«
»

Top

Quel est l’impact de l’alcool sur le diabète ?

Publié le 5 sept. 2022 • Par Candice Salomé

Pour toutes les personnes atteintes de diabète, la surveillance de l’alimentation est un questionnement quotidien. Mais qu’en est-il de l’alcool ? 

En plus de ses effets néfastes sur la santé globale, il y a des risques supplémentaires chez les personnes diabétiques. 
 
Mais alors, quel est l’impact de l’alcool sur le diabète ? Quelles sont les recommandations ? Quelles sont les contre-indications ? 

On vous dit tout dans notre article ! 

Quel est l’impact de l’alcool sur le diabète ?

Quel est l’impact de l’alcool sur le diabète ?

Les risques à court terme 

La consommation d’alcool, pour les personnes atteintes de diabète de type 1 comme de diabète de type 2 est associée à deux risques principaux : 

  • D’une part, l’alcool augmente le risque d’hypoglycémie parce qu’il a un effet puissant sur le blocage de la fabrication de sucre par le foie (néoglucogénèse). C’est un profond inducteur d’hypoglycémie surtout chez les personnes sous insuline ou sulfamides hypoglycémiants. 
  • D’autre part, l’alcool peut faire monter le taux de glycémie et ainsi créer une hyperglycémie si la boisson consommée contient beaucoup de glucides. 

De plus, il faut être vigilant car l’hypoglycémie peut survenir jusqu’à 24 heures après la prise d’alcool et le glucagon ne pourra pas corriger une hypoglycémie liée à l’alcool. Il est à noter également que les symptômes de l’hypoglycémie peuvent ressembler aux symptômes de l’ivresse

Les risques à long terme 

L’alcool étant très calorique (environ 7 calories par gramme), lorsqu’il arrive dans le foie via la circulation sanguine, il est transformé sous l’action de différentes enzymes. En effet, l’alcool est métabolisé en triglycérides. Cela signifie qu’il se transforme en graisse

Ainsi, les personnes qui boivent de façon chronique se mettent progressivement à prendre du poids. Or, cette prise de poids est dangereuse chez les diabétiques. Le gras qui s’accumule autour de la taille perturbe le métabolisme et favorise la résistance à l’insuline. Les conséquences peuvent être graves : la prise de poids augmente, à long terme, le risque de développer des maladies cardiovasculaires et des atteintes rénales. 

Les risques liés à l’alcool ne sont pas les mêmes pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de diabète de type 2. 

Dans le diabète de type 1, les patients ont besoin d’injections d’insuline quotidiennes puisque les cellules de leur pancréas n’en produisent plus. Ainsi, pour ces personnes, le risque majeur d’une consommation d’alcool excessive est le malaise hypoglycémique voire le coma. A noter que la tolérance à l’alcool varie considérablement d’une personne à l’autre. Il est alors conseillé de suivre sa glycémie plus souvent lors d’une soirée alcoolisée mais aussi dans les heures qui suivent

Dans le diabète de type 2, mais aussi au stade de prédiabète, c’est réellement la prise de poids qui est dangereuse. En effet, la consommation d’alcool va à l’encontre des recommandations d’hygiène préconisées pour ces patients : le contrôle du poids, une alimentation saine et équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière… Si ces mesures sont bien respectées, de nombreux patients peuvent se passer de traitements hypoglycémiants et éviter les injections d’insuline.

Diabète et alcool : quelles sont les recommandations ?

Les risques liés à la prise d’alcool augmentent selon la quantité consommée. Ainsi, pour limiter ces risques, quelques recommandations sont à prendre en compte : 

  • Il ne faut pas consommer plus de 10 verres par semaine et pas plus de 2 verres par jour
  • Il est essentiel de ne pas boire quotidiennement et de laisser son corps au repos plusieurs jours par semaine, 
  • Il vaut mieux privilégier les alcools forts qui ne sont peu voire pas sucrés tels que le cognac, le gin, la vodka ou encore le whisky. Attention tout de même, si les spiritueux sous leur forme pure ne contiennent pas de glucide, il ne faut pas oublier que les cocktails, eux, en contiennent du fait des boissons et ingrédients qui y sont ajoutés (sucre, sirop, fruits, soda), 
  • Il faut éviter la bière (même sans alcool), les digestifs et les vins cuits qui contiennent davantage de sucre. 

Voici les contenus en glucides et en calories de quelques boissons : 

editor_meta_bo_img_57c71ec39929bd5695eafa66103c1f55.PNG

Source : Adapté du Manuel de nutrition clinique de l’OPDQ, 2007

De plus, pour éviter les hypoglycémies, il est recommandé de : 

  • Boire lentement, 
  • Ne jamais boire sans avoir mangé au préalable et avoir toujours un supplément de sucre avec soi, 
  • Informer son entourage sur les symptômes d’une hypoglycémie car ils peuvent ressembler à ceux de l’ivresse. Les informer également sur ce qu’il faut faire en cas de problème, 
  • Mesurer sa glycémie plus souvent et ne pas oublier de le faire au moment du coucher, 
  • Prendre une collation supplémentaire au coucher. Cette dernière permettra de prévenir une potentielle hypoglycémie nocturne, 
  • S’assurer de se lever à l’heure habituelle le lendemain pour déjeuner, 
  • Enfin, éviter l’alcool avant, pendant et après une activité physique.

Quelles sont les contre-indications à l’alcool chez les patients diabétiques ? 

Pour les patients diabétiques, il est fortement recommandé de limiter l’absorption de boissons alcoolisées en cas de : 

  • Hypertension artérielle
  • Neuropathie avérée, 
  • Difficultés à contrôler sa glycémie, 
  • Taux élevés de triglycérides (molécules faisant partie de la catégorie des lipides), 
  • Problèmes hépatiques. 

Globalement, et cela est vrai aussi pour la population générale, il faut boire avec modération. Les recommandations des autorités de santé publique indiquent qu’il ne faut pas dépasser l’équivalent de 2 verres de vin par jour chez la femme et de 3 verres de vins par jour chez les hommes. 


Cet article vous a-t-il été utile ?      
      
Cliquez sur j’aime ou partagez votre ressenti et vos interrogations avec la communauté en commentaire ci-dessous !      
         
Prenez soin de vous !   


27
avatar Candice Salomé

Auteur : Candice Salomé, Rédactrice Santé

Créatrice de contenus chez Carenity, Candice est spécialisée dans la rédaction d’articles santé. Elle a une appétence particulière pour les domaines de la psychologie, du bien-être et du sport.

Candice est... >> En savoir plus

1 commentaire

Vous aimerez aussi

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Qu’est-ce que l’insulinothérapie fonctionnelle ?

Lire l'article
Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Diabète de type 2

Le diagnostic du diabète de type 2 raconté par les membres Carenity

Lire l'article
Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Diabète de type 1
Diabète de type 2

Diabète : savoir lire ses analyses de sang

Lire l'article

Discussions les plus commentées

Fiches maladies