moi j'aime mon travail, mais il y a des dysfonctionnements au niveau de la communication, c'est sporadique, irrégulier, et j'ai toujours eu peur de la hiérarchie, depuis une malheureuse expérience d'enseignement en collège...après laquelle j'ai fait une TS et fini à l'hp...

Bonne journée ! Bon courage! 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@DOMAINEDUCROS 

Hooooo...quel parcours! C'est tellement triste...! Donner son animal, moi je ne pourrais pas. Ce serait...Ah non, c'est impensable! C'est comme si je devais donner mon chien...! Impossible. 

C'est tellement horrible ce que la maladie peut entrainer...

Courage. Malgré tous vos déboires. 

A bientôt.

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@Origan11 

Exactement ! Je pense tout à fait comme toi ! 

Mon chat et ma chienne représentent beaucoup plus pour moi que certaines personnes de ma famille, oui j’ose le dire... Ils sont toujours là, ne jugent jamais et leur amour pour moi est INCONDITIONNEL et POUR TOUJOURS. 

L‘être humain peut changer d’époux/épouse, peut renier ses enfants etc. 

L’animal ne déçoit jamais (sous réserve qu’il soit éduqué correctement et comblé d’amour évidemment). Moi j’ai plus d’amour pour les animaux que pour les êtres humains. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

Oui en hospit, ça va sauf les 4 mois de confinement sans sorties ni visites et ça recommence après demain. C'est la prison, il vaut mieux travailler. Ce qui me fait peur, c'est quand je vais sortir et me retrouver seule chez moi, sans moyens de transport et sans boulot et la précarité qui s'annonce si je ne suis pas reclassée faute de poste vacant. Je passerai en demi traitement et ça je ne le conçois même pas et l'invalidité encore moins. Mais j'ai 51 ans. Je pense qu'ils vont essayer de se débarrasser de moi d'une manière ou d'une autre. C' est flippant car je vais vivre ça toute seule. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

alors qu'enfin maintenant, les aides soignantes du public ont un salaire correct. Moi, j'ai travaillé pendant les mauvaises années et j'ai bossé dur. Je trouve ça pas juste s'ils m'ejectent alors que je leur ai donné mes plus belles années, jamais de Noël avec ma fille, jamais présente à ses anniversaires, au boulot 3 week-end sur 4,sous effectifs, personnel non formé, devenue ASG mais sans la prime et j'en passe. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@DOMAINEDUCROS 

Je compatis, aide-soignants/infirmiers et la cadence qu’on nous impose, toujours plus de patients avec moins de matériel et moins de personnel !!! 😤😤😤

J’espère fort qu’ils vont vous reprendre... comme vous dites si bien « avec tout ce que vous avez sacrifié pour cette profession ! », ils vous le doivent bien... 

Je n’imagine même pas le confinement en tant que patient, ça a dû être HORRIBLE !!! Je pensais beaucoup à eux personnellement, plus qu’à ceux qui continuaient à trimer comme nous. 

Fatigue continuelle : des idées ?


Posté le

@N.A.Infirmière Oui, mon chien ne m'a jamais fait de mal, il m'a accepté comme je suis, et c'est bien le seul, hélas...Pourtant je lui en ai fait baver, parce que je suis un nerveux, mais d'un autre côté, j'ai été proche de mon chien, très proche, depuis toujours. Je l'aime énormément.

Discussions les plus commentées