«
»

Top

Diabète : Les habitudes à prendre pour réduire les risques de complications

Publié le 13 janv. 2023 • Par Rahul Roy

Le diabète est une maladie qui dure toute la vie et qui nécessite une attention et des soins constants. Des tâches quotidiennes d'autogestion sont nécessaires pour contrôler correctement la maladie et l'organisation à suivre dépend de chacun et aussi de la gravité de la maladie.

Quelles sont les meilleures habitudes pour gérer le diabète ? Dans quelle mesure sont-elles bénéfiques ? Quelles sont les habitudes à éviter ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Diabète : Les habitudes à prendre pour réduire les risques de complications

Qu'est-ce que le diabète et ses symptômes ? 

Le diabète est une maladie qui se caractérise par un taux de sucre dans le sang supérieur à la normale. Il est principalement classé en deux types :

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 est relativement rare et représente 5 à 10 % de tous les cas de diabète. Il s'agit d'une réaction auto-immune par laquelle le pancréas ne produit que très peu, voire pas du tout, d'insuline, ce qui provoque une hyperglycémie. Le système immunitaire considère à tort les cellules produisant l'insuline comme une menace et les détruit. Cette maladie se rencontre le plus souvent chez les enfants et les jeunes adultes. Il s'agit d'une maladie à vie qui commence souvent dans l'enfance ou l'adolescence et qui persiste tout au long de la vie d'un individu. L'insuline peut être nécessaire quotidiennement pour que la personne survive et vive bien avec la maladie. 

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est plus courant et représente environ 90 % de tous les cas de diabète. Il diffère du type 1 car de l'insuline est toujours produite, mais elle n'est pas bien utilisée par l'organisme. Il peut résulter du fait que le pancréas ne produit pas suffisamment de sucre pour que les cellules puissent l'absorber ou que les cellules se comportent anormalement face à l'insuline et absorbent une quantité moindre de sucre. Il se développe normalement chez les adultes et les personnes âgées, mais il peut aussi se développer chez les enfants, surtout s'ils sont en surpoids. 

Le diabète est une affection métabolique qui touche 5,3% de la population française selon Santé publique France. C'est un chiffre qui désigne le nombre de personnes traitées par médicaments pour un diabète en 2020, qui ne tient donc pas compte des personnes non diagnostiquées ou non traitées.

Une prise en charge attentive et réfléchie du diabète peut contribuer grandement à réduire le risque de complications graves et à vivre une vie plus pleine et plus saine.

Quelles sont les meilleures habitudes pour gérer le diabète et éviter les complications ? 

Voici quelques habitudes à suivre et à inculquer qui aident à mieux gérer le diabète :

Arrêter de fumer 

Des études épidémiologiques ont montré que le risque de développer un diabète de type 2 augmente de 37 à 44 % chez les fumeurs, par rapport aux non-fumeurs. Il s'ensuit une augmentation de la résistance à l'insuline, appelée "insulinorésistance", due à la consommation de tabac.

Quel que soit le type de diabète, le tabagisme rend la gestion de la maladie plus difficile et entraîne de graves complications de santé, telles que :

  • Des maladies cardiovasculaires,
  • Des maladies rénales,
  • Une mauvaise circulation sanguine, en particulier dans les jambes et les pieds, ce qui, dans une situation grave, peut entraîner une amputation,
  • Une maladie des yeux,
  • Une dégradation du contrôle de la glycémie.

Adoptez une alimentation saine, réduite en graisses et en sel 

Un régime sain pour un diabétique est identique à celui d'une personne non diabétique : beaucoup de légumes, de graisses saines, de protéines et suffisamment de fruits, et une réduction de la consommation de sel et de sucre.

Il faut limiter également les aliments riches en sucres raffinés (boissons gazeuses, chips, biscuits, etc.) et préférer les glucides qui se décomposent facilement dans l'organisme, comme les ignames, les légumineuses, les flocons d'avoine, etc.

Il faut essayer de limiter la consommation d'alcool autant que possible.

Il faut boire beaucoup d'eau et essayer de manger le plus possible des aliments qui permettent de contrôler le cholestérol et la tension artérielle.  

Adopter un mode de vie actif 

En général, les personnes physiquement actives ont une probabilité plus faible de devenir diabétique de type 2. En outre, les diabétiques physiquement inactifs auraient un taux de mortalité deux fois plus élevé que celui d'un diabétique actif, selon les rapports des chercheurs de la Cooper Clinic.

L'augmentation récente de l'obésité chez les adolescents et les adultes a favorisé l'augmentation des cas de diabète ces dernières années, notamment le diabète de type 2. La perte de poids, même minime, a été associée à une amélioration du contrôle de la glycémie, à une diminution des besoins en médicaments contre le diabète et à une amélioration de la qualité de vie des diabétiques.

Il existe de nombreuses activités qu'un diabétique peut faire pour être plus actif physiquement. Il est important d'entreprendre ces activités après avoir consulté un professionnel de la santé. 

Avoir un sommeil de qualité

Un sommeil insuffisant ou trop long peut :

  • augmenter l'appétit,
  • avoir un impact sur ce qu'une personne choisit de manger,
  • modifier la réponse de l'organisme à l'insuline,
  • affecter la santé mentale.

Il est recommandé aux adultes de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit, cette durée passe de 9 à 10 heures pour les enfants et les adolescents. Un horaire de sommeil régulier permet d'être de meilleure humeur et de conserver un bon niveau d'énergie.

Il faut éviter la caféine et les repas copieux avant de se coucher et éviter également d'utiliser des écrans lumineux comme les téléphones portables et la télévision avant de dormir. 

Surveiller sa glycémie quotidiennement 

La surveillance quotidienne de la glycémie permet de suivre la réponse de l'organisme aux médicaments, au régime alimentaire et au mode de vie général d'une personne. Le diabétique peut ainsi prendre conscience d'éventuelles complications et il est bon d'échanger avec le médecin pour comprendre quelle est la fourchette de glycémie idéale pour la personne, afin qu'il puisse la cibler chaque jour pendant les tests. 

Surveiller l'apparition de bleus

L'hyperglycémie augmente l'inflammation des cellules, empêche les nutriments d'atteindre les cellules et a généralement un impact négatif sur le système immunitaire.

Cela a également un effet sur les capacités de guérison d'un diabétique et peut également augmenter le risque d'infection, notamment des pieds. Les diabétiques sont plus susceptibles de développer des ulcères du pied et c'est pourquoi il est crucial de faire régulièrement des autocontrôles et de prêter une attention particulière aux plaies et aux coupures, aussi petites ou insignifiantes qu'elles puissent paraître. 

Gérer son stress 

Tout le monde connaît des situations de stress, mais celui-ci est plus dangereux pour les diabétiques que pour les autres en raison de sa capacité à influencer la glycémie. C'est pourquoi il est important d'apprendre à gérer efficacement le stress. Il existe de nombreux exercices de relaxation tels que le yoga, la méditation, le tai-chi, etc. qui aident à calmer les nerfs et à mieux contrôler la respiration. 

Prendre des rendez-vous réguliers avec le médecin 

Il est conseillé de rencontrer le médecin aussi régulièrement que possible afin qu'il puisse suivre les progrès du patient et faire des recommandations en fonction de son état. Il est également recommandé de se soumettre à un dépistage des lésions oculaires, nerveuses et rénales et des autres complications qui peuvent survenir.

Le diabète peut sembler difficile à gérer au moment du diagnostic, mais avec des soins réguliers et une attention particulière, c'est possible.

Il faut essayer de rester positif et de gérer sa maladie au mieux de ses capacités. Il est important de réaliser que le diabète est différent pour chacun et que certaines personnes peuvent encore être confrontées à des complications, même avec des soins optimaux.

Ne pas se décourager si des résultats positifs ne se manifestent pas immédiatement, et comprendre qu'il s'agit d'un processus progressif qui prendra du temps. Surtout, ne pas hésiter à prendre régulièrement contact avec son médecin pour suivre l'évolution de la maladie.


Cet article vous a plu ?     
 
Cliquez sur J’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !     
 
Prenez soin de vous ! 
46

3 commentaires


Abelivann
le 14/01/2023

Il manque le diabète de type 2 insulino dépendant qui est compliqué à gérer...


romi
le 19/01/2023

"Le pancréas n'a jamais produit suffisamment sucre" comme vous l'indiquez dans le passage sur le diabète 2, A vous de corriger car vous induisez en erreur certaines personnes .


Obi-Wan
le 20/01/2023

Bonjour,

Avant sa publication, , il serait bon que l'article soit relu par une autre personne que le rédacteur. Cela éviterai les erreurs du genre : "Il peut résulter du fait que le pancréas ne produit pas suffisamment de sucre pour que les cellules puissent l'absorber" , dans le paragraphe "Le diabète de type 2" , comme l'a si justement remarqué romi . Bon, chacun aura compris que le pancréas produit de l'insuline et non du sucre.

"Consommer suffisamment de fruits". Oui mais avec modération et pas n'importe lesquels car certains sont plus riches en glucides que d'autres.

Sinon bon article dans l'ensemble, pour ceux qui "débutent" un diabète.



Vous aimerez aussi

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Lire l'article
Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Diabète de type 2

Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiches maladies