Qu'est-ce que l’hypertension artérielle?

L'hypertension artérielle est une maladie caractérisé par l'augmentation de la pression artérielle au dessus des valeurs considérés comme normales. Elle est connue comme une maladie de type "silencieuse" car l'hypertendu ne sait bien souvent pas qu'il l'est. Il est important de détecter le plus tôt que possible cette maladie, car celle-ci est responsable de complications cardiovasculaires telles que l'infarctus du myocarde.

Le sang de nos artères circule sous pression. Un individu est hypertendu s’il a de manière permanente des valeurs de pression artérielle au repos supérieures à 140 mm de mercure pour le premier chiffre (ou pression systolique) ou au-delà de 90 mm de mercure pour le second chiffre (ou pression diastolique), c'est à dire >140/90 mmHg.

Ces mesures sont applicables chez l’adulte quel que soit son âge. On dit communément 14/9 car ces mesures sont exprimées en cm de mercure. La tension artérielle est le reflet de la pression du sang circulant dans les artères. Elle s'exprime en deux chiffres. Le premier chiffre, le plus élevé, correspond à la pression du sang lorsque le cœur se contracte et éjecte le sang. Le second chiffre, le plus bas, correspond à la pression du sang lorsque le cœur se relâche et se remplit.



L’hypertension artérielle se caractérise donc par un excès permanent de pression dans les artères. Cela va favoriser des modifications de la morphologie des artères qui vont s’épaissir, se rigidifier et parfois se dilater. Cet épaississement des artères en réponse à une élévation chronique de la pression va entraîner des défauts de perfusion de tous les organes irrigués par ces artères. Ces défauts d’irrigation apparaissent au début au cours des efforts puis progressivement surviennent au repos. Ils peuvent entraîner de nombreuses complications : accident vasculaire cérébral (AVC), infarctus du myocarde, insuffisance rénale, artérite des membres inférieurs.

En savoir plus sur l'hypertension artérielle

Il existe différentes formes d’hypertension artérielle. Dans plus de 90% des cas, on retrouve l’hypertension essentielle. Celle-ci est due au vieillissement, à des facteurs d’hygiène et de vie et à l’hérédité. Dans une minorité de cas, il y a des formes d’hypertension artérielle secondaires dues à des excès d’hormones ou à des maladies rénales.

L’hypertension artérielle est le facteur de risque le plus fréquent à l’origine des maladies cardiovasculaires. Il ne s’agit pas d’une maladie en soi mais son existence va favoriser la survenue de complications graves et fréquentes comme précisé ci-dessus (AVC, infarctus du myocarde et insuffisance rénale) ainsi que d’autres causes méconnues comme la démence qui est très liée au niveau de pression artérielle.