/static/themes-v3/default/images/default/home/bg-generic.jpg?1516194360

Patients Stress

15 réponses

173 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Comment s'est passé votre diagnostic ? Dans quelles circonstances les médecins ont-ils détecté votre maladie ? Quels examens avez-vous fait ? 

Merci d'avance pour votre témoignage qui sera très utile à l'ensemble de la communauté.

Début de la discussion - 27/02/2013

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

+1

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Bonjour,

Je relance le sujet.

Merci.

Julien

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

moi ça a commencer en 2001. Paralisie du cote droit du haut en bas, j'ai perdu la marche, la parole,hospitalisation a  lariboisiere pendant 2 semaines. Apres scanner, irm,  pulsion lombaire et 5 jours de solumedrol je suis rentrer a la maison avec la cortisone en comprimés, kine et 3 mois d'arret...Apres tout ça l'hopital m'a dit que c'etait surement une maladie inflamatoire et qu'ils ne savait pas plus. Voila jusqu'a janvier 2013 j'ai été tranquille et ça a recomencer mais pas trop fort. Mon neuro a fait le diagnostique avec un irm. J'ai fait 3 jours de solumedrol et 3 semaines d'arret. Mais la c'est tres dur je fatigue tres vite... Pour l'instant pas de traitement de fond, que du mantadix pour la fatigue.

A bientot

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le

en 2010 j'ai vécu un gros problème professionnel ( notion de harcèlement moral) j'ai commencé à moins bien dormir manger et me sentir de plus en plus mal ,boule au ventre omniprésente , crise d'angoisses et début d'attaque de panique , j'ai été mise en arrêt maladie car effondrée complètement et dans l'impossibilité de sortir de chez moi sans me sentir défaillir. Mon médecin traitant le médecin du travail ont  diagnostiqué une dépression anxio-dépressive post traumatique.Mise sous antidépresseur et anxiolytique , j'ai commencé alors une thérapie par EMDR qui a permis de poser les choses ,les mettre à distance , maintenant je suis en psychothérapie classique .je commence à peine à avoir une vie "normalisée" dans le sens où je recommence à sortir hors de ma zone de sécurité (proche de mon domicile) mais c'est encore difficile car démarche pas encore spontanée et insouciante !!!!!

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

En 2001, suite à une impression d'ébriété constante, après avoir convaincu (au bout de trois consultations) que ce n'était pas psychosomatique ( à l'époque je préparais un concours en travaillant...)j'ai fait une IRM du cerveau et premier rendez vous avec un neuro qui m'a dit que je mourrais dans quelques mois ( mais sans douleur, en tombant dans le coma: humour?!?!)et serais aveugle d'ici quelques semaines (  je me suis entrainée à composer le numéro des pompiers dans le noir plusieurs fois!!!) car j'avais des kystes ( non cancéreux) au cerveau: ma seule alternative était l'opération du cerveau! DANS CE CAS ON N A PAS VRAIMENT LE CHOIX

Récidives en 2003 puis 2011 : ce sont des dilatations kystiques géantes des espaces de Virchow Robin qui, chez d'autres n'ont pas les effets aussi gênants que chez moi ( paralysie, pertes d'équilibres...), d'après mon nouveau neurologue ( je prenais des anti -anxyolitiques avant d'aller consulter le premier, tellement j'avais peur!) les effets ( mis à part les soucis d'équilibre) dépendent du moral!

COMMENT GARDER ET MAITRISER SON MORAL AVEC CA????

J'avoue avoir un peu dévier, je me suis lâchée mais c'est pour savoir si vous comprenez ma terreur et avez déjà vécu de tels moments aussi?

Votre diagnostic
1

Membre Carenity
Posté le

Bonsoir,

suite à un gros choc émotionnel, je suis tombé malade du jour au lendemain en juillet 2002. Le lendemain matin à mon réveil, je savais que quelque chose était différent en moi, mais je ne savais pas quoi. Ensuite mon premier symptôme fût le dédoublement de la personnalité (je ne souhaite ça à personne). Pendant 2ans la maladie a évolué jusqu'à que l'on me montre à un psy en octobre 2004. Il ma dit que j'étais bipolaire, mais j'ai su par hasard qu'il doutait concernant son diagnostique. Finalement on m'a diagnostiqué borderline grave avec dédoublement de la personnalité il y a près de 4-5 ans. Pathologie encore peu connue, très difficile à vivre à la fois pour celui qui l'est, ainsi que pour l'entourage, c'est très difficile d'être compris (et ce, peu importe la pathologie). Mais peu importe ce pour quoi on est diagnostiqué, il faut se raccrocher à ce qu'il y a de positif (même si ce n'est pas facile), et tenir bon, car on ne sait pas de quoi sera fait demain. La vie ce n'est pas que du négatif, et le + difficile, c'est de se battre et continuer ça chaque jour, je sais. Mais le combat en vaut la peine.

Voilà pour moi. PS: Même si j'ai pas la même pathologie que vous, je suis très à l'écoute et arrive bien à comprendre les gens, donc si vous avez des questions ou voulez me parler, envoyer moi un message, j'y répondrai.

Bonne soirée à vous, et courage :)

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

 Je suis malade depuis très longtemps, depuis toujours peut-être mais diagnostiquée "borderline" simplement  il y a quelque temps. J'ai mis 1990 mais je ne sais pas au juste. Je l'ai appris lorsqu'il a fallu choisir un médecin traitant, mon psychiatre ne pouvait pas et a transmis un dossier léger, très succin, au généraliste, qui me voit arriver chaque fois avec  appréhension, se demandant qu'est-ce que je vais avoir encore  et m'expédie rapidement . J'accumule  en effet les maladies incompréhensibles et non diagnosticables, le pauvre généraliste est démuni.... J'aimerais savoir comment vous vous en êtes sortie car je crois avoir tout essayé, du moins de ce que l'on m'a dit médicalement et la réussite n'est pas probante. Je rechute toujours.

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

Je trouve que l'on s'y perd dans toutes ces différentes pathologies. Je ne vois pas vraiment la différence entre borderline et bipolaire par exemple...

Est-ce que vous ne pensez pas que le diagnostic peut dépendre du psychiatre rencontré ? L'un peut vous diagnostiquer bipolaire et l'autre dépressif...

Je me trompe peut-être mais je trouve que ce n'est pas clair...

Votre diagnostic
Membre Carenity
Posté le

Bonjour,

J'ai été diagnostiqué Austite de Haut Niveau en 2010... après on m'a dit psychose...

Un bon médecin m'aurait dit boderline car je suis borderline comme me le dit une ancienne amie et pleins d'amis.

Je suis sujet à la drogue, j'ai été victime de prostitution, d'hyporéxie...

Je bois du Red Bull je fume.

J'ai faillit mourir à cause d'une tentative de suicide.