https://www.carenity.com/static/themes-v3/default/images/fr/header/hypertension-arterielle.jpg

Patients Hypertension artérielle

1 réponse

7 lectures

Sujet de la discussion

Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

A l'occasion de la Journée Nationale de Lutte contre l'hypertension artérielle, une campagne prévient des risques accrus de développer la maladie de l'Alzheimer, notamment chez les 35-64 ans.

On connaît les risques de l’hypertension artérielle (HTA) sur le cœur. Mais il existe un risque moins connu et pourtant considérable. Celui de développer des démences vasculaires, et notamment la maladie d’Alzheimer. A l’occasion de la Journée Nationale de l’HTA, le Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle (CFLHTA), lance une campagne de prévention intitulée « l’hypertension fait perdre la tête » pour sensibiliser à ces risques.

Des risques méconnus

Selon le Pr Jean-Jacques Mourad, l’augmentation des risques des pertes de mémoire (maladie d’Alzheimer) constitue la conséquence principale de l’hypertension artérielle avec la survenue d’accident vasculaire cérébrale (AVC). Ce sont chez les personnes âgées de 35 à 64 ans, que le risque de développer la maladie d’Alzheimer est le plus élevé (61 %). Par ailleurs, des troubles de la mémoire sont observés chez les personnes de plus 75 ans atteintes d’hypertension. Pourtant, les risques de démence liés à l’HTA restent encore méconnus « à la fois du grand public mais aussi des médecins généralistes », comme l’explique Jean-Jacques Mourad.

Prévenir les pertes de mémoire grâce à un contrôle régulier de l’hypertension

Ce dernier insiste donc pour informer davantage les patients sur les risques de démences. « Cela peut être un fort facteur de motivation pour les patients. Je le vois dans mon cabinet : les patients qui viennent me voir semblent plus motivés à prévenir la démence, car c’est pour eux une source d’angoisse. Bien plus que de faire un infarctus du myocarde », constate-il. Par ailleurs, le Pr Mourad recommande un dépistage individuel annuel chez les plus de 40 ans. Et pour les sujets à risque ou présentant de l'hypertension, un contrôle régulier basé sur la règle des 3, chez soi ou dans le cabinet de son médecin.

La campagne met à disposition un livret téléchargeable gratuitement montrant le bénéfice du traitement de l’hypertension artérielle sur la prévention des démences dès aujourd’hui sur le site du Comité.

Chaque année, l’HTA fait l’objet de 41 millions de visites médicales. D’après l'étude FLAHS, sur l’hypertension en France réalisée en 2014 à la demande du CFLHTA, dont les résultats viennent d'être rendus publics, 30 % des Français (soit 11, 4 millions) âgés de 35 ans et plus sont traités par un médicament antihypertenseur. Des chiffres inchangés depuis la dernière étude réalisée en 2012. Par ailleurs, l'étude note que seulement 49 % des hypertendus traités sont contrôlés. Des résultats qui se situent bien en-dessous de l’objectif que le comité s’est fixé pour fin 2015 qui s’élève à 70 %.

Source : Pourquoidocteur.fr

Début de la discussion - 18/12/2014

L'hypertension artérielle augmente le risque d'Alzheimer
Membre Carenity
Posté le
Bon conseiller

Quoiqu'on dise, la peur ne sévit pas dans la forêt...

HTA , prévoir Alzheimer en supplément : pas grave on vit + longtemps. Autant ne se rendre cpte de rien...

Séréna

icon cross

Ce sujet vous intéresse ?

Rejoignez les 193 000 patients inscrits sur la plateforme, informez-vous sur votre maladie ou celle de votre proche et échangez avec la communauté

C'est gratuit & anonyme