Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante

/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Troubles du comportement / Maladies mentales

82 réponses

1 455 lectures

Sujet de la discussion



Posté le

Bonjour,

Née en 1982, je souffre de troubles anxieux généralisés (TAG), de Troubles de l'humeur (dysthymie, avec évolution dépressive chronique) et d'un important trouble d'anxiété sociale évoluant de la personnalité évitante ("je asociale, inadaptée, je suis comme ça et je m'adapte") à la phobie sociale invalidante ("j'ai peur de toutes les situations m'exposant au regard des aux autres et je suis en grande souffrance, je voudrais changer mais j'ai peur, je suis nulle etc".

Le trouble de la Personnalité évitante est une sorte de sentiment diffus de ne pas être "adapté" à la société, pas "à la hauteur" des attentes de celle-ci. On est "hypersensible". Ce trouble conduit souvent à éviter les situations impliquant éventuellement le risque d'être critiqué ou évalué par autrui (on pense que ça sera de toute façon négatif, alors à quoi bon?). On est réticent à nouer des relations avec d'autres personnes, à moins d'être sûr et certain de ne pas être rejeté (preuves difficiles à trouver, même auprès de sa propre famille). On a tellement peur d'avoir honte! Ou d'être ridicule... ou les deux.

On est donc anxieux face aux autres et on se replie sur soi, tout en trouvant de "bonnes" raisons à ça. Parce que le principal trait de ce trouble c'est qu'on pense qu'on est "comme ça", que c'est dans notre personnalité et qu'on ne pourra rien y changer. Du coup ça limite l'accès aux soins, même s'il existe une souffrance psychique marquée. Et même le patient n'abordera pas ses ressentis face aux thérapeutes, justement de peur d'être ridicule ou "faible" etc.

Quand on souffre de trouble de la personnalité évitante, on considère souvent que notre douleur psychique vient des autres, du monde, du "système". On essaye de rationaliser ses réactions anxieuses aux situations sociales. Et comme la souffrance vient de la vie qui nous est extérieure, et bien on l'évite. Du coup on reste à un niveau d'anxiété supportable, voire inexistant, juste parce que on évite tout ce qui serait susceptible d'entraîner de l'anxiété. Mais ce n'est pas conscient.

♦♦♦

Quand on commence à prendre conscience des choses, du fait que cette souffrance est "anormale" et qu'on souhaite changer, on entre dans l'anxiété sociale (tolérable) voire le trouble Phobie sociale.

Le trouble de la personnalité Phobie sociale se manifeste par des troubles anxieux sévères lorsque le sujet est confronté à une situation sociale voire potentiellement sociale. Le sujet est parfaitement conscient de l'aspect irrationnel et disproportionné de son angoisse face à la situation, mais c'est plus fort que lui. Il a conscient d'être malade et voudrait cesser de souffrir. Souvent il a des comportements d'évitement (conscients) des situations anxiogènes et parfois il parvient à mettre en place des attitudes de contournement (se faire accompagner, n'aller que dans des endroits "connus", etc).

C'est une maladie très dure, très invalidante.

J'ai longtemps oscillé entre la personnalité évitante et la phobie sociale. C'est à dire choisir de vivre dans le déni ou bien regarder la vérité en face et accepter de me faire aider (quelle horreur!!! quelle honte!!!).

Il y a maintenant cinq ans, après avoir vus se succéder les uns après les autres des psys (psychologues, psychiatres, pédopsychiatres, infirmières scolaires etc...) qui ne me comprenaient pas, années après années... c'est mon médecin généraliste qui a posé le diagnostic.

Plusieurs psychiatres ont confirmé, tests à l'appui, la maladie.

Je ne peux pas la détailler dans un seul billet.

L'excellent site Internet AnxiétéSociale  en donne une description très détaillée.

♦♦♦

En ce qui me concerne je souffre à la fois d'anxiété d’interaction et d'anxiété de performance. C'est très douloureux psychiquement et physiquement. La phobie sociale entraîne des troubles anxieux généralisés, qui provoquent eux-mêmes des somatisations diverses.

Bref.

Je souffre de phobie sociale invalidante.

Début de la discussion - 05/05/2014

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

je me reconnais parfaitement dans cette description... je n'évolue plus avec mon Psychiatre. j'ai cessé de le consulter....

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

en 2007 j ai eu une crise de panic  j'etais tres malheureuse car j'adorais sortir, je prend de lexomyl j'essaie de m'en debarrasser par l'acupunture le sport et taichi j'ai beaucoup de mal ds les transports. j'essaie de vivre avec, j'aimerai essayer l'hypnotherapie.

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

Il paraît que les TCC (thérapies comportementales et cognitives) marchent bien, mais la répartition des thérapeutes formés à ce genre de techniques est très inégal sur le territoire français (quid des autres pays francophones?).

Après toutes les techniques de lâcher prise, relaxation, méditation, hypnose, sophrologie... sont conseillées.

Mais pour l'instant je ne suis pas en état. Ma dépression réactionnelle à la maladie de mon mari (neurologique, incurable, à évolution rapide) me "bouffe" mes capacités à m'occuper de moi. Je suis toujours sur le qui vive, disponible, prête à répondre à sa dépendance croissante. C'est épuisant.

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

La phobie sociale me perturbe car il y a tant d'activites qui me plaisent...atelier d'ecriture, chant chorale etc...

Je reste chez moi et j'anule tout

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

moi aussi : je reste chez-moi et sort le moins possible...ma vie sociale n'existe que grâce au réseaux sociaux...

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le
Bon conseiller

Bonsoir à tous,

cela m'arrive aussi, je suis une anxieuse pathogène déjà, mais j'ai eu de grosses crises d'angoisses au point de ne pouvoir sortir, blocage, parfois d'un coup, je me prépare à partir et hop impossible et sa même pour aller chez un un ami donc pas un rdv important ou anxiogène, la foule m'angoisse aussi et les lieux clos, magasins, grandes surfaces me stressent, donc j'essais d’êtres rapide, je n'aime pas le bruit, source de stresse aussi, donc j'ai toujours sur moi mon lexomil et en cas ou je sent l'angoisse montée si je dois sortir je dois en prendre un demi, j'évite évidament au grand maximum d'en prendre car c'est addictif et je ne veux pas que sa devienne automatique

Je me force parfois à faire ce que j'ai à faire sans en prendre et si dehors je me sent mal, je le prend.

J'essaie de m'aérer, aller dans des endroits calmes et pas trop peuplé (pas évident la ou j'habite...) je prend mon vélo c'est mon moyen de transport, je ne supporte pas les transports en communs, je ne l'est prend quand cas de force majeur.

Bonne continuation et courage

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

Lilith Tu as tout mon soutien en esprit

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le
Bon conseiller

Bonjour et merci Segolinette, c'est réciproque 

bonne journée 

Phobie sociale - Anxiété sociale - Personnalité évitante


Posté le

Je suis également personnalité évitante et "résistante à la TCC", qui n'a eu que des effets minimes... J'ai un nouveau psy pour tester un autre type de prise en charge, on verra bien ce que ca donne. Bon courage à tous

Discussions les plus commentées